AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-STRASBOURG (DEMI-FINALE DES PLAYOFFS 2014-2015, MATCH 3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-STRASBOURG (DEMI-FINALE DES PLAYOFFS 2014-2015, MATCH 3)   Ven 5 Juin 2015 - 16:58

VAINCRE OU PÉRIR…
_______


Après deux défaites consécutives au Rhénus, le MSB n’avait plus guère le choix. Le match était d’ailleurs sold out, comme si les fidèles supporters du club avaient deviné qu’un sixième homme virtuel serait nécessaire à leur équipe favorite. Avec Charles et Dounia sur le banc, Michal sérieusement handicapé par son pied et un Rodrigue visiblement diminué, la partie s’annonçait difficile. Loin d’avoir été ridicules en Alsace, les Manceaux voulaient pourtant croire encore en leur bonne étoile…

                         

Si les Tangos emportaient l’entre-deux, Mouphtaou perdait rapidement le ballon et Traoré ouvrait les hostilités : 0-2. Shy, seul dans le coin du terrain, gâchait des munitions, mais Rodrigue coupait une ligne de passe et récupérait la possession. En pivot dans la raquette, Mouphtaou ressortait le cuir vers Daniel qui faisait trembler Antarès sur ses fondations : 3-2. Diot en échec, les Sarthois, fébriles, laissaient échapper le ballon, mais Rodrigue allait le reprendre, avant de rater sa tentative. Si Diot et Daniel rivalisaient de maladresse, le troisième essai du Strasbourgeois (et ancien Manceau…) était le bon : 3-4. Shy ayant transformé deux jets (2/2), Howard lançait Diot : 5-6. Pugnace, Mouphtaou redonnait l’avantage aux siens : 7-6. Dominateurs au rebond offensif, les Alsaciens cumulaient deuxième et troisième chances, sans que ni Leloup, ni Diot, ni Traoré ne parviennent à trouver le panier ! Mouphtaou en échec, CJ faisait don de son corps à la défense de son camp sans que le tampon administré attire la moindre sanction à Howard. Le ballon, toutefois, revenait aux Tangos, suite à un rebond favorable. Shy, toujours pas en rythme, expédiait une épouvantable brique qui se changeait en passe décisive pour Mouphtaou : 9-6. Cependant, Dragicevic se voyait accorder un panier douteux par les hommes en gris : 9-8. CJ combinait avec Daniel qui déposait un lay-up (+ 2), mais Dragicevic doublait la mise : 11-10. CJ écopait d’une faute offensive franchement sévère qui le faisait sortir de ses gonds, objectif probable des visiteurs qui avait bien ciblé le tempérament irascible de l’ailier manceau. Le corps arbitral lui infligeait aussitôt une technique qui le réléguait sur le banc avec trois fautes ! Dragicevic portait le score à 11 partout, puis, en deux temps, entrait le panier suivant : 11-13. Daniel à la peine, Mouphtaou jouait les pompiers de service : 13 partout… Alors que Fofana (+ 2) venait d’entrer dans la danse, Rodrigue obtenait trois lancers, à 2/3 : 15 partout. Antoine remplaçait Shy et Petr Mouphtaou. Suite à des tentatives manquées de Toupane et de Daniel, Toupane se rachetait sans tarder : 15-17. Rodrigue voyait son tir lointain repoussé par l’arceau, tandis que Dragicevic poursuivait son chantier : 15-19. Antoine allait chercher la cinquième faute collective de la SIG et enfilait tranquillement ses lancers : 17-19. Fofana (+ 2) rétablissait l’écart de quatre points, avant qu’Antoine, au buzzer, ne le réduise à nouveau : 19-21.
Pour Erman, le coup de sang de CJ compliquait encore la donne. Si Mouphtaou et Antoine tenaient la baraque, ils risquaient d’avoir du mal à tenir la distance, face aux vagues rouges qui déferlaient sans cesse…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Mouphtaou a payé de sa personne…

Fofana coincé entre deux Tangos, le MSB récupérait la possession, mais Fofana, revanchard, bousculait Petr en toute impunité et filait au cercle : 19-23. Suite à une sorte de mêlée ouverte, Daniel arrachait le ballon et Kevin tentait sa chance. Daniel, juste au bon endroit, se saisissait du rebond et ressortait vers Antoine qui, d’un coup de sa patte gauche, faisait chavirer Antarès de bonheur : 22-23. Mieux, Daniel interceptait et lançait Kevin qui y allait de son dunk le mieux appuyé : 24-23 ! Le Mans n’allait pas lâcher si facilement, qu’on se le dise… Hélas, Dragicevic douchait ce bel enthousiasme d’un triple pachydermique : 24-26. Si le tir de Kevin déviait un peu, une claquette de Petr le remettait dans le droit chemin : 26 partout ! Le public vibrait, en connaisseur… Le monolithique Dragicevic (+ 2) ne se laissait pas émouvoir pour autant et, comme Daniel n’était pas dans un grand soir, Fofana doublait la punition : 26-30. Antoine affrontait le Dragoncevic et obtenait le & one : 29-30. Dobbins entrait alors en scène, sur un majoré particulièrement douloureux : 29-33. Michal glissait le cuir à Petr qui l’aplatissait dans le cercle sous les vivats : 31-33. Howard, Kevin bien servi par Rodrigue, Lacombe… chacun y allait de son panier : 32-37. Le rythme était infernal. Michal cédait sa place à Mouphtaou, avant qu’Antoine ne refasse le coup du panier garni : 36-37 ! Traoré se mêlait à la bataile : 36-39. Rodrigue donnait des signes de fatigue, mais Mouphtaou s’emparait du rebond et provoquait la faute (1/2) : 37-39. La mécanique strasbourgeoise s’enrayait un instant, le ballon glissant entre les doigts de Dobbins, ce qui offrait à Antoine l’occasion de faire lever Antarès, sur un rainbow shot bien senti : 40-39. Dobbins en échec, Campbell ripostait sur le même ton, tandis que Petr écopait d’une antisportive très tatillonne pour une faute, apparemment sur Lacombe : 40-42. Ce dernier n’entrait qu’un seul jet, après quoi Rodrigue le contrait sèchement sous le cercle : 40-43. Malheureusement, Rodrigue semblait touché et boitillait, ce qui n’empêchait pas Antoine de batailler jusqu’à obtention de deux lancers : 42-43. Dobbins relançait la machine alsacienne : 42-45. Daniel remplaçait un Rodrigue titubant, tandis qu’Antoine ratissait encore deux jets supplémentaires, les visiteurs étant désormais dans la pénalité : 44-45. En grande forme, ce soir, Dobbins rendait coup pour coup : 44-47. Michal permutait avec Antoine, hors d’haleine et acclamé par le public. Mouphtaou obtenait deux jets, à son tour, mais en laissait un en route : 45-47. Toupane en échec, Daniel voyait son tir lointain tournoyer autour du cercle, avant d’être rejeté. Collet prenait un temps mort. Leloup, transparent jusque-là, donnait un coup de crocs à son ancienne équipe : 45-50. Daniel en échec, Kevin profitait d’une inadvertance de Diot dont la remise en jeu se changeait en passe décisive : 47-50 !
Avec 20 points et un incroyable 19 d’évaluation, Antoine avait tenu sa parole et mis ses corones sur le parquet. Malgré tout, la SIG dominait (15/17 au rb, 7/14 aux pds et 49/64 à l’évaluation…) et la foulure probable de Rodrigue n’augurait rien de bon…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Kevin a répondu présent !

Malgré tous leurs déboires, CJ et Rodrigue se présentaient sur le terrain pour le début de la seconde mi-temps. Leloup en échec, Mouphtaou entretenait la flamme : 49-50. Sur une action défensive plutôt anodine, les arbitres infligeaient sa quatrième faute à CJ, qui regagnait son banc en ricanant. Dragicevic à la peine, Dobbins prenait en charge les finitions : 49-52. Shy parti à l’aventure manquait perdre le ballon, ce que Rodrigue, cerné en fin de possession, finissait par faire… Campbell en difficulté au tir, Fofana prenait le relais : 49-54. Daniel, puis Campbell manquaient leurs tirs, mais, une nouvelle fois, Fofana était là : 49-56. Erman rappelait Rodrigue et renvoyait Antoine au combat. En manque total de lucidité, Shy allait s’écraser contre les fortifications strasbourgeoises, alors qu’Antoine, démarqué, attendait la balle dans le coin droit du terrain ! Courageux, les Manceaux serraient les dents et poussaient leurs adversaires au bout des 24 secondes. Antoine, cependant, manquait son shoot et le toujours souriant Dragicevic, oublié par son ange-gardien, enfonçait le clou dans la plaie, à 3 points naturellement : 49-59. Daniel, puis Leloup en échec, Petr, sur un gros dunk, mettait un terme à cette série noire : 51-59. Héroïques, les Tangos défendaient leur panier et conduisait de nouveau la SIG au bout des 24 secondes. Petr, épuisé, se faisait alors subtiliser le ballon et Diot montrait ses talents d’acteur en allant provoquer la cinquième faute d’équipe des Manceaux : 51-61. De son côté, Strasbourg, dont la défense devait être particulièrement soft, affichait zéro faute au compteur… No comment ! Une balle perdue plus tard, Diot punissait de nouveau la zone inefficace des Manceaux, avec un élégant trois points, cette fois : 51-64. Michal relayait Mouphtaou. Petr en échec de loin, Dragicevic lui donnait la leçon : 51-67. Les Manceaux restaient sur un terrible 2-17 : leurs chances de qualification fondaient à toute vitesse dans la touffeur d’Antarès… Daniel, inconsistant, permutait avec Rodrigue. Kevin manquait un tir, juste avant la sirène, mais ses partenaires, solidaires, coinçaient Fofana le long de la ligne. Antoine et Petr en échec, Michal, au courage, stoppait Dragicevic. Un dernier lancer de Kevin (à 1/2) mettait un terme au calvaire : 52-67.
Emportés sous une pluie de fautes et de paniers primés, le MSB, en manque de rotations, subissait face à l’effectif pléthorique de la SIG. L’issue de la rencontre paraissait fatale…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Petr prend de la hauteur…

Suite à un tir déviant de Rodrigue, Kevin se saisissait du rebond et adressait une passe dans le dos, magnifique, à Michal : 53-67. Les Alsaciens ayant égaré la balle, Michal ratait sa tentative à trois points et Howard, pourtant peu en vue jusque-là lui faisait la nique : 54-70. Michal tentait de nouveau sa chance, sans succès. Si Dobbins ne faisait pas mieux, Diot rattrapait l’affaire : 54-72. Daniel remplaçait Kevin, CJ Mouphtaou et Shy Rodrigue. Sur ces entrefaites, Antoine obtenait deux jets : 56-72. Erman semblait résolu à jouer small ball Dobbins, poussé au marcher par Antoine, rendait la possession. Daniel déposait un lay-up : 58-72. Si Howard laissait le ballon lui échapper, Shy, sans tarder, lui rendait courtoisement la politesse, ce qui offrait à Traoré l’occasion de se dégourdir un peu les jambes : 58-74. Au buzzer, CJ entrait ses premiers points sur un bras roulé bien exécuté : 60-74. Leloup en échec, le même CJ offrait un caviar à Shy, à l’affût derrière lui dans la raquette : 62-74. Sous la pression de Petr, Toupane effectuait un retour en zone, de sorte que les Manceaux, follement encouragés, repartaient à l’assaut. Hélas, Daniel ne retrouvait pas son adresse des quarts de finale. Campbell, pour sa part, expédiait de son côté un horrible airball, tandis qu’Antoine faisait lever la salle sur un triple somptueux : 65-74 ! Au courage, le MSB revenait sous la barre des dix points et Vincent Collet, qui n’appréciait guère, demandait aussitôt un temps mort. Une interception de CJ ravivait encore l’espoir du peuple orange : à 2’45, Daniel obtenait et transformait deux lancers, portant la marque à 67-74. En vieux roublard, Campbell allait chercher un panier facile : 67-76. Shy perdait alors le ballon, soldant les dernières chances mancelles. Antoine, littéralement habité, allait pourtant arracher la possession, avant de manquer son tir. À 1’23”, Campbell mettait encore deux jets au coffre : 67-78. Erman arrêtait la rencontre. Suite à un échec de CJ, une algarade opposait Cambell à Antoine, qui ripostait vivement après s’être fait bousculer. Sous les huées, les arbitres hésitaient sur la conduite à tenir et finissaient par opter pour une double faute. Malgré un concert de sifflets, Campbell entrait donc ses deux jets, tandis qu’Antoine se contentait d’un seul : 68-80. Daniel, néanmoins, retournait au charbon, obtenant même un & one qu’il allait manquer : 70-80. Suite à une série de passes rapides, Diot, seul derrière l’arc, sonnait le glas des ultimes espérances locales : 70-83. Une incursion dans la raquette de Kevin permettait aux Sarthois de se hisser à 72-83. Antoine, à bout de forces, sortait sous les applaudissements nourris, tandis que le jeune Wallez, son homonyme, prenait le relais. Jean-Philippe remplaçait CJ pour les dernières secondes. Fait assez rare, Diot ratait un lancer : 72-84. Cependant, les Tangos cafouillaient et Dragicevic pouvait lui aussi se contenter d’un modeste 1/2 sur la ligne : 72-85 ! La messe était dite…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Antoine ou la grinta incarnée !

Vaillant jusqu’au bout, le MSB est revenu à quelques encablures, avant de céder sous le tourbillon des rotations adverses ! Saluons Antoine (26 pts, 1 rbd, 1 pd pour 22 d’éval), héros de la soirée, Mouphtaou (10 pts, 4 rbds, 2 pds pour 12 d’éval), en nette progression ces dernières semaines, Petr (6 pts, 8 rbds, pour 11 d’éval), révélation de la saison, et Kevin (9 pts, 2 rbds, 1 pd pour 10 d’éval), qui a fait son possible pour pallier l’absence de Charles. Bien entré dans le match, Daniel (11 pts, 2 rbds, 2 pds pour 4 d’éval) s’est éteint peu à peu, tandis que Michal (2 pts, 3 rbds, 1 pd pour 2 d’éval) et Rodrigue (2 pts, 2 rbds, 2 pds pour 1 d’éval), manifestement diminués, erraient comme des âmes en peine. CJ (2 pts, 3 rbds, 4 pds pour 7 d’éval), incapable de se dominer face aux provocations adverses et, surtout, Shy (4 pts, pour -1 d’éval), beaucoup trop fébrile dans les grands rendez-vous, auront franchement déçu ! Saluons, malgré tout, le beau parcours effectué par les hommes d’Erman, au cours de ces dernières semaines et souhaitons leur de bonnes vacances ! Avec une finale de Leaders cup, un quart de finale d’Eurochallenge, une quatrième place en championnat et une demi-finale de playoffs, la saison s’achève sur un bilan plutôt enviable, si l’on songe aux nombreuses tribulations de l’équipe, tout au long de l’année. En attendant de savoir qui restera et qui partira, saluons tous les joueurs pour leur engagement et souhaitons sportivement bonne chance à la SIG qui, sans mépriser un SLUC très amoindri par les blessures, risque fort de disputer sa troisième finale consécutive contre un très gros poisson : le champion en titre, le CFP Limoges… Que le meilleur gagne et tous à Antarès pour la saison prochaine !

[Encore merci à François Navarro pour ses photos superbes !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-STRASBOURG (DEMI-FINALE DES PLAYOFFS 2014-2015, MATCH 3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MSB-STRASBOURG (DEMI-FINALE DES PLAYOFFS 2014-2015, MATCH 3)
» MATCH DE LA LHJMQ A LA TÉLÉ (2014-2015)
» Classement français du top 14 saison 2014/2015
» Les poules territoriales 2014-2015
» Coupe Gambardella 2014-2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2014-2015-
Sauter vers: