AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-CB (saison 2015-2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-CB (saison 2015-2016)   Dim 17 Jan 2016 - 20:56

MSB-CB :
Sortez les mouchoirs !

______

Une belle série de victoires pour finir 2015, un succès en Lorraine contre le SLUC pour commencer 2016 et une place de co-leader de Pro A, le MSB aura gâté ses fidèles supporters, tant pour Noël que pour les étrennes… Justement, quoi de mieux qu’un derby contre le voisin choletais nettement en difficulté, cette saison, pour poursuivre sur sa lancée ? D’autant qu'à la même heure ou presque, le BCM recevait l’ASVEL et Monaco un CFP revanchard… Seul souci à l’horizon, le club des Mauges venait de se renforcer avec les arrivées de Prince et, surtout, d’un certain DaShaun Wood, dûment ovationné par le public d’Antarès…

                         

Dès l’entre-deux, un concours de circonstances bénéficiait aux visiteurs : le ballon rebondissait sur le talon de Petr et filait dans la direction du panneau manceau juste sous le nez de Trapani qui ne se faisait pas prier : 0-2. Pas un inconnu, d’ailleurs, celui-là : lors d’un money time disputé contre Rouen, déjà, il avait joué un méchant tour aux Sarthois… Petr, en échec, bénéficiait d’une seconde chance offerte par Mouph : 2 partout. Le CB, qui alignait deux meneurs, Hugues et Wood, bafouillait son basket, si bien que Pape permettait à Petr de remettre le couvert : 4-2 ! Wood expédiait une grosse brique, mais Ty se faisait subtiliser le cuir et Trapani, encore lui, punissait une défense un peu statique en signant le premier triple de la partie : 4-5. Petr rendait la politesse à Mouph pour passer à 6-5. Les défenses se réveillaient peu à peu et Hugues, Ty, Holloway, Ty à nouveau en faisaient les frais. Mike, cependant, récupérait la balle et Ty utilisait la planche à bon escient : 8-5. Après deux ratés de Prince, pas franchement royal, Ty repartait à l’assaut, sans réussite, avant que Mouph ne se charge de la finition : 10-5. Le CB ayant perdu la possession, suite à un bon pressing de Petr, Jérôme Navier stoppait le jeu. Suite à une mauvaise transmission de Pape, Wood tentait un tir lointain, qui ressortait pour retomber entre les mains d’un Holloway toujours actif : 10-7. Un slalom de Ty dans la défense adverse relançait les Tangos : 12-7. Cependant, Holloway bernait Mike en beauté et finissait au cercle : 12-9. Erman ordonnait à ses troupes de passer en zone. Le cercle, d’humeur rétive, repoussait les unes après les autres les tentatives de Pape, de Jomby, de Petr, puis de Rousselle. Mouph laissait un lancer en route, mais Petr jaillissait et claquait le ballon dans le filet : 15-9. Chris, Lahaou et Romeo, pour sa première apparition à Antarès sous le maillot orange, permutaient avec Pape, Mike et Mouph. À peine sur le parquet, Romeo coupait une ligne de passe et provoquait une antisportive de Brun. Hélas, il se contentait d’un modeste 50% sur la ligne et manquait ensuite son tir sur l'action suivante. Heureusement, Petr captait le rebond et Ty, pugnace, allait chercher le panier & one : 19-9. Gédéon le relayait, tandis que Mike reprenait la place de Lahaou, déjà à deux fautes. Malgré la maladresse de Jomby à longue distance, les Choletais récupéraient la balle au milieu du terrain, après une mésentente des locaux, mais Trapani ne parvenait pas à concrétiser son action. Au contraire, sur une des rares phases de jeu rapide, Petr écrasait un gros dunk dans l’arceau choletais : 21-9. Après cela, ni Jomby, ni Mike ne réussissaient à modifier la marque.
Grâce au trident Ty / Petr / Mouph, le MSB dominait largement des Choletais peu inspirés.


Remplacer Robert : lourde tâche pour Romeo...

Romeo en délicatesse avec son tir, Rousselle entrait un panier primé qui réveillait ses partenaires : 21-12. Sur une extra-passe de Romeo, Petr le payait cependant en retour : 24-12. Si Prince manquait encore deux tentatives consécutives, Mike gâchait un jet sur deux : 25-12. Mouph remplaçait Petr et Holloway lui souhaitait la bienvenue à sa façon : 25-14. Sur une bonne transmission de Mike, Chris frappait de loin : 28-14. Antarès ronronnait, mais Trapani tamisait l’enthousiasme : 28-17. Gédéon regagnait le banc et Ty reprenait du service. Chris puis Mouph à la peine, Holloway poursuivait son travail de sape : 28-19. Un joli stepback de Romeo redémarrait la machine mancelle : 30-19. Prince décidément hors du coup, Romeo laissait échapper le cuir et l’inévitable Trapani se saisissait de l’aubaine : 30-21. Les hommes en gris accordaient un panier à Mouph, après un contre sur la descente du ballon : 32-21. Hugues complètement stérile, Ty entrait deux jets qui redonnaient de l’air aux Manceaux : 34-21. Trapani en baisse de régime, Mike portait l’avance des siens à + 15 : 36-21 ! Cependant, Wood, très en retrait jusque-là, frappait à trois points, avant d’enchaîner (+ 2) sur une perte de balle de ses adversaires : 36-26… Chris manquait sa tentative et Trapani recouvrait ses sensations : 36-28. Erman arrêtait la série — un vilain 0-7 — pour recadrer ses hommes. Romeo cafouillait encore, sans que Prince fasse tellement mieux, mais Trapani, toujours bien placé, poursuivait son œuvre : 36-30… Pape relayait Chris et fêtait son retour par une passe décisive pour Petr : 38-30. Wood en échec, ce diable de Trapani ramenait Cholet à six points : 38-32. Pape en difficulté, Chris changeait avec Ty, visiblement émoussé. À son tour, Trapani gaspillait un jet sur deux : 38-33. Romeo ayant écopé d’une faute offensive, Pape bloquait Wood et envoyait Romeo en contre, pour un des rares paniers faciles de la rencontre : 40-33. Suite à une interception, Petr revenait sur la ligne pour un poussif 1/2 : 41-33. Les Manceaux coupaient encore une ligne de passe, mais Romeo se remettait dans son tort et Erman renvoyait Mouph au combat. Prince continuant à bombarder à tort et à travers, le score en restait là.
Après avoir compté quinze points d’avance, le MSB avait eu un vrai coup de mou et perdait finalement le quart temps 20-24, le 17 d’évaluation de Trapani répondant au 18 de Petr. Pourtant, sur l’ensemble de la mi-temps, les Sarthois menaient 51-29. Les pertes de balle, les gestes faciles avortés et les lancers négligents expliquaient ce paradoxe, sans constituer une excuse : il allait falloir faire preuve de davantage de concentration : l’erreur consistait à croire l’adversaire inférieur et l’affaire dans le sac !


Rira bien qui rira le dernier…

Au retour sur le parquet, les défenses montraient les crocs : Wood puis Pape, par deux fois après un rebond offensif de Mouph, Hugues ensuite en faisaient les frais. Enfin, Ty perforait le mur choletais, avant que Holloway n'aille s’imposer en deux temps : 43-35. Ty en échec, le CB égarait le ballon, le récupérait entre les mains de Petr, mais Holloway faisait le pas de trop. Si Ty grappillait encore deux jets, à 2/2, Trapani ne lâchait rien : 45-37. Bien démarqué, Petr, idéalement servi par Ty, allumait une mèche : 48-37. Prince répondait par un horrible airball. Cependant, Lahaou manquait un lay-up. Bousculé au rebond, Petr ne faisait pas mieux que 50%. Les joueurs des Mauges cassaient délibérément le rythme, mais les Manceaux, maladroits sur la ligne, ne parvenaient pas à se détacher vraiment : 49-37. Du bout des doigts, Petr frôlait l’interception, mais Holloway rétablissait finalement la situation à son avantage : 49-39. Petr répliquait aussitôt : 51-39. Tandis que Trapani s’appuyait sur lui, Ty se retirait brusquement, provoquant la chute de son adversaire. Mouph, hélas, manquait un lay-up. Ty coupait une ligne de passe, Petr plongeait pour se saisir du ballon et, en vertu de la règle d’alternance, le MSB récupérait la possession. Toutefois, ni Pape ni Ty, de loin, ne marquaient. Imperturbable, Trapani tournait comme une horloge : 51-41. Ty aussi bien que Mouph connaissaient les affres du ballon qui tournoie autour du cercle avant d’en être expulsé à l'ultime instant ! La réussite fuyait les Tangos. Mike permutait avec Lahaou, juste avant que Brun ne récupère sa patte d’antan : 51-44. Romeo relayait Mouph et Hugues, peu inspiré, égarait le cuir. Victime d’une nouvelle faute, Petr dilapidait encore un jet : 52-44. De son côté, Jomby entrait son unique panier du match : 52-46. Les Choletais imposaient un jeu dur et grignotaient peu à peu l’avance mancelle, d’autant que Petr tremblait de plus en plus et signait un 0/2 sur la cinquième faute collective de leurs hôtes du soir ! Chris changeait avec Pape. Brun, dans la peinture, s’appliquait : 52-48… Peu en verve de loi, Chris s’infiltrait lui aussi dans la raquette : 54-48. Hugues, puis Romeo, puis Brun, de très loin, pilonnaient en vain. Accroché par Brun, Romeo enquillait ses deux jets : 56-48. Brun, puis Chris tentaient des tirs difficiles, sans succès.
Au terme de cette lutte sans merci, la moitié des Choletais comptaient trois ou quatre fautes, mais le round se terminait sur une égalité parfaite 15-15 ! L’écart restait le même qu’à la mi-temps, malgré l’impressionnante quantité de lancers ratés par les Manceaux !


Rude soirée aussi pour Mike !

Dès la reprise, Holloway affichait ses mauvaises intentions : 56-50. Chris en échec, Wood ne se montrait pas plus brillant, mais Trapani qui campait dans la raquette en toute quiétude marquait en deux temps : 56-52. Mike cherchait Romeo qui était ailleurs, sans que Rousselle, ni Wood n’en tire avantage. Du corner, Petr dosait mal son geste, puis cédait sa place à Mouph. Hugues, Mike, Wood, plus personne ne trouvait le chemin du panier, mais Trapani bondissait et claquait le ballon de son meneur dans le cercle : 56-54… Cette fois, les Sarthois pouvaient sentir sur leur nuque le souffle de leur adversaire… Chris s’improvisait en sauveur, en vain. Galvanisé, Trapani trépanait les cerveaux adverses et égalisait à 56 partout. Erman, les bras ballants, cherchait à comprendre et demandait un temps mort : 0-8, série en cours ! Suite à une passe approximative de Ty, les visiteurs confisquaient le ballon et Prince, dont le compteur était resté à zéro,  transformait deux lancers : 56-58 ! Cholet virait en tête et le derby au cauchemar. Chris rétablissait pourtant la parité. À 58 partout, Holloway ratait son lay-up, mais, après une gamelle de Ty, Wood, qui était demeuré au repos presque tout le troisième quart temps, tétanisait tout le monde avec un triple ravageur : 58-61. L’ancien Manceau manifestait sa joie avec un geste à la Usain Bolt : les mouches changeaient d’âne et lui le savait ! Ty forçait son talent, impuissant. Sur la ligne, Trapani manquait enfin quelque chose : 58-62. Cholet, dans la pénalité, ne changeait rien à sa méthode et Romeo, lui aussi, lâchait du lest : 59-62. Hugues, sur la cinquième faute du MSB, puis Chris, sur la quatrième de Wood, se donnaient la réplique, à 2/2 : 61-64. Wood, comme Ty, cherchaient le K.O., sans parvenir à leurs fins. À 3’28 de la sirène, Navier suspendait les hostilités. Mike changeait avec Petr qui heurtait Wood de la hanche : 61-66. Chris à la peine,, Holloway y allait lui aussi de son 2/2 : 61-68. Sans état d’âme, Holloway poussait Petr, avant de sortir définitivement. Le jeune Tango, de nouveau à 1/2, ne maîtrisait pas ses nerfs : 62-68. Suite à une interception, il se présentait de nouveau face au cercle pour un énième 1/2 : 63-68. Sur le rebond, Romeo écopait d’un coup de coude de Prince, mais ne parvenait pas à faire mieux que son co-équipier : 64-68. Plus que 1’56” ! Trapani, puis Prince en échec, Petr, délibérément ciblé sans doute, revenait sur la ligne et, cette fois, entrait ses deux tentatives, sous les applaudissements : 66-68. Brun faisait parler son expérience, avec un dropshot dans la peinture, bien exécuté : 66-70. À 1’15, en panne de lucidité, Ty récoltait une faute offensive. Face à une défense aux abois, Trapani, de loin, procédait à l’estocade et regagnait son camp en dansant : 66-73 ! Les habits de Zorro se révélaient trop larges pour Chris. À 35” du dénouement, Trapani, sans l’ombre d’une hésitation, enfilait deux jets de suite : 66-75. Ty armait de loin, en vain. Avec sa sa dixième passe décisive, Wood offrait à Trapani ses trente-quatre et trente-cinquième points : 66-77. Mike, un peu oublié, expédiait un triple bien tardif (+ 3), mais Wood avait le dernier mot avec un 2/2 parfait aux lancers : 69-79… Le dernier tir de Chris déviait de sa trajectoire et le match s’achevait sur un score tout de même bien sévère pour des Manceaux déboussolés…


Petr : un double-double et un incroyable déchet aux lancers !

Impuissants à contenir le bondissant Marsu-Trapani, formidable MVP de la soirée (35 points/8 rbds/1 pd pour 40 d’éval), bien soutenu par le double-double de Wood (12/7/10 pour 20 d’éval) et par les coups de boutoir de Holloway (16/7/0 pour 19 d’éval), les Tangos, en manque de rythme, d’adresse et d'imagination ont complètement sombré dans le dernier acte (13-31 !), malgré le double-double de Petr (15/10/1 pour 25 d’éval), par ailleurs d’une extrême maladresse aux lancers (7/14) ! Si Mouph (7/14/0 pour 16 d’éval) et Mike (6/6/3/12) sauvent les apparences, Romeo (9/4/2/6) ne s’est pas montré à la hauteur de Robert, tandis que Ty (13/0/3/5) et Chris (9/0/0/2) ont franchement déçu. Tout comme Gédéon (0/1/1/1), Lahaou (0/1/0/1) a peu joué, Erman s’obstinant plutôt à pianoter sur le duo Romeo / Mike. Bref, ce serait un match à oublier, indigne d’un co-leader du championnat, mais positivons : juste avant de recevoir le Paris-Levallois pour la Coupe de France et à l’approche de la Leaders’cup, une bonne piqûre de rappel peut s’avérer salutaire !

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-CB (saison 2015-2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maillot saison 2015-2016
» Saison 2015 - 2016
» Saison 2015 - 2016
» [Saison 2015/2016]Bonus départ
» abonnements saison 2015/2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2015-2016-
Sauter vers: