AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-ASVEL (PLAYOFFS 2014-2015 : BELLE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-ASVEL (PLAYOFFS 2014-2015 : BELLE)   Jeu 28 Mai 2015 - 15:37

MARÉE ORANGE OU ALGUES VERTES?
_____


En dépit d’une excellente première mi-temps, avec un Rodrigue grelottant de fièvre, le MSB n’avait pu rapporter mieux qu’une défaite de son voyage dans le Rhône. Porté par Amara Sy, l’ASVEL avait réussi à refaire son retard, tout en perdant Ahmad Nivins, ce qui n’était pas vraiment une mauvaise nouvelle… pour les Manceaux ! Quoi qu’il en soit, après les provocations verbales de JD Jackson à la fin du premier match, les Tangos, malgré le gros orteil de Michal, toujours douloureux, attendaient de pied ferme les Villeurbannais.

                         

De part et d’autre, la tension était palpable et se mesurait au manque de réussite des joueurs : une brique de Meacham, un bras roulé manqué de CJ, un raté d’Andersen… il fallait un éclair d’Acker pour que les visiteurs ouvrent enfin la marque : 0-2. Daniel et Lighty, cependant, élevaient rapidement le tempo en rivalisant d’adresse, derrière la ligne des 6,75 m : 3-5. Après un panier de Charles (+ 2), Andersen et Meacham se montraient fébriles et gâchaient des munitions, mais le ballon revenait entre les mains de Lighty très saignant en ce début de partie : 5-7. Daniel contré par Andersen, Chassang (+ 2) donnait un léger avantage aux siens, vite réduit par Mouphtaou : 7-9. Suite à une passe maladroite, les visiteurs perdaient la possession et Rodrigue s’envolait pour remettre les deux équipes à égalité : 9 partout. Lighty, puis Charles en échec, les Tangos récupéraient le ballon sur un entre-deux favorable. Rodrigue en échec, Andersen faisait un pas de trop, de sorte que Mouphtaou pouvait rendre le sourire à son public : 11-9, le MSB repassait en tête ! Andersen à la peine, CJ sonnait la charge et zigzaguait jusqu’au cercle : 13-9. Si Chassang ne retrouvait pas son adresse du premier match, Rodrigue, cerné, se faisait dérober le cuir. Ni Meacham ni Mouphtaou, sur l’action suivante, ne réussissait dans leurs entreprises respectives. L’ASVEL resserrait sa défense et conduisait les Sarthois au bout des 24 secondes. Michal relayait Mouphtaou et Sy Chassang. CJ dépossédait Joseph, qui venait de prendre la place d’Andersen, avant de manquer sa tentative. Si Michal s’emparait du rebond, Daniel ratait son tir, ce qui permettait à Sy de réduire l’écart : 13-11. Pugnace, Charles s’imposait dans la raquette : 15-11. Joseph, qui campait benoitement dans la peinture, se faisait repérer par la patrouille. Sangaré remplaçait Meacham. Michal ayant laissé filer la balle, Joseph obtenait des lancers, à 1/2 : 15-12. Petr suppléait CJ, tandis que Michal voyait dévier son tir lointain. La période s’achevait sur une faute offensive de Sy.
Même s’il avait laissé un peu trop de secondes, voire de troisièmes chances à ses adversaires, le MSB était bien revenu dans la partie (éval 16/13), notamment grâce à Mouphtaou, débarrassé de Nivins.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Rodrigue a souffert, mais il a pesé sur le match…

Après une gamelle de Sy, Charles, qui semblait se ressentir d’un choc, permutait avec Shy. Rodrigue stoppé par deux défenseurs adverses, Petr rattrapait le coup en contrant Sy. Daniel en échec, Acker appuyait sur le champignon : 15-14. Sur son spécial reverse, Michal s’attirait les applaudissements des 5900 spectateurs : 17-14. Très en verve, Acker ripostait à trois points et rétablissait la parité : 17 partout… Deux lancers de Shy permettaient aux Tangos de repartir de l’avant : 19-17. Antoine remplaçait Daniel et Meacham Lighty. Acker en échec, Antoine rivalisait de maladresse avec Sangaré. Michal ne brillait pas davantage. Daniel relayait Rodrigue et Andersen Sangaré. Sur un coup de patte de Meacham, les deux équipes revenaient à égalité. Bien démarqué en tête de raquette, Daniel expédiait un triple, de bon aloi : 22-19. Sy en échec, Andersen sanctionné pour une poussette dans la raquette, Shy effectuait un pas de trop et rendait le ballon. Sur un nouveau tir de la maison verte, pourtant, Petr nettoyait proprement le cercle et Shy servait magnifiquement Mouphtaou, qui venait de changer avec Michal : 24-19. JD Jackson stoppait la partie, mais, en sortie de temps mort, Joseph dosait mal son geste. Si Daniel manquait sa lointaine tentative, Mouphtaou captait le rebond et obtenait deux jets, aussitôt transformés : 26-19. Joseph incapable d’entrer un seul tir, Petr se faisait contrer. Pourtant Mouphtaou, après s’être de nouveau imposé dans la peinture, ressortait le cuir vers Antoine qui frappait à trois points : 29-19. Sur ces entrefaites, les Rhôdaniens, déstabilisés, perdaient la balle sur une mésentente lors de la remise en jeu. JD Jackson arrêtait le carnage. Petr en échec derrière l’arc, Daniel s’emparait du cuir et allait tranquillement le déposer dans le filet : 31-19 ! Meacham à la rame, CJ relayait Petr, Charles Shy et Sy Lighty. Daniel allait chercher deux lancers, mais n’en transformait qu’un sur deux : 32-19. En manque de réussite, Acker, puis Chassang voyaient leurs tentatives respectives repoussées par l’arc, tandis que Mouphtaou poursuivait son gigantesque chantier : 34-19. L’ASVEL venait d’encaisser un cinglant 15-0 et Acker, énervé, commettait une faute d’attaque. Erman rassemblait ses troupes pour faire le point. Rodrigue remplaçait Charles, qui semblait, décidément, avoir un souci. Rodrigue en échec, Mouphtaou régnait sur la raquette, mais les Manceaux se heurtaient à la défense villeurbannaise. CJ permutait avec Petr pour les dernières secondes. Acker, une fois de plus, ratait sa cible.
Alors que la partie paraissait équilibrée, le MSB avait brusquement accéléré et laissé son adversaire sur place (Q2 : 19-7). Les statistiques étaient vraiment sans appel : 19/14 au rebond, 7/5 aux passes, 43/14 à l’évaluation, avec une adresse de 46% contre 30% ! Si Rodrigue était surveillé comme le lait sur le feu, Daniel bénéficiait d’une plus grande latitude, tandis que Mouphtaou dominait sous les panneaux. Les indicateurs étaient au vert pour les Tangos !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
CJ, toujours au cœur de la bataille !

Dès la reprise Lighty affichait ses mauvaises intentions : 34-21. Mouphtaou perdait le ballon et Joseph transformait deux lancers : 34-23. Toujours clairvoyant, CJ combinait cependant avec Daniel qui déposait un lay-up : 36-23. Lighty montait encore en pression et expédiait un éclair : 36-26. CJ colmatait la brèche : 38-26. Antoine en échec dans le corner, Daniel, qui avait récupéré le ballon, se heurtait à une défense remotivée. Meacham en délicatesse avec son dernier geste, Andersen contrait sèchement Daniel. Shy permutait avec Kevin, au moment où Acker revenait aux affaires : 38-28. À trois points, Rodrigue douchait la furia villeurbannaise : 41-28. Le Mans récupérait même un instant la possession, mais Rodrigue se faisait siffler un marcher, si bien qu’Andersen (+ 2), puis Acker (+ 3), après un tir raté de CJ, réduisaient sensiblement l’écart : 41-33. Kevin en échec, Lighty enfonçait le clou : 41-35 ! Erman rappelait ses garçons pour les recadrer. Michal remplaçait Mouphtaou, manquait son premier shoot, prenait son propre rebond et servait Rodrigue, stoppé en plein élan par Meacham. Après délibération, les hommes en gris s’accordaient sur une antisportive, au grand dam de JD Jackson, furieux. Rodrigue, à 2/2, provoquait alors la troisième faute de Meacham : 43-35. Kevin, pris dans une boîte, se faisait soulager du ballon, sans que Acker puisse en tirer bénéfice. Antoine remplaçait Rodrigue, visiblement éprouvé. Le MSB dans la pénalité, Joseph lâchait un lancer-franc en route : 43-36. Son entraîneur lui substituait aussitôt Sy. Michal ayant expédié une vilaine brique, Kevin coupait une ligne de passe. Malheureusement, Daniel et lui allaient échouer dans leurs entreprises respectives, alors que Lighty poursuivait son travail de sape : 43-38. Sur l’action suivante, pourtant, ce dernier bousculait Daniel qui entrait ses deux jets, l’ASVEL étant dans la pénalité : 45-38. Petr et Rodrigue reprenaient du service, tandis que CJ et Kevin regagnaient leur banc. Sy en échec, Rodrigue aussitôt expédiait un caviar vers Petr : 47-38. Acker ayant perdu le contrôle des opérations, Michal manquait sa cible, mais Petr ressortait le ballon vers Daniel,dont le rainbow shot, derrière la ligne, faisait lever Antarès : 50-38. Sangaré, puis Rodrigue en échec, la sirène retentissait.
Sous les coups de boutoir de Lighty et d’Acker, le MSB avait encaissé un fâcheux 0-7, avant de répondre, un peu plus tard, par un 7-0, impulsé par Daniel, Petr et Rodrigue. À l’évaluation (61/37) et au rebond (28/21), les Manceaux gardaient l’avantage, mais ils concédaient pourtant le quart temps (16-19). La plus grande vigilance demeurait de mise !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Mouphtaou : quelle fin de saison !

Le dernier round débutait sur un échec de Petr. Acker jetait ses dernières forces dans la bataille : 50-40. Michal en difficulté, Rodrigue manquait la seconde chance, offerte par Antoine. Sy s’étant mis dans son tort sur le rebond, Antoine ratait lui aussi son tir. Lighty, puis Michal en échec, Sy glanait deux lancers : 50-42. Michal et Rodrigue rappelés sur le banc, CJ et Daniel revenaient sur le parquet. Immédiatement, CJ enfilait le bleu de chauffe et allait arracher le panier & one : 53-42. Petr cédait sa place à Mouphtaou, Shy la sienne à Kevin. Lighty en échec, Acker commettait sa troisième faute sur Kevin, à 50% sur la ligne : 54-42. Andersen se rappelait au bon souvenir des défenseurs : 54-44. Erman arrêtait la rencontre. Antoine entrait un tir acrobatique : 56-44. Meacham (+ 2) et lui échangeaient ensuite des banderilles : 58-46. Après un gros parpaing d’Andersen, Kevin perdait la possession, au bénéfice d’Acker : 58-48. Daniel en échec, CJ captait le rebond, mais mettait, selon les arbitres, un orteil en touche. Rodrigue remplaçait Kevin. Sur une remise en jeu, Meacham, un peu oublié par son garde du corps, faisait trembler Antarès : 58-51. CJ, en échec sur son tir, courait arracher le ballon. À 3’22” du terme, Rodrigue manquait la mire, CJ assurait le rebond offensif, mais Antoine ne parvenait pas non plus à ajuster son shoot. Andersen n’ayant pas été plus adroit, Rodrigue, à huit mètres, prenait ses responsabilités et, sous un tonnerre de vivats, réduisait à néant des Villeurbannais la remontée des hommes en vert : 61-51. Si Andersen entrait ses deux jets, en effet, Antoine plaçait Mouphtaou sur orbite : 63-53. Meacham, l’écume aux lèvres, signait encore un superbe panier majoré, mais, à 1’29 de la sirène, Daniel ripostait sur le même ton et faisait lever un public en délire : 66-56. Andersen, toutefois, ratissait encore deux lancers supplémentaires : 66-58. Ayant intercepté, il tentait en vain sa chance, mais Meacham, déchaîné, scorait à deux points : 66-60. Déstabilisé par Joseph, Daniel laissait un de ses jets en chemin : 67-60. Un sous-marin d’Acker scellait la fin des espoirs de Villeurbanne. Si Daniel, qui avait encore récupéré deux lancers, se contentait encore d’un modeste 1/2, Mouphtaou jaillissait sur le rebond et, à son tour victime d’une faute, ajoutait lui aussi son obole (1/2) : 69-60. Meacham ayant échoué dans son ultime effort, l’ASVEL admettait sa défaite et la marée orange pouvait saluer son équipe : le MSB était en demi-finales !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Daniel en mode MVP !

Même si l'équipe de JD Jackson remporte ce dernier quart temps (19-22), les Manceaux auront parfaitement contenu leurs vaillants adversaires et méritent amplement leur succès. Seule mauvaise nouvelle, Charles, qui n’aura joué qu’une dizaine de minutes (4 pts, 3 rbds pour 6 d’éval tout de même…), s’est blessé (fissure d’un cartilage de l’épine dorsale, selon certaines sources ?) et risque de manquer les prochaines échéances contre la SIG qui a éliminé, non sans peine, l’Élan Chalon. Daniel (21 pts, 3 rbds, 2 pds pour 17 d’éval), MVP de la rencontre, et Mouphtaou (13 pts, 11 rbds, 2 pds pour 22 d’éval), auteur d’un joli double-double, auront été les héros de la soirée. CJ (7 pts, 5 rbds, 4 pds pour 14 d’éval), comme toujours, a été précieux, de même que Petr (2 pts, 5 rbds, 2 pds pour 9 d’éval) ou encore Antoine (7 pts, 3 rbds, 1 pd pour 8 d’éval) qui a su rester sobre. Placé sous haute surveillance, Rodrigue (10 pts, 1 pd pour 2 d’éval) a pourtant marqué des paniers décisifs. Shy (2 pts, 1 rbd, 1 pd pour 2 d’éval) et Kevin (1 pt, 1 rbd, pour -2 d’éval) ont peu joué. Quant à Michal (2 pts, 4 rbds, 1 pd pour -1 d’éval), il est clair qu’il est diminué et qu’il fait de son mieux ! Il va falloir panser rapidement les bobos et remobiliser les énergies pour aller affronter dans son antre du Rhénus l’ogre strasbourgeois, mais, quoi qu’il en soit, cette équipe a prouvé qu’elle a du cœur… Allez Le Mans !

[Merci à François Navarro pour ses superbes photos !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-ASVEL (PLAYOFFS 2014-2015 : BELLE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MSB-ASVEL (PLAYOFFS 2014-2015), 1/4 DE FINALE ALLER
» Pro A 2014-2015
» » Prolongations, Signatures, Départs pour 2014/2015 ???
» Top14 2014-2015 : Les nouvelles règles de la LNR
» New Deal de la LNR dés la saison 2014-2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2014-2015-
Sauter vers: