AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-AS Monaco (saison 2015-2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-AS Monaco (saison 2015-2016)   Sam 27 Fév 2016 - 18:42

MSB-MONACO :
Sisyphe et la Roca…
______


Après sa déconfiture chez Mickey, le MSB se retrouvait dans une situation étrange pour la reprise du championnat, ce vendredi : non seulement il devait affronter Monaco, l’équipe gagnante de la Leaders cup, en pleine de confiance, mais il lui faudrait remettre le couvert dès lundi prochain pour la Coupe de France ! Autant dire que la partie ne s’annonçait pas facile, contre une formation qui compte dans ses rangs plusieurs pistoleros et qui profite de sa longueur de banc pour pratiquer un basket fort rugueux…

                         

Mouph en échec, Sy s’emparait rapidement de la barre : 0-2. Ty lui répondait aussitôt : 2 partout. L'Amiral ratait sa tentative, mais Ty ne faisait pas mieux et récidivait après avoir récupéré un ballon égaré par Uter. Trop individualiste, Ty gâchait encore une occasion, avant que Sy ne retrouve son coup de poignet : 2-4. Bien démarqué dans le coin du terrain, Lahaou manquait son tir, tandis que Sy, déchaîné, allait chercher le panier & one : 2-7. Mouph écopait d’une faute offensive, alors que Shuler s’offrait deux jets réussis : 2-9. Pape en échec, Mouph se faisait bousculer au rebond et se contentait d’un petit 50% sur la ligne : 3-9. Uter, en deux temps, aggravait la marque : 3-11. Lahaou ne trouvait pas le chemin du filet, contrairement à Mouph qui veillait au grain : 5-11. Seul derrière l’arc, Ouattara punissait une défense trop laxiste : 5-14 ! Romero, puis Uter, devant Mouph, échouaient dans leurs entreprises respectives. Ty entrait ses lancers, comme à la parade : 7-14. Lahaou cédait sa place à Mike. Les Manceaux accentuaient leur pressing et la Roca perdait la balle, mais le cercle rejetait le bras roulé de Mouph. Cel ajoutait un peu de poivre : 7-16. Mouph gâchait encore un jet : 8-16. Petr remplaçait Romeo. Cel à la peine, Ty se faisait malmener en toute impunité et Shuler enfonçait le clou : 8-18. Monaco étant dans la pénalité, Pape signait un 2/2, avant de passer le relais à Chris : 10-18. Le MSB resserrait enfin sa défense et Drew se retrouvait en fin de possession. Suite à deux lancers de Petr, les Tangos se rapprochaient enfin : 12-18. Romeo relayait Mouph. Ouattara lui souhaitait la bienvenue : 12-20. Chris combinait avec Romeo : 14-20. De loin, Cel, très seul, en rajoutait sur les plaies mancelles : 14-23. Mike tentait en vain la riposte immédiate. Les Sarthois étant eux aussi dans la pénalité, Drew gaspillait des munitions (1/2), tandis que Romeo, à 2/2, lui donnait la leçon : 16-24. Gédéon relayait Ty. Au bout des 24 ssecondes, les Monégasques rendaient la possession, mais Chris n’avait plus vraiment le temps d'ajuster un tir…
Manque de concentration en défense, de réussite en attaque, le MSB semblait en panne d’inspiration face à une équipe soudée.


Dure soirée pour Mouph...

Ouattara en échec, Romeo servait Petr qui obtenait le panier garni (2 + 1) : 19-24. Hélas, Ouattara insistait avec succès : 19-27. Gédéon en détresse, le cuir revenait vers Chris qui rendait la pareille aux visiteurs : 22-27. Si Petr se démenait dans la raquette, Ouattara trouvait quand même la faille ; 22-29. Ty reléguait Gédéon sur le banc. Mike jouait avec Romeo, très en jambes : 24-29. Shuler, Chris puis Drew en échec, Mike écopait d’un marcher, après quoi le souriant Mitrovic rappelait ses troupes. Uter en échec, Sy reprenait son chantier, à 2/2 : 24-31. Romeo en difficulté, tout comme Sy, Ty perdait le ballon. Par chance, Drew faisait un pas de trop. Erman, les bras ballants depuis le début du match, stoppait enfin le jeu. Petr, puis Shuler n’ayant pas trouvé le cercle, Romeo s’offrait un contre sur Uter, mais Petr renversait tout sur son passage et les hommes en gris lui infligeaient une faute offensive. Shuler en profitait pour corser l’addition : 24-33. L’affaire prenait une vilaine tournure, d’autant que Chris égarait le cuir. Mouph remplaçait Petr. La Roca ayant rendu la possession, Chris voyait l’arceau refuser son tir, mais Mouph répondait présent dans la raquette, avant de laisser encore un lancer en route : 25-33. Aka aggravait le cas du MSB avec un panier garni (2 & one) douloureux : 25-36. Erman rappelait Chris et relançait Pape. Lahaou manquait sa tentative, tandis que Romeo se contentait d’un jet sur deux : 26-36. Surfant sur sa finale de la Leaders cup, Shuler, diabolique, sortait l’obusier : 26-39 ! Tandis que Lahaou cherchait toujours le bon dosage, Sy poursuivait son carnage : 26-41… Ty bombardait à tort et à travers, mais Lahaou, à l’arraché, extirpait le ballon de la mêlée pour entrer son premier panier : 28-41. Petr relayait Romeo, durant le temps mort, demandé par Erman. Déséquilibré, suite à une interception, Lahaou, à son tour, se contentait d’un modeste 1/2 : 29-41. Uter imposait sa puissance : 29-43 ! Pape se faisait subtiliser le ballon, mais Uter ratait son coup, tout comme Ty sur l’action suivante.
En panne d’adresse (25% vs 52%, avec un épouvantable 1/10 vs 4/8 derrière l’arc et seulement 14/19 vs 7/8 aux lancers), le MSB était dominé (19 rbds contre 20, 5 pds contre 11, 19 d’éval pour 58 !) et cédait le quart temps 13-19. Le match paraissait mal engagé…


Petr : de l'engagement !

Si Lahaou, puis Mouph ne s’en sortaient toujours pas, cette fois, Mouph agrippait le rebond offensif et allait au bout de son action : 31-43. Le corps arbitral, plutôt tendre avec l’ASM, sanctionnait une pourtant une prise de balle illégitime, mais Ty n’en profitait pas. Ouattara, lui, poursuivait sur sa lancée : 31-45. Pape complètement à côté de son sujet, Sy projetait le cuir vers un co-équipier virtuel, droit dans le public. Ty envoyait Petr dans les nuages pour un superbe alley-oop : 33-45. Sur la ligne, l’Amiral se montrait impérial : 33-47. Petr, Lahaou, Petr encore butaient sur la défense du Rocher. Romeo relayait Mouph. La possession étant restée mancelle, Pape manquait un énième shoot, mais Petr s'occupait de la finition : 35-47. Uter entrait un curieux panier, avec la bénédiction de la planche : 35-49. Lahaou n’y arrivant toujours pas, Sy menait les siens dans son sillage : 35-51. Erman semblait pétrifié dans sa zone… À 1/2, Petr lâchait encore un point : 36-51. Chris remplaçait Pape. Suite à une charge irrégulière d’Uter, Lahaou , à 2/2, bénéficiait de la cinquième faute d’équipe de Monaco : 38-51. Gladyr restant stérile, Ty allait braconner un panier dans la raquette : 40-51. Après une gamelle de Cel, il gratifiait Romeo d’une jolie passe qui ramenait les Tangos sous la barre des -10 : 42-51. Cel en difficulté, Chris manquait sa passe vers Lahaou. Sy s’infiltrait dans la raquette : 42-53. S’ensuivait une brève échauffourée qui lui attirait force huées du public, très remonté, et qui donnait deux jets à Lahaou : 44-53. Ouattara laissait filer la balle, mais les Manceaux cafouillaient et la rendait à Cel qui tentait sa chance, en vain. Mitrovic, très agité, était sanctionné par une faute technique que Chris convertissait : 45-53. Malheureusement, Romeo manquait son drop-shot. Petr, très actif, contrait sèchement Drew, tandis que Gladyr commettait sa quatrième faute. Avec Ty à 50% aux lancers, la réussite fuyait les Manceaux : 46-53. Shuler et Chris rivalisaient pour tenter de relancer leurs troupes, sans succès, mais Romeo confisquait le rebond sans parvenir à marquer, sauf que Petr, d’une claquette salvatrice, venait redresser la trajectoire douteuse du ballon : 48-53. Insensiblement, le MSB refaisait son retard. Sentant le danger, Shuler filait au cercle et la marque ne bougeait plus malgré l’effort désespéré de Lahaou à la sirène : 48-55.
Mal embarqués, les Manceaux, grâce à la pugnacité de Romeo et de Petr, mais aussi à une défense moins permissive, emportaient tout de même ce quart temps (19-12). Les carottes n’étaient pas encore cuites…


Ty n'aura pas fait que des bons choix !

Shuler, toutefois, grappillait deux jets pour gâcher le plaisir d’Antarès : 48-57. Mike relayait Lahaou. Chris en échec, Petr obtenait deux lancers, tous deux manqués ! Cel était à quatre fautes, cependant, et Shuler prenait un tir trop lointain, de sorte que Chris, en pick’n’roll avec Romeo, réduisait l’écart : 50-57. Ouattara, à son tour, baissait de régime et Romeo ramenait les Sarthois à -5 : 52-57. Cel sortait de sa torpeur (+ 2), mais Mike provoquait la quatrième faute de Ouattara et obtenait le lancer-bonus (2 + 1) : 55-59. Romeo permutait avec Mouph. Uter donnait des signes de fatigue, tout comme Sy. Déstabilisé, Chris obtenait la quatrième faute d’Uter et transformait ses lancers sans hésiter, ce qui changeait fortement les perspectives : 57-59 ! Hélas, Shuler se faufilait encore jusqu’au panneau manceau, Mike expédiait un horrible airball et Sy reprenait du poil de la bête : 57-63. Erman arrêtait la partie. Mike retournait au combat, tandis que Shuler, sur la ligne, gaspillait un jet : 59-64. Clairvoyant, Mike repérait Chris, un peu oublié par l’adversaire pour un catch & shoot qui faisait rugir la foule : 62-64. Cette fois, Shuler, intenable; s’infiltrait en backdoor : 62-66. Moup accroché en toute impunité, les Manceaux perdaient un peu leur concentration, si bien que Ouattara les punissait aussitôt : 62-69. Ty insistait lourdement, au leu de distribuer le jeu, mais Mouph scotchait Uter, bien proprement, et Mike enquillait deux lancers : 64-69. Cooper, très discret jusque-là, entrait un petit panier à mi-distance qui faisait du mal : 64-71. Ty persistait à pilonner un cercle récalcitrant. Néanmoins, Uter se laissait déposséder du ballon et Chris frappait à trois points : 67-71. Courroucé, le charmant Mitrovic morigénait gentiment ses troupes. Sy commençait à tirer la langue, alors que Romeo rattrapait son propre rebond. Curieusement, Erman réclamait un temps mort. À 1’50 du dénouement, Romeo repartait à l’assaut, comme si de rien n’était : 69-71 ! Antarès donnait de la voix. Uter en échec, Cooper héritait du cuir et expédiait un triple dévastateur : 69-74. Chris, puis Ty forçaient leurs tentatives, mais Ouattara ne faisait pas mieux, de sorte que Mike, avec l’énergie du désespoir, forçait le destin en allant arracher le panier et son bonus : 72-74. Plus que 25 secondes… Shuler en échec, Ty fonçait dans le tas, extorquait deux lancers, vite transformés : 74 partout, à moins de 4 secondes du buzzer ! Shuler se précipitait, glissait un pied derrière la ligne. Erman interrompait le jeu : avec 2“5, il y avait un coup à tenter, mais Ty, bien pris, manquait la mire ! Prolongation, comme à l'aller !
Au terme d’une remontée haletante, sans cesse contrariée par la hargne des Monégasques, les Tangos, désormais dominateurs au rebond (43/37), étaient revenus à hauteur de leurs adversaires, remportant le dernier round 26-19, sous la houlette de Mike, de Chris et de Romeo. À l’évaluation, certes, le différentiel demeurait important (71 vs 93), mais tout restait possible…


Mike : une prestation encourageante malgré un geste malheureux...

D’entrée de jeu, Sy perdait le ballon, Romeo provoquait la cinquième faute d’un Gladyr méconnaissable et, à 2/2 sur la ligne, donnait l’avantage au MSB pour la première fois depuis le début du match : 75-74 ! Si Shuler et Chris tentaient sans y parvenir de jouer les sauveurs, Cooper y allait sournoisement de son rainbow shot et ramenait la lumière sur la Roca Team. Deux lancers de Petr rétablissaient la parité, avant qu’Uter n’aille à son tour sur la ligne pour un 1/2 : 77-78. Uter regagnait définitivement son banc après avoir offert deux jets à Mike : 79-78. Hélas, Shuler artillait à trois points, tandis que Petr essayait sans réussite de lui répondre : 79-81. Petr prenait cependant sa vengeance en allant contrer Shuler de l’autre côté du terrain, ce qui donnait l’occasion à Chris d’aller déposer un petit flotteur bien balancé ! 81 partout… Avec 1’09 à jouer, l’atmosphère devenait irrespirable. Les jambes lourdes, Sy manquait son tir, alors que Chris récidivait, dans la peinture : 83-81. Mitrovic stoppait la rencontre. Plus que 36” et Ouattara faisait le pas de trop… Lahaou qui avait remplacé Chris, lui cédait de nouveau la place. 25”9 encore. Mike cafouillait complètement sur la remise en jeu, expédiait dans les sneakers de Ty le cuir qui terminait entre les mains de Ouattara, trop heureux de l’aubaine… Ce qui s’appelle se tirer une balle dans le pied : 83 partout et plus que 14”. Le MSB remontait laborieusement le terrain et Chris, serré de près par la défense, héritait d’une mission impossible… N’est pas Ethan Hunt qui veut : seconde prolongation !


Chris devrait figurer dans le Cinq !

Sans raison valable, Ty prenait un tir aussi lointain que prématuré, tandis que Cel allait chercher deux lancers, le MSB étant dans la pénalité : 83-85. Mouph relayait Petr, alors que Ty, pris en sandwich et molesté, se faisait soulager de la possession. Ouatera remuait le couteau dans la plaie, à trois points : 83-88 ! Chris en échec, Mouph s’agrippait au ballon, mais se contentait d’un léger 1/2 : 84-88. Si Shuler ne faisait pas mieux, il maintenait néanmoins l’écart : 84-89. Héroïque, Romeo se jetait dans la bagarre et entrait deux précieux points : 86-89. À son tour, Aka gâchait un jet : 86-90. Ayant atteint les cinq fautes, Cel sortait, non sans envoyer Mike pour un 2/2 sur la ligne : 88-90. Sur les actions suivantes, Shuler, puis Chris ne déméritaient pas davantage : 90-92. Suite à un fort pressing manceau, le MSB récupérait l’initiative et, à 2’14”, Mouph remettait les compteurs à 92 partout ! Hélas, Shuler, en embuscade dans un coin du terrain, arrosait à trois points : 92-95. Ty slalomait dans la peinture en évitant les coups et entrait un bras roulé acrobatique : 94-95. Ouattara relevait le gant, mais Mike ne baissait pas non plus les bras : 96-97. À une minute du gong final, Shuler se révélait humain : le MSB disposait de 45 secondes pour emporter la victoire ! Au lieu de pénétrer dans la raquette, alors qu’il avait encore tout son temps et que plusieurs Monégasques comptabilisaient quatre fautes, Ty prenait le tir décisif et le manquait… Erman demandait un temps mort. Plus que 30” 08, le suspens était à son comble ! Les défenseurs manceaux couraient dans tous les sens et conduisaient leurs hôtes d’un soir au bout des 24 secondes. Le chronomètre indiquait 6 secondes de temps de jeu et Erman entendait bien risquer le tout pour le tout. Temps mort. Remise en touche. Romeo, coincé entre deux Monégasques qui le retenaient, piétinait : le public hurlait à la faute ; les arbitres concluaient au marcher. Les dés était jetés. Ouattara obtenait une faute, la messe était dite : 96-99 à 1’7 du buzzer !


Romeo aura livré un combat épique !

D'abord inexistant et maladroit, courageux et patient en deuxième mi-temps, le MSB a eu, par deux fois, l’occasion de réaliser le hold-up parfait. Cependant, la confiance engrangée à la Leaders cup par Shuler, Sy, Ouattara et leur co-équipiers aura fait la différence et, sans vouloir se faire du mal, il n’est pas inutile non plus de rappeler que la richissime Roca Team disposera, pour lundi, de troupes fraîches, avec Mitchell ou avec Akpomédah ! Joueur le plus constant sur le parquet, Romeo a tout donné (16 pts, 3 rbds, 3 pds pour 23 d’éval). Saluons aussi les performances de Petr (14/9/0/16), de Mister Double-double, alias Mouph (10/10/0/11), de Chris (11/8/7/10), très important dans le money-time et durant les prolongations, ainsi que les belles statistiques de Mike (16/3/3/16), qui a, malencontreusement, fait cadeau de la victoire à l’adversaire… Si Ty semble n’avoir pas non plus démérité (11/8/7/10), pas très loin du triple double, il a tout de même effectué une épouvantable première mi-temps et manqué de jugeote à diverses reprises dans des moments cruciaux ! Plutôt malheureux au tir, Lahaou a fait de son mieux pour apporter son énergie (7/3/1/4), mais que dire de Gédéon qui a très peu joué (0/0/1/0) et, surtout, de Pape (2/0/0/-1) ? Sans vouloir manquer de respect ni à l’entraîneur ni au capitaine, il serait sans doute temps qu’Erman se décide à le sortir du Cinq majeur, au profit de Chris, en attendant qu’il récupère ses moyens. Après tout, depuis quelque temps, Lahaou a bien remplacé Mike qui, peu à peu, revient à son meilleur niveau. Quoi qu'il en soit, il faut maintenant se remotiver et sortir le grand jeu lundi pour faire choir du haut de son rocher cette arrogante ASM en l’éliminant de la coupe de France !

_________________
afro
The Dunk



Dernière édition par The Dunk le Lun 29 Fév 2016 - 21:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JNRTuffe
Journaliste du Forum



MessageSujet: Re: MSB-AS Monaco (saison 2015-2016)   Dim 28 Fév 2016 - 18:29

Merci.
C'est toujours aussi chouette à lire (et à regarder) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c15
Joueur espoir sur le banc
avatar


MessageSujet: Re: MSB-AS Monaco (saison 2015-2016)   Dim 28 Fév 2016 - 18:36

Merci the Dunk !
je me replonge dans ce match à rebondissement et effectivement Chris dans le 5 ce serait mérité, il a prit ses responsabilités vendredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
philippe urie
All-Star
avatar


MessageSujet: Re: MSB-AS Monaco (saison 2015-2016)   Dim 28 Fév 2016 - 19:17

J'ai regardé le match samedi en connaissant le score, et la réflexion que je me suis fait c'est que le match, on le perd dans les 40 premières minutes à cause du déficit trop important aux lancers alors que Bissang et Cie nous en ont accordé beaucoup. Ce déficit nous a obligé à courir derrière la quinzaine de points de débours.
Les erreurs en prolongation ne sont qu'anecdoctes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-AS Monaco (saison 2015-2016)   Dim 28 Fév 2016 - 19:51

Bonsoir et merci à tous pour vos messages !

Les arbitres accordent beaucoup de lancers au MSB, c'est vrai, mais absolument légitime : l'ASM joue très dur et mise simplement sur sa longueur de banc pour user l'adversaire ! Ajoutons Shuler, sniper hors normes quand il est inspiré, l'expérience de Sy et la fougue du jeune Ouattara... Il y a du monde en face, on ne peut que le reconnaître !
Sinon il est parfaitement exact, Philippe, que nos gars loupent un certain nombre de jets, mais leur manque d'adresse et de réussite était général, surtout en première mi-temps, avec un nombre record de "gamelles", par exemple, et un pourcentage dérisoire derrière l'arc...
Ensuite, tu as raison aussi : il faut ramer toute la seconde mi-temps pour revenir !
Cependant, la passe de Mike dans les pieds de Ty sur la remise en jeu, alors que les Tangos ont deux points d'avance, avec plusieurs joueurs de la Roca à quatre fautes et seulement 24/25 secondes à tenir, ce n'est pas anecdotique : c'est une erreur lamentable ! À un autre moment décisif, Ty qui arrose de très loin après 10" de possession, alors qu'il a tout raté auparavant, ce n'est pas anecdotique : c'est un manque de lucidité pathétique ! Dans les deux cas, on frise la faute professionnelle...
La réaction d'orgueil s'impose !

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MSB-AS Monaco (saison 2015-2016)   

Revenir en haut Aller en bas
 
MSB-AS Monaco (saison 2015-2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maillot saison 2015-2016
» Saison 2015 - 2016
» Saison 2015 - 2016
» [Saison 2015/2016]Bonus départ
» abonnements saison 2015/2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2015-2016-
Sauter vers: