AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-CSP LIMOGES (SAISON 2014-2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-CSP LIMOGES (SAISON 2014-2015)   Dim 18 Jan 2015 - 18:29

LE MSB LIMOGÉ ?
_________

                           

À l’approche de la Leaders cup, le calendrier jouait un sacré tour aux Manceaux, qui devaient, pour valider leur participation, affronter le premier du classement, accessoirement champion de France en titre, le CFP Limoges. Si les visiteurs étaient privés de Plaisted, le MSB devait pour sa part se débrouiller sans Charles Kahudi ! Malgré le retour de Kevin et l’arrivée de CJ à la place d’Izzet, le défi à relever semblait d'importance… Durant la présentation des équipes, qui arboraient fièrement le tee-shirt Je suis Charlie, le club rendait officiellement hommage à JP Batista, désormais limougeaud, en retirant définitivement son numéro 13 dans les cintres d'Antarès, tandis que le public debout applaudissait à tout rompre en scandant le nom d’un des plus attachants joueurs de son histoire. Très touché, JP saluait la foule et versait une petit larme, avant de se concentrer sur son match…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Tous Charlie !

Zerbo en échec, Rodrigue attirait la défense et servait Michal pour l’ouverture du score : 3-0. Curry marquait sous les panneaux (+ 2), tandis que CJ manquait son bras roulé. Moerman tentait sa chance en tête de raquette, sans succès, et CJ ne se montrait pas plus adroit derrière l’arc. Curry provoquait une faute, mais laissait un lancer en route : 3 partout. La défense limougeaude neutralisait l’attaque mancelle qui rendait la possession. Boungou-Colo climatisait l’ambiance en expédiant un rainbow shot bien dosé : 3-6. CJ échouait de nouveau, contrairement à Boungou-Colo qui récidivait à deux points, cette fois : 3-8. CJ ayant gâché une quatrième occasion consécutive laissait sa place à Mouphtaou. Le tir de Rodrigue tournoyait autour du cercle avant de ressortir, ce qui donnait l’occasion à Boungou-Colo de poursuivre son sans-faute : 3-10, avec, à la clé, un 0-10 pour les Tangos. Michal, en deux temps, stoppait l’hémorragie : 5-10. Petr passait le relais à Kevin. Boungou-Colo ratait enfin un tir, mais le lay-up de Rodrigue roulait un seconde fois sur l’arceau sans tomber dans le filet ! Boungou-Colo reprenait donc son chantier, sans sourciller : 5-12. Rodrigue regagnait le banc, au profit d’Antoine. Les dieux du basket se détournant des Manceaux, Daniel, puis Michal échouaient misérablement. Le CFP rendait pourtant la possession sur un retour en zone, mais la tentative de Kevin suivait la mauvaise trajectoire. Remis de ses émotions, Batista déposait le ballon dans le panier avec sa délicatesse coutumière : 5-14. Sur un exploit individuel, Daniel, à mi-distance, relançait les siens : 7-14. Cependant, Boungou-Colo poursuivait sa promenade de santé : 7-16. Daniel se faisait subtiliser la balle, qu’Antoine récupérait un instant avant de la laisser filer. Sur la ligne, Amagou se contenntait d’un modeste 1/2 : 7-17. Rodrigue relayait Daniel. En échec, Michal ne pouvait qu’admirer l’efficacité de Batista : 7-19. Sur un triple tendu magnifique, Antoine réveillait Antarès qui sombrait doucement dans la morosité : 10-19. À la peine face à Mouphtaou, Camara obtenait tout de même deux jets, qu’il manquait. CJ reprenait du service, à la place de Mouphtaou. Su un pied en touche de Rodrigue et un échec de Curry le quart temps s’achevait.
Manquant tout à la fois d’adresse et de réussite face à la très efficace défense du CFP, le MSB était très clairement dominé ! Erman, pourtant, n’avait pas même pris un temps mort…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Michal avait pourtant lancé les Manceaux...

Rodrigue ne trouvant toujours pas la juste mesure, le CFP repartait à l’attaque et Batista ressortait avec élégance le cuir vers Gélabale qui corsait un peu plus l’addition : 10-22. Michal demeurant muet, Antoine rattrapait le coup au rebond offensif : 12-22. Batista en échec, Kévin sortait et Shy faisait son apparition sur le parquet. Les Manceaux perdaient la possession, sans dommage, puisque Smith ratait son tir. Après une gamelle de Michal, Batista, Michal à nouveau, puis Camara demeuraient stériles. CJ perdait le ballon et Batista, dans son jardin, retrouvait ses automatismes : 12-24. Rodrigue laissait filer le ballon, mais Smith et Moerman donnaient des signes de fatigue, ce qui offrait à Antoine une deuxième occasion à Antoine de faire admirer sa patte gauche : 15-24. De son côté, Batista continuait de danser la samba sous les panneaux : 15-26. Suite à une interception, Gélabale, le bien nommé, entrait dans le rythme : 15-28. Rodrigue, puis Shy impuissants, Moerman portait assistance à Batista en claquant un ballon hésitant dans le filet : 15-30. Antoine, Zerbo, puis Smith se heurtaient à des défenses mieux en place. Daniel transformait un jet sur deux : 16-30. Zerbo participait à la fête, alors que Michal peinait face au géant limougeaud : 16-32. Erman se décidait à rappeler ses troupes, mais Curry, nullement perturbé, continuait à assaisonner le MSB : 16-34. Antoine tentait l’impossible, alors que tout réussissait à Moerman : 16-36. CJ regagnait le banc après un énième échec, remplacé par Petr. Daniel et Boungou-Colo en échec, Michal plaçait un des rares paniers sur pick’n’roll du MSB : 18-36. Après un nouveau temps mort manceau, Curry, de loin, épiçait encore un peu plus la sauce : 18-39. Le dernier tir de Petr allait se perdre dans le public.
Impuissants en attaque, dominés en défense, les Manceaux recevaient une correction. Avec une adresse à 23% (dont 3/17 à 3 points) contre 42%, ils étaient littéralement laminés. Dominés au rebond (16 vs 26) et aux passes (3 vs 11), ils encaissaient un cinglant 7 à 56 d’évaluation ! Seule lueur d’espoir, dans ce naufrage, le Président Le Bouille annonçait pendant la pause un partenariat avec Nicolas Batum dont l’image apparaissait sur les écrans d’Antarès. Acclamé par les spectateurs, Nico annonçait en direct avoir officiellement rejoint le directoire du club ! De quoi fonder quelques espoirs pour l’avenir et oublier, un instant, un présent bien morose !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
La fougue d'Antoine n'a pas suffi...

Smith en échec, Batista reprenait le bleu de chauffe : 18-41. Si CJ entrait enfin son premier panier, Batista, dont le tir contré en phase descendante était accordé, intensifiait le rythme : 20-43. Alors que Rodrigue ne parvenait toujours pas à échapper à l’emprise de la défense limougeaude, Batista appuyait encore sur l’accélérateur et enfilait deux jets : 20-45. Daniel se faisait déposséder du cuir et s’attirait quelques sifflets. Shy suppléait CJ. Batista en échec, Rodrigue trouvait enfin une faille : 22-45. Comme seul au monde dans la raquette mancelle, Batista ne se relâchait pas : 22-47. Rodrigue provoquait une faute et réussissait ses lancers : 24-47. Michal laissait sa place à Mouphtaou et Daniel la sienne à Antoine. Le CFP perdait le ballon, mais Petr écopait d’une faute offensive. Shy stoppait alors Gélabale, avant qu’Antoine ne serve Rodrigue pour son premier triple du match : 27-47. Smith ripostait à deux points, mais Rodrigue qui avait subitement la main chaude récidivait : 30-49. Smith en échec, Antoine réduisait encore l’écart : 32-49. Le CFP semblait moins concentré et les Manceaux coupaient une ligne de passe. Mouphtaou filait même au cercle après une bonne vieille feinte de tir : 34-49. Curry et Moerman en déficit d’adresse, Zerbo se chargeait des finitions : 34-51. Rodrigue en échec, Petr ratissait le ballon. Antoine en échec, tout comme Zerbo après lui, Rodrigue repérait Shy, un peu esseulé, qui allumait à trois points : 37-51 !  Après un lancer raté de Boungou-Colo (à 1/2), les visiteurs s’emparaient du rebond offensif. Westerman, puis Mouphtaou en échec, Boungou-Colo relançait la machine verte : 37-54. Shy à la peine, Moerman douchait les modeste velléités mancelles : 37-57. Une balle perdue et un panier & one de Boungou-Colo plus tard, la messe était dite : 37-60. Le cuir échappait à Shy et Curry enfonçait le clou : 37-62. Antoine servait Petr, qui tentait crânement sa chance : 40-62. Le meneur manceau interceptait le dernier ballon, dans les ultimes secondes, trop tard toutefois pour repartir à l’assaut.
Après avoir refait une bonne partie de son retard sous l’impulsion d’Antoine, bien aidé par Rodrigue, le MSB avait multiplié les pertes de balles et gâché tous les efforts accomplis.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Bien ciblé, Rodrigue n'a pu s'exprimer qu'en seconde mi-temps !

Michal sonnait la révolte avec un trois points bien senti : 43-62. Moerman ripostait à deux points : 43-64. Après une gamelle de Michal, Moerman passait en mode lapin crétin et ratait deux tirs consécutifs. Cependant ni Petr, ni Rodrigue ne faisaient mieux. Suite à une mésentente entre joueurs adverses, Shy slalomait jusqu’au cercle : 45-64. Après une interception de Petr, Rodrigue voyait la courbe de son tir dévier, si bien que Boungou-Colo s’illustrait de nouveau : 45-66. Antoine en échec, Batista, face aux Félins, se contentait d’un jet sur deux : 45-67. Suite à une perte de balle, Petr cédait le relais à CJ. L’intensité de Limoges baissait un peu et CJ, un orteil sur la ligne hélas, en profitait : 47-67. Gélabale, Michal et Curry donnaient des signes de fatigue. Soucieux de réduire l’écart, Erman rassemblait ses hommes. Daniel combinait joliment avec Michal : 49-67. Batista, toutefois, veillait au grain : 49-69. Rodrigue en échec, Gélabale, totalement seul et, sans doute, étonné de l’être, ratait l’immanquable. Batista, qui avait commis sa cinquième faute, sortait sous les vivats du public manceau, très fair-play ! Shy n’entrait qu’un seul de ses jets : 50-69. Le CFP en fin de possession, les Tangos récupéraient la possession, mais Rodrigue, un pied en touche, la rendait rapidement. Zerbo à 50% sur sa ligne, CJ entrait un étrange et acrobatique bras roulé : 52-70. Suite à une interception et à une bonne relance de Shy, Daniel filait au cercle : 54-70. Zerbo, de nouveau victime de la faute, ne changeait rien (1/2) à ses bonnes habitudes : 54-71. Après un nouveau jaillissement de Shy, le MSB réduisait sensiblement l’écart, sur un trois points de Rodrigue : 57-71. Au terme d'un temps mort d’Erman, qui devait penser au point average pour la Leaders cup, les Limougeauds donnaient une nouvelle chance à leurs hôtes de limiter les dégâts. Rodrigue transformait alors deux jets qui ramenaient Le Mans à -12 : 59-71 ! Trop passifs, les défenseurs oubliaient ensuite de fermer la porte à Smith : 59-73. CJ prenait un tir stupide à neuf mètres, avant de commettre sa cinquième faute sur Camara, qui gaspillait un de ses jets : 59-74

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
L'adieu au roi JP !

Dépassés dans tous les secteurs du jeu, les Manceaux avaient profité du léger relâchement des Limogeauds, sans doute soucieux de s’économiser dans la perspective de leur prochaine rencontre d’Eurocoupe, pour revenir un peu dans la partie. Une meilleure gestion des dernières actions aurait même pu permettre au MSB de grignoter encore quelque précieux points, face à son ancien capitaine (19 pts, 3 rbds, 1 pd pour 18 d’éval), bien épaulé par Moerman et par Boungou-Colo. Comme à Gussing, les Tangos sont complètement passés à côté de leur match. Seuls Antoine (10 pts, 3 rbds, 4 pds pour 10 d’éval), par son activité, Michal (12 pts, 8 rbds, pour 11 d’éval), par son sang-froid, et Rodrigue (15 pts, 4 rbds, 3 pds pour 8 d’éval), grâce à sa seconde mi-temps, sauvent à peu près les apparences. Shy (6 pts, 1 rbd, 3 pds pour 7 d’éval) a peu joué, il est vrai, tout comme Mouphtaou (2 pts, 3 rbds, pour 5 d’éval). Si Petr tire encore son épingle du jeu (3 pts, 6 rbds, pour 7 d’éval), Daniel n’est décidément pas le meneur attendu (5 pts, 1 rbd, 1 pd pour 2 d’éval). Quant à CJ (6 pts, 1 rbd,, 1 pd pour 6 d’éval), qui vient d’arriver, et à Kevin (1 rb pour 0 d’éval), qui relève de blessure, leur impact n’aura pas été ou n'est toujours pas à la hauteur des espérances. Comme le soulignait Erman en conférence de presse, ce début d’année 2015 ramène l'équipe aux pires heures du mois de novembre. La qualification en Leaders cup dépend désormais de la victoire de la SIG de Vincent Collet à Gravelines et, dans le cadre de l’Eurochallenge, on peut assurément appréhender la confrontation à venir avec Nanterre, vainqueur avec brio de l’ASVEL de JD Jackson.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spencer6
Joueur espoir



MessageSujet: Re: MSB-CSP LIMOGES (SAISON 2014-2015)   Dim 18 Jan 2015 - 19:46

C'est pas bien de remettre le couteau dans la plaie,on a assez souffert samedi.��
Je plaisante bien sur,comme dab ,superbe compte rendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-CSP LIMOGES (SAISON 2014-2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» New Deal de la LNR dés la saison 2014-2015
» Avant-saison 2014-2015
» Saison 2014/2015
» Le FC PLAUZAT recherche des joueurs pour la saison 2014-2015
» Infos saison 2014-2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2014-2015-
Sauter vers: