AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-OLB (saison 2015-2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-OLB (saison 2015-2016)   Dim 22 Nov 2015 - 13:44

QUESTION D'ENTENTE…
__________

Les semaines se suivent et se ressemblent pour les Manceaux : brillants en championnat où ils sont allés battre le promu, Antibes, encore invaincu sur son parquet, ils n’ont, en revanche, tenu qu’une mi-temps contre Gran Canaria. Privés de Mike Gelabale pour deux semaines et de Dounia pour quelque temps encore, ils devaient donc se méfier, en ce samedi soir, d’une surprenante équipe d’Orléans qui alterne elle aussi bons matches et contre-performances, depuis le début de la saison, et qui compte désormais dans ses rangs deux anciens de la maison tango et non des moindres, Marcellus Sommerville et le revanchard Antoine “Badaboum” Eïto… Après une minute de recueillement et une Marseilaise de bon aloi, la rencontre pouvait commencer.

                         

Les Sarthois prenaient l’entre-deux, mais Ty manquait sa première tentative. Cependant Lahaou captait le rebond, ratait son tir, rattrapait le cuir, puis le ressortait vers Chris qui faisait parler la poudre : 3-0. McAlarney tentait de l’imiter sans succès, ce qui n’empêchait pas Eïto d’entrer le premier panier de sa nouvelle équipe : 3-2. Comme un symbole… Robert en échec, Eïto, d’ailleurs, récidivait et donnait l’avantage aux siens : 3-4. Sur un pick’n’roll bien exécuté, Chris servait Mouph : 5-4. Sommerville sortait de l’ombre : 5-6. Ty en échec, Eïto s’illustrait en tête de raquette : 5-9. Mouph réduisait l’écart, avant d’intercepter le ballon : 7-9. Chris en échec, Lahaou demeurait actif sous le panneau, sans que Chris parvienne, cette fois, à concrétiser. Eïto ne faisait pas mieux, pas plus que Robert, ni que Sommerville : les défenses montraient les dents ! Sur une balle perdue de Mouph, McAlarney retrouvait ses fondamentaux de sniper : 7-12. Pape relayait Chris. Robert manquait un tir, avant de se racheter en contrant Mendy. Petr relayait Mouph, comme Harris entrait dans la danse : 7-14. Ty servait Petr, bien placé : 9-14. À une claquette de Joseph, Robert répondait, du poste : 11-16. Joseph montait au cercle et obtenait le & one, sans conséquence : 11-18. Ty signait sa deuxième faute et permutait avec Gédéon. Robert transformait deux jets, avant qu’Eïto ne revienne punir des défenseurs trop passifs : 13-20. Si les Tangos, fébriles, laissaient échapper la balle, Joseph n’en tirait aucune profit. Plein de culot, Robert entrait un triple salvateur, tandis que Lahaou, de son côté, menait au bout une belle interception : 18-20. Ouf ! Loum ne parvenait pas à mener à bien l’ultime attaque des Orléanais.
Sous l’impact d’Eïto, hyper motivé, les Manceaux avaient plié sans rompre, grâce à un Robert omniprésent. Avec deux fautes malheureuses, commises trop rapidement, Ty rongeait son frein sur le banc. Il allait falloir se serrer les coudes !



Mouph reste trop passif en défense !


La défense mancelle montait en intensité et repoussait les visiteurs au bout des 24 secondes pour un tir approximatif, mais Troutman s’emparait du rebond. Joseph, toutefois, gâchait l’occasion de relancer les siens. Pape manquait son tir et Robert sa claquette. Harris n’était pas dans son match. À peine entré en relais de Robert, Mouph obtenait deux jets, à 1/2 : 19-20. Chris succédait à Lahaou. L’OLB, de nouveau, se heurtait à un mur, de sorte que Pape, en solo, allait gratter un lay-up : 21-20. Suite à une interception de Chris, Pierre Vincent recadrait ses troupes. Mouph en échec, récupérait le ballon, avant de commettre une faute offensive. Impeccable, Sommerville transformait ses lancers : 21-22. Suite à un retour en zone de Petr, Loubaki s’illustrait derrière l’arc : 21-25. Gédéon se faisait scotcher par Troutman. Erman arrêtait les frais et renvoyait Robert et Chris à la place de Petr et de Pape. Au buzzer, Gédéon tentait l’impossible, mais, sur l’action suivante, Loubaki envoyait un vilain airball. Chris en échec dans la peinture, Sommerville poursuivait son travail de sape : 21-27. Pape servait Chris qui allumait une mèche : 24-27. Dès que les Manceaux retrouvaient un peu de jeu collectif, tout allait beaucoup mieux ! Eïto, par bonheur, en faisait un peu trop et, sur un exploit individuel de Pape, le MSB recollait à 26-27. Orléans perdait le cuir, mais Gédéon avait le tort de se prendre pour Chris. Sommerville en échec, le même Gédéon glissait le talon hors des limites du terrain. Lahaou relayait Pape. Sommerville à la peine, Gédéon allait chercher un panier dans la raquette, avec la planche : 28-27. Le Mans repassait devant ! Gédéon permutait avec Pape. Deux lancers d’Eïto permettaient à l’OLB de repasser en tête : 28-29. Chris en échec, les arbitres débattaient un instant avant de rendre la balle, d’abord donnée au Mans sur le rebond, aux Orléanais, ce qui n’était pas du goût du public, bien entendu. Robert ramenait Eïto au sol et s’attirait des applaudissements. Lahaou transformait deux lancers : 30-29. Petr suppléait Mouph, à la fin d’un temps mort d’Erman. Mauvaise initiative, d’ailleurs, puisque, dans les dernières secondes, le jeune manceau se faisait bousculer par la puissance de Mendy qui obtenait le panier et la faute : 30-32 !
En l’absence de Mike et avec Ty sur le banc, les Manceaux limitaient les dégâts. D’abord dépassés, comme dans le premier quart temps, ils étaient revenus à hauteur de leurs adversaires. L’adresse, cependant, n’était pas au rendez-vous (36% vs 43%) ! Le MSB ne s’en sortait que grâce à une légère domination au rebond (18 rbds/6 pds pour 35 d’éval vs 16/3/30). La présence de Robert (7/7/0 pour 14 d’éval) et la gniaque de Lahaou (4/3/2/Cool masquaient un manque cruel d’inspiration offensive !



Toute la hargne de Lahaou !


D’entrée, Ty servait Robert pour un triple fort  bien senti : 33-32 ! Mendy redonnait aussitôt l’avantage aux visiteurs et Eïto stoppait la remontée du ballon : 33-34. Cependant Robert bâchait Mendy et Ty allait chercher deux lancers : 35-34. Un dunk de Sylla sanctionnait les errances défensives des Manceaux : 35-36. Le chassé-croisé continuait ! Pape en échec, Mendy signait une faute offensive. Lahaou puis Sommerville en échec, Mouph retrouvait Lahaou sur une belle séquence collective : 37-36. Sommeille baissant en intensité, Mendy se mettait une nouvelle fois dans son tort, mais Ty, parti à l’aventure, manquait son bras roulé, alors que Sommerville retrouvait ses sensations : 37-39. Chris ripostait aussitôt, après avoir mystifié son garde du corps : 40-39. Grâce à une boîte de Chris et de Robert sur le meneur adverse, le MSB récupérait la possession. Mouph en échec, Chris se chargeait des finitions : 42-39. Ty se jouait d’Eïto qui, frustré, le retenait par le maillot, mais le leader manceau, décidément, ne trouvait pas le bon dosage et le cercle repoussait sa tentative. Sommerville, lui, gardait son flegme : 42-41. Les joueurs du Loiret étant dans la pénalité, Pape entrait deux jets : 44-41. Sous la pression des Tangos, les visiteurs perdaient encore un ballon que Ty adressait à Chris, pour un triple salvateur : 47-41 ! Joseph en échec, Ty provoquait Eïto et se faisait justice, à 2/2 : 49-41. Antarès retrouvait le sourire. Sommerville, hélas, restait imperturbable : 49-43. Chris en échec, Loubaki se rappelait au bon souvenir de la défense : 49-45. Ty laissait un jet en route : 50-45. Harris, puis Ty en échec, Loubaki perdait la balle, avant que Pape ne la rende… Robert contrait Joseph, mais Petr ne pouvait se saisir d’une passe trop approximative de Ty, pour un alley-oop avorté. Troutman se heurtait à Ty et le catapultait à plusieurs mètres. Suite à cette faute offensive, Petr allait chercher deux lancers, à 1/2 malheureusement : 51-45. Sous la pression de Petr et de Chris, le MSB subtilisait le cuir et Ty servait Pape pour un triple bien senti : 54-45 ! Antarès avait à peine le temps de se réjouir que Sommerville ripostait : 54-48. Robert laissait filer le ballon, avant de le regagner, de haute lutte…
Sous l’impulsion de Ty, bien aidé par l’adresse de Chris et par la vista de Robert, le MSB avait fait la loi dans ce troisième quart temps. Les Orléanais, pourtant, n’étaient pas loin et avaient repris l’avantage au rebond (22/11 pour 60 d’éval vs 26/9 pour 48).



Chris : de l'adresse, toujours de l'adresse !


Sylla, puis Ty en échec, Robert claquait le ballon dans le filet : 55-48. Sommerville, cependant, transformait deux jets, puis profitait d’un tir manqué de Robert pour réduire encore l’écart : 55-52… Ty, pour sa part, repérait Petr, seul derrière l’arc, qui tentait crânement sa chance : 58-52 ! Sur ces entrefaites, Pape coupait une ligne de passe et chacun pensait que le MSB tenait le bon bout. Ty, pourtant, ratait son flotteur, ce qui n’était pas si grave puisque Sommerville donnait des signes de fatigue. Mouph se faisait subtiliser le cuir, mais McAlarney n’était pas, heureusement, dans un bon jour. À tout hasard, Erman arrêtait le jeu. Chris provoquait la quatrième faute de Joseph et, placide, entrait ses deux lancers : 60-52. Tous les indicateurs étaient au vert. Troutman, pourtant, entrait un joli tir, depuis la ligne de réparation : 60-54. Ty en échec, Mendy signait une nouvelle faute offensive. Chris, puis Sommerville en échec, Erman rappelait une nouvelle fois ses hommes. Suite à un mauvais choix de Ty, Mendy allait chercher le panier & one : 60-57 ! Le MSB cafouillait, à l’image de son chef d’orchestre, et même Chris manquait d’à-propos. À 4’07” de la sirène, Joseph ramenait l’écart à -1 : 60-59. Ty n’arrivait plus à rien et les arbitres rendaient le ballon à Orléans, alors que Mouph semblait s’être imposé dans la peinture. Désunis, les Manceaux laissaient une faille dans laquelle s’engouffrait Eïto, pour un trois points qui faisait très mal : 60-62… À 2’50” du dénouement, le MSB perdait l’ascendant ! En force, Mouph allait pourtant égaliser : 62 partout… Troutman, retrouvé, répliquait sans délai : 62-64. Les visiteurs sentaient qu’ils avaient une opportunité de l’emporter et les Manceaux paniquaient. Les hommes en gris sifflaient un marcher à Ty… Sommerville, tranquillement, montait au cercle et s’offrait le panier garni : 62-67… À 1’33”, Ty, à l’orgueil, expédiait un panier primé qui redonnait un peu d’oxygène aux Tangos : 65-67 ! Et Chris interceptait… Alors qu’il restait 34 secondes, Pape, derrière l’arc, prenait un tir aussi audacieux que prématuré ! Eïto, pas plus futé, ratait le sien, mais Ty s’enferrait sur la défense orléanaise en cherchant à provoquer une faute. Sommerville soldait les derniers espoirs du public : 65-69. Erman stoppait la partie. Restaient 9 secondes à l’horloge, mais ni Ty, ni Chris ne parvenaient à renverser une situation déjà fortement compromise.



Robert ne s'est pourtant pas ménagé…


Après avoir mené de neuf points dans le troisième quart temps, puis dans la première moitié du quatrième, le MSB a géré de manière désastreuse son [b]money-time. Alors que Ty, visiblement émoussé, tentait des manœuvres vouées à l’échec, ses partenaires confondaient vitesse et précipitation. De toute évidence, l’absence de Mike a été préjudiciable, sans oublier celle de Dounia. Si les deux derniers arrivants, Robert (12 pts, 10 rbds, 0 pd pour 24 d’éval), très polyvalent, avec son double-double, et Chris (16/3/1/14), plutôt adroit derrière l’arc, ont répondu présents, seuls Lahaou a été à la hauteur (6/3/2/8 ). Pape a encore soufflé le froid et le chaud (8/0/2/8 ), alors que nos intérieurs, Mouph (7/6/1/5) et Petr (6/1/0/5), ont clairement laissé les Orléanais prendre le dessus (26 vs 29 au rebond). Vite paralysé par les fautes, Ty (8/2/6/2,) a produit un bon troisième quart temps, avant de sombrer dans les dernières minutes. Quant à l’apport de Gédéon (2/1/1/0), il ne souffre guère la comparaison avec la prestation de son prédécesseur, Antoine Eïto ! De quoi aviver quelques regrets du côté du staff manceau… Le MSB subit donc un coup d’arrêt et devra se remettre la tête à l’endroit avant d’accueillir, dès mercredi, l’Enel Brindisi…
[/b]

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PONPON
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-OLB (saison 2015-2016)   Lun 23 Nov 2015 - 11:15

Revenir sur ces moments de détresse ... Est-ce bien raisonnable ? ? ? On se fait du mal !!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-OLB (saison 2015-2016)   Lun 23 Nov 2015 - 13:35

C'est vrai que, certains soirs, on aurait envie de ne rédiger que les comptes-rendus des victoires ! Rolling Eyes

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MSB-OLB (saison 2015-2016)   

Revenir en haut Aller en bas
 
MSB-OLB (saison 2015-2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maillot saison 2015-2016
» Saison 2015 - 2016
» Saison 2015 - 2016
» [Saison 2015/2016]Bonus départ
» abonnements saison 2015/2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2015-2016-
Sauter vers: