AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-STRASBOURG (saison 2014-2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-STRASBOURG (saison 2014-2015)   Dim 9 Nov 2014 - 2:58

COPIER COLLET ?
___________



Après s’être remis à l’endroit de justesse contre Anvers en Euro-Challenge, le MSB, avec Rodrigue, enfin de retour, accueillait ce samedi un gros morceau : la SIG de Vincent Collet et de Pierre Tavano, applaudis comme il se doit par le public lors de la présentation, tout comme Leloup et Diot, les anciens de la maison. Privée de Duport, battue par Limoges la semaine passée mais invaincue en Eurocoupe, l’équipe de Strasbourg ne venait cependant pas à Antarès pour y échanger de vieux souvenirs attendris…

                             

Shy, Charles, Michal, Romero et Daniel, c’est un cinq inédit qui débutait le match… Si Traoré prenait le meilleur sur Michal lors de l’entre-deux, ses partenaires se précipitaient et laissaient filer le ballon. Romero manquait sa première tentative, mais Daniel jaillissait sur la ligne de passe des visiteurs et filait au cercle, avant de glisser et de rater son lay-up. Un peu déconcentrés par ce manque de chance, les Tangos rêvassaient, de sorte que Leloup sortait aussitôt du bois avec un triple bien senti : 0-3. Revanchard, Daniel lui rendait la pareille depuis le corner : 3 partout. Romero en échec, Traoré s’infiltrait le long de la ligne de fond et faisait parler sa science du jeu : 3-5. Brouillon, Romero ne parvenait pas à se saisir d’une passe qui lui était adressée. Cette maladresse restait sans conséquence, puisque Campbell, sans doute sur un système manqué, expédiait la balle dans les tribunes. Michal, à son tour, la laissait filer, avant de la récupérer sur une interception. Hélas, Romero ne trouvait toujours pas le bon réglage, de sorte que Traoré (+ 2) lui donnait la leçon. Vexé, Romero remettait le bleu de chauffe et montait au dunk : 5-7. Howard en échec, les Tangos remontaient tranquillement le terrain, quand Leloup, affamé, bondissait sur le cuir et dévorait l’espace : 5-9. Shy déposait un petit lay-up bien senti : 7-9. Cependant Howard se montrait sous son meilleur jour, dans la peinture : 5-11. Michal à la peine, Dounia relayait Romero, ce qui n’impressionnait nullement Traoré : 7-13. Le MSB cafouillait et rendait la possession, mais Michal contrait sèchement Traoré. Hélas, le rebond profitait à Lacombe,opportuniste : 7-15. Shy en échec, Traoré obtenait deux jets (1/2) : 7-16. Shy remplaçait Rodrigue sur le banc. Michal n’y arrivant toujours pas, Leloup flairait l’odeur du sang et se jouait de Rodrigue : 7-19 ! Rodrigue essayait de se rattraper, sans réussite, et Dounia ne pouvait que frôler le cuir du bout des doigts. Alors que Mouphtaou prenait la place de Michal, Leloup donnait encore un coup de dents : 7-21. Dounia ayant pris un tir, sans succès, Lacombe s’engageait dans la raquette et signait le panier & one : 7-24 ! Rodrigue écopait de sa deuxième faute et ressortait, accompagné de Dounia. Romero revenait aux affaires, flanqué d’Antoine. À 2/2 sur la ligne, Mouphtaou stoppait enfin l’hémorragie (0-11) : 9-24. Suite à une nouvelle interception de Daniel, Charles héritait du ballon et, au buzzer, entrait un triple impossible, avec la faute : 13-24 !
Malchanceux sur plusieurs actions, comme sur la glissade initiale de Daniel, les Manceaux manquaient de vitesse et se faisait prendre tantôt à 3 points sur jeu placé, tantôt sur de combinaisons élémentaires, en pick’n’roll. La SIG alternait à merveille intérieur et extérieur. Leloup et Traoré se régalaient !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Daniel a parfois manqué de réussite…

Déjà auteur d’une action à 4 points à la fin du 1/4 temps précédent, Charles sonnait la révolte et bousculait tous les défenseurs adverses avant de s’envoler pour maltraiter l’arceau, raflant le bonus au passage : 16-24. Malheureusement, lui-même écopait de sa deuxième faute et cédait sa place à Shy. Dragicevic peu convaincant, Traoré sauvait le rebond, mais Dobbins ne parvenait pas à marquer. À l’aise dans son rôle d’accélérateur de particules, Antoine s’immisçait dans la raquette et envoyait un bon petit shoot à trois mètres : 18-24. Le public appréciait en connaisseur. Toutefois, Diot, d’un 3 points dévastateur, climatisait la salle : 18-27. Si Romero traînait sa misère, Dobbins ne faisait pas mieux. Antoine virevoltait sur lui-même et servait Shy, bien démarqué pour un missile salutaire : 21-27. Dragicevic engrangeait 2 points, sous le panneau : 21-29. Juste avant la sirène, Antoine, sur un lay-up bien dosé, lui rendait la monnaie de sa pièce : 23-29. La machine Traoré s’enrayait, mais Daniel perdait la possession et Dragicevic extorquait 2 lancers au corps arbitral : 23-31. Plus en rythme, les Manceaux trouvaient des solutions et Mouphtaou s’offrait un panier avec, en prime, la deuxième faute de Traoré : 26-31. Vincent Collet rappelait ses hommes. Rodrigue, qui avait relayé Daniel, marquait son premier panier : 28-31. Dragicevic ripostait sans délai : 28-33. Mouphtaou en échec, Toupane se mettait dans son tort au rebond, si bien que Rodrigue faisait parler sa vélocité et s’adjugeait un panier majoré (2+1) : 29-33. Alors que Michal prenait la place de Romero, Toupane, oublié dans le coin du terrain, se rachetait : 29-36. Aussitôt, Antoine attirait à lui la défense et servait Rodrigue sur un plateau d’argent : 32-36 ! Antarès clamait sa joie. Michal en échec, comme Dragicevic avant lui, Antoine héritait du ballon et faisait se lever la salle : 35-36… Le MSB était de retour ! Les Strasbourgeois rejoignaient leur entraîneur pour un nouveau temps mort. Campbell échouait dans ses entreprises, mais le ballon étant très disputé, la SIG bénéficiait de la possession alternée. Une tentative de alley-oop ayant avorté, Michal, en step-back, donnait l’avantage aux siens pour la première fois de la rencontre : 37-36 ! Le public jubilait, d’autant qu’Howard était à la peine. Michal, toutefois, se faisait déposséder du cuir et Toupane replaçait son équipe en tête : 37-38. Antoine ratait un tir et Rodrigue commettait sa troisième faute. Erman prenait un temps mort. Diot à 1/2 aux lancers, Daniel suppléait Rodrigue : 37-39. Les deux équipes étant dans la pénalité, Michal, à son tour, se contentait d’entre un jet sur deux : 38-39. Daniel ayant confisqué un nouveau ballon, le MSB repassait devant grâce à un panier d’Antoine : 40-39. Sur un repli un peu lent de la défense, Toupane renversait la vapeur : 40-41. Quel toupet ! Shy tentait sa chance, mais l’arceau rejetait son tir ! Il restait un poignée de secondes et les deux Antoine se faisaient face. Finalement, Diot ratait son shoot, mais Howard réussissait à claquer la balle dans le filet : 40-43 !
Bien réveillés par Charles, les Tangos étaient remontés de nulle part, avec Mouphtaou, Antoine et Rodrigue en fer de lance ! À comparer les statistiques des deux camps, cela relevait du miracle : 10/16 au rebond, 6/13 aux passes décisives et, surtout, 39/60 à l’évaluation. Tout demeurait pourtant possible !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Rodrigue a du cœur !

Antoine ayant échoué, de loin, Leloup se remettait en chasse : 40-45. Daniel manquait sa riposte, mais Mouphtaou veillait et Michal se chargeait de la finition : 42-45. Howard lui donnait la réplique : 42-47. Suite à une mésentente entre Charles et Daniel, le MSB perdait la possession et Howard, à 1/2, ajoutait un point : 42-48. Réactif, Charles se frayait un chemin dans la peinture : 44-48. Howard ayant commis une faute d’attaque, Michal voyait sa tentative repoussée par le cercle. Leloup projetait rapidement le cuir vers Traoré qui reprenait son chantier : 44-50. Charles provoquait la troisième faute du pivot strasbourgeois, mais n’entrait qu’un seul de ses jets : 45-50. Traoré ayant raté un bras roulé, Antoine combinait avec Charles qui s’aidait du Plexiglas : 47-50. Diot se faufilait jusqu’au panier et obtenait le bonus : 47-53. Daniel et Leloup en échec, Toupane ramassait la balle qui venait vers lui et braconnait un triple : 47-56. Romero s’étant mis dans son tort, Leloup confirmait sa baisse de régime. Charles, puis Dragicevic rivalisaient de maladresse. Michal soutirait deux lancers : 49-56. Dragicevic gaspillait des munitions et Diot, à la récupération, ne parvenait pas à faire mieux, si bien que Romero pouvait ramener Le Mans à cinq petits points : 51-56. Collet aussitôt stoppait le jeu. Dobbins et Diot ne s’étant pas bien compris, Romero et Rodrigue tentaient tour à tour leur chance, sans succès. Diot faisait alors parler la poudre et assommait les Tangos : 51-59. La SIG étant dans la pénalité, Charles s’appliquait sur la ligne : 53-59. Sur ces entrefaites, Charles, encore lui, court-circuitait une passe et délivrait une offrande à Dounia : 55-59. Campbell ayant commis une faute d’attaque, Rodrigue s’enfonçait dans la peinture avant de ressortir le cuir vers Michal, idéalement placé : 58-59 ! Antarès grondait de joie. Hélas, juste avant la sirène, Campbell corrigeait sa bévue en entrant à son tour un panier primé : 55-59 !
La partie était maintenant serrée et les deux équipes se rendaient coup pour coup. Les Strasbourgeois se montraient toutefois d’une adresse diabolique et bombardaient les Manceaux de tirs lointains, à chaque fois que ces derniers se rapprochaient un peu trop près ! Plusieurs joueurs de Vincent Collet étaient pourtant déjà à trois ou quatre fautes et l’issue de la rencontre demeurait indécise…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Michal : même pas mal !

Ni Traoré, ni Daniel ne réussissaient dans leurs entreprises, mais Charles arrachait le rebond et Michal, bousculé par Dragicevic, obtenait le panier bonifié (2+1) ! Malheureusement, l’international polonais manquait son jet : 60-62. Antoine, victime d’un choc, permutait avec Rodrigue. Pour ne rien arranger, Traoré trouvait un second souffle : 60-64. Michal en échec, Erman prenait un temps mort. Leloup reprenait du service : 60-66. Sur la quatrième faute d’Howard, Rodrigue transformait ses deux jets : 62-66. Charles, motivé comme jamais, coupait une passe et fonçait au cercle, sous les vivats du public : 64-66. Alors que le MSB n’était plus qu’à une possession, une nouvelle fois, la SIG allait doucher ses ardeurs, car Dobbins, assez discret jusque-là, rappelait à tous qu’il n’était pas manchot : 64-69 ! Rodrigue à la peine, le ballon rebondissait vers Michal qui rendait le coup : 67-69… Ni Leloup (+ 2) ni Charles (+ 2) ne laissaient leur part aux chiens : 69-71. À 5’34” du dénouement, les dieux du basket hésitaient encore… Dobbins ne contrôlait pas la passe qui lui était adressé, mais Daniel se précipitait et Traoré pouvait redonner un peu d’oxygène aux siens : 69-73. En échec, Rodrigue donnait des signes de fatigue, mais Charles s’interposait sur la remontée du ballon et servait Michal : 71-73 ! Les Tangos se cramponnaient ! Campbell (+ 2) et Daniel (+ 2), sur un tir acrobatique, échangeaient des politesses : 73-75. Une fois de plus, Collet rassemblaient ses joueurs. À 2’55”, Dobbins entrait un seul de ses lancers : 73-76. Par malchance, le tir de Daniel tournait sur l’arceau… Diot portait alors l’estocade : 73-79 et plus que 2’09 à jouer ! La parole était aux défenses : Daniel, Traoré, puis Antoine s’y cassaient les dents. Erman arrêtait la partie. Si Diot laissait un lancer en route, Michal, visiblement éprouvé, lâchait prise (0/2) : 73-80. Cette fois, le sort du MSB était scellé. Leloup, pourtant, tremblait un peu, lui aussi (1/2) : 73-81. Erman, une dernière fois, haranguait ses troupes. Romero, puis Antoine manquaient le shoot de l’espoir. En contre, Diot profitait de leur abattement pour alourdir le score : 73-83. Michal, à la dernière seconde, soignait le point-average en expédiant un superbe rainbow-shot : 76-83 !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles : l'Homme est de retour !

Dans le mano-a-mano acharné que se sont livrés Manceaux et Strasbourgeois, ce sont donc les visiteurs, emmenés par un Diot en mode MVP (double-double avec 16 pts, 6 rbds, 10 pas pour 26 d’éval) et fort bien secondé par Leloup (17/4/3/21) et par Traoré (13/8/2/17), qui s’imposent. Malgré un début épouvantable, les Tangos n’ont pourtant pas fait un mauvais match, si l'on songe que les pépins de santé de Michal et de Rodrigue ne sont pas réglés à 100%. Si Charles (18/6/1/23), Michal (20/2/2/13) et Antoine (9/2/3/9) ont été les plus convaincants, Mouphtaou (5/5/2/10) monte manifestement en puissance et Rodrigue (8/1/2/9), pour son retour, a montré qu’aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des foulées. Quoique Daniel (5/1/4/4) n’ait pas eu beaucoup de réussite au tir, il n’a pas non plus démérité, pas plus d’ailleurs que Shy, curieusement relégué sur le banc en seconde mi-temps, en dépit d’états de service tout à fait honnêtes (5/2/1/7). Dounia, en difficulté face à Traoré, aura fait du Dounia (2/2/0/3). Quant à Romero, il manque décidément de discipline collective (4/3/1/1), tandis que Kevin paie sans doute ses dernières prestations, puisqu’il n’a pas même été autorisé à pénétrer sur le parquet ! Il faut maintenant panser les plaies, car les Finlandais de KT arrivent, dès mardi, tandis que s’annonce en fin de semaine un déplacement délicat à Nancy !

[Merci à François Navarro pour ses précieuses photos !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-STRASBOURG (saison 2014-2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» New Deal de la LNR dés la saison 2014-2015
» Avant-saison 2014-2015
» Saison 2014/2015
» Le FC PLAUZAT recherche des joueurs pour la saison 2014-2015
» Infos saison 2014-2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2014-2015-
Sauter vers: