AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-ASVEL (Finale de la Coupe de France 2016, à Bercy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-ASVEL (Finale de la Coupe de France 2016, à Bercy)   Lun 2 Mai 2016 - 14:21

Finale de Coupe de France MSB-ASVEL :
l’Orange ou le Vert ?
________



Le public manceau, un peu déboussolé par les résultats en dents de scie de son équipe favorite, était un peu déboussolé, avant d’aborder cette finale de Coupe de France : lourde défaite à Dijon, magnifique victoire contre Châlon-sur-Saône, véritable correction subie à l’Astroballe (56-90)… Quel visage le MSB allait-il présenter pour ce match crucial contre l’Asvel de JD Jackson ? Les pessimistes pensaient que les partenaires de Charles Kahudi risquaient d’arriver gonflés à bloc, les optimistes restaient persuadés que les Manceaux avaient de l’orgueil et qu’Erman avait plus d’un tour dans son sac… En tous cas, les supporters avaient massivement répondu à l’appel lancé par la direction du club, qui avait bien fait les choses : bâtonnets fluorescents, tee-shirts, castagnettes pour applaudir sans se faire mal aux mains… la marée orange déferlait sur Bercy et se propageait dans les gradins de l’Accor Arena, prête à soutenir ses joueurs…


                                       

L'entre-deux était gagné par les Villeurbannais, mais Romeo stoppait Andersen. L'intérieur manceau se retrouvait sous l’autre panneau, mais manquait son tir. Ware échouait, à son tour, en fin de possession. Lang commettait une faute pour bloquer la contre-attaque. Les défenses se montraient féroces et Ware, Mouph, Romeo, puis Andersen en faisaient successivement les frais. En pénétration, Ty ouvrait la marque, mais ratait le & one qu'il avait obtenu : 2-0. Après une interception de Romeo, Pape voyait son tir dévier, tout comme Ware, de loin, sur l’action suivante. Cependant Pape trouvait Mike, bien placé sur la droite, pour le premier triple de la rencontre : 5-0. Andersen relevait le gant : 5-2. Ty ripostait sans délai en se faufilant sous les panneaux : 7-2. Très vite, le MSB récupérait le cuir et Ty servait Romeo qui frappait de sa patte gauche : 9-2. JD Jackson arrêtait le jeu. Hélas pour lui, non seulement Andersen ne trouvait pas la mire, mais, sur ces entefaites, Mouph, servi idéalement par Romeo, lui imposait sa puissance : 11-2. Kahudi sonnait la révolte pour la Maison verte : 11-4. Ty égarait la balle, tandis que Mike permutait avec Lahaou. Bien lancé, Kahudi allait chercher le panier et son bonus, permettant à son équipe de se rapprocher un peu : 11-7. L’ASVEL étant déjà dans la pénalité, Pape obtenait deux jets, vite transformés : 13-7. Lighty entrait ses premiers points : 13-9. Pape, puis Mouph en échec, Chris relayait son capitaine. Andersen s’étant pris les pieds dans le tapis, Ty manquait une première tentative, avant de profiter d’une deuxième chance, offerte par Romeo, pour aller braconner le panier & one, au nez et à la barbe du trop léger Lighty : 16-9. Tour à tour, Watkins, Pape, Meacham butaient sur les défenses. Mouph provoquait Watkins et héritait de deux lancers, vite transformés : 18-9. Mouph laissait sa place à Petr, Ty la sienne à Pape. Derrière l’arc, Choquet expédiait un triple : 18-12. Chris entrait ses premiers points : 20-12. Galvanisé, Choquet doublait la mise : 20-15… Les Villeurbannais s’accrochaient. Pape ratissait deux lancers supplémentaires : 22-15. Meacham, en manque de rythme, tentait un tir douteux. Sur la contre-attaque mancelle, d’ailleurs, Chris le mystifiait complètement, exécutant un step-back parfait et projetant un incroyable missile, droit dans le filet : 25-15 ! Dans les tribunes, la vague orange se soulevait d’enthousiasme. Ty relayait Lahaou. Lighty obtenait deux jets : 25-17. Ty servait Romeo qui aplatissait un énorme dunk à deux mains sur la tête de Watkins : 27-17 !
Bien emmenés par un Ty des grands soirs, le MSB avait rapidement pris les devants. Il ne fallait pas, pour autant s’emballer, puisque, dans la finale féminine, Bourges, qui avait démarré en fanfare (12-0), avait perdu le match…


Ty : en route vers la gloire…

Watkins sèchement contré par Petr, Lighty balançait un vilain airball. Romeo cédait sa place à Mouph. À son tour, Petr cafouillait complètement sur une tentative lointaine. Le concours de maladresse se poursuivait avec Charles, derrière l’arc lui aussi. Petr à la peine, Mike lui apportait son aide : 29-17. Kahudi ne lâchait rien et obtenait de nouveau le panier et le bonus : 29-20. Mike en échec, Chris rattrapait l’affaire (+ 2), avant de couper une ligne de passe et de servir Petr. Hélas, retenu par Ware, Petr ratait ses lancers. À 31-20, les défenses demeuraient pugnaces. Kahudi se heurtait à Mouph, Mike se faisait voler le cuir, Lighty était à la peine. Sur une extra-passe de Mouph, d’ailleurs, Chris se jouait de son compatriote, l’attirant dans la mauvaise direction avant d’effectuer un nouveau stepback et d’entrer encore un triple de toute beauté : 34-20 ! Choquet tentait en vain de lui répondre, Ty héritait de la possession et fonçait vers le cercle. Si la balle tournoyait autour du cercle, Mouph venait poser le couvercle : 36-20. Andersen faisait de la résistance : 36-22. Ty en échec, Petr récupérait un temps le cuir, avant de le perdre. Lahaou relayait Mike. Avec un joli petit hook, Andersen (+ 2) poursuivait sa série aux dépens de Petr, après quoi, Jean-Charles ayant bloqué la remontée de balle des Manceaux, Meacham (+ 2) réduisait l’écart : 36-26. Erman rappelait ses troupes pour remettre de l’ordre. Petr changeait avec Romeo. Sur une passe parfaite de Ty, Chris douchait la furia adverse d’un triple époustouflant : 39-26 ! Si ni Kahudi, ni Andersen ne menaient leurs efforts jusqu’au bout, Jean-Charles arrachait le ballon et marquait un panier tout en puissance, avant de gâcher son bonus ; 39-28. Ty provoquait Meacham et enfilait ses jets : 41-28. Ware envoyait Kahudi, à l’affût le long de la ligne de fond, au alley-oop : 41-30. Seul dans la peinture, Chris, sans doute trop près du panneau, ratait sa cible. Ware en échec, Jean-Charles dans son tort au rebond, Ty trouvait Romeo pour un panier bonifié (2 + 1) bien senti : 44-30. Kahudi (+ 2) se faufilait en backdoor, mais Romeo ripostait aussitôt : 46-32. Andersen cadrait un tir à trois points : 46-35. Sur ces entrefaites, Romeo, en pleine bourre, marquait pour la troisième fois consécutive, avant de passer le relais à Petr : 48-35. Le MSB étant dans la pénalité, Kahudi se présentait sur la ligne, pour un modeste 1/2 : 48-36. Ty en échec, Kahudi opérait son retour aux lancers, à 2/2, cette fois : 48-38. Pape un peu juste, Petr claquait le cuir dans le filet : 50-38. Suite à une extra-passe de Kahudi, Andersen ramenait le retard des siens sous la barre des dix points : 50-41. Lahaou ne disposant plus du temps nécessaire pour shooter dans de bonnes conditions, la marque en restait là.
Si Andersen et Kahudi étaient au four et au moulin, les Manceaux maintenaient leurs adversaires à distance (Q2 : 23-21), grâce à l’adresse phénoménale de Chris et à un excellent passage de Romeo. Il pouvaient toutefois s’en vouloir d’avoir encaissé un triple juste avant la mi-temps. La suite s’annonçait palpitante…


Mouph, alias Double-double !

Les deux équipes revenaient sur le parquet remontées à bloc. Mouph, puis Kahudi en faisaient les frais. Romeo prenait un rebond défensif autoritaire, puis Mouph posait un écran infranchissable au bénéfice de Pape : 52-41. Invisible en première mi-temps, Casper Ware, en mode “war”, après la troisième faute de Lang, et des échecs de Mike, puis de Romeo, enfilait deux paniers consécutifs : 52-45. Le nouveau meneur de poche de l’ASVEL provoquait ensuite une faute offensive de Mike, sa troisième, de sorte que Kahudi, au buzzer, poursuivait son entreprise de démolition: 52-47. Bien en place dans le corner, Ty calmait sans tarder les ardeurs des Villeurbannais qui se rapprochaient dangereusement : 55-47. Andersen en échec, Mike redonnait 10 points d’avance au MSB : 57-47. Ware lâchait les chevaux : 57-49. Mike ayant quelque peu forcé son tir, Jean-Charles montrait ses muscles : 57-51. Ty, puis Kahudi en échec, Lahaou remplaçait Mike et, à peine entré, feintait, effectuait un pas de côté pour esquiver son adversaire direct et entrait un trois points salutaire : 59-51. Ware préférait Kahudi à Andersen qui ratait sa cible, tout comme Pape, sur l’action suivante. Néanmoins, le capitaine manceau provoquait une faute offensive de Ware et Ty filait au cercle, parachevant ainsi le beau travail de sa défense : 61-51. Le Mans reprenait son envol et poussait les Villeurbannais au bout des 24 secondes. Romeo ayant perdu le ballon, Chris relayait Pape. Suite à un échec de Lighty, Watkins tirait les marrons du feu et entrait deux lancers : 61-53. Malin, Ty allait au contact, provoquant du même coup la quatrième faute de Meacham et la cinquième faute collective de l’ASVEL, avant de réussir un 2/2 sur la ligne : 63-53. Lahaou défendait comme un mort de faim sur Watkins, après quoi Chris, ayant fait danser la valse au malheureux Choquet, entrait un énième triple, de très loin : 66-53 ! Petr relayait Mouph. Sur la ligne Ware s’appliquait (2/2) : 66-55. Chris en échec dans la peinture, Ty faisait le coup de la chaise à Chassang, qui chutait, enchaînait par une longue passe en direction de Lahaou, qui ne parvenait pas à concrétiser, mais Petr, qui avait suivi, claquait en dunk : 68-55. Watkins à la peine, Andersen, qui venait de rentrer manquait sa cible.
Malgré un festival de Ware qui avait, par deux fois, réduit l’écart à - 6, son équipe, victime de Ty et de Chris, en mode sniper, était reléguée à -13 (Q3 : 18-14). Les Manceaux tenaient déjà une anse de la coupe…


Pape : l'homme qui ne perd pas les finales…

Romeo était partout !

Sur un bref relâchement de la défense tango, Kahudi profitait d’un service d’Andersen : 68-57. Petr et Lighty se lançaient dans un  anecdotique concours de briques… Après une gamelle de Lahaou, Andersen ressortait le cuir vers Ware qui ranimait les supporters de la Maison verte : 68-60. Cette fois, Chris manquait la riposte, mais Andersen ne se montrait pas plus adroit. Ty trouvait Lahaou pour un jump shot assassin : 70-60. JD Jackson rappelait ses joueurs, mais, dès leur retour sur le terrain, ceux-ci égaraient la balle. Lahaou filait au cercle, bien servi par Ty : 72-60. Si Andersen (+ 2) réagissait, Chris, à 71% à trois points, punissait la mollesse de la défense adverse : 75-62. La lame de fond orange prenait des allures de tsunami ! Andersen s’étant mis dans son tort face à Ty, ce dernier, pressé par deux joueurs, mettait un pied en touche. L’airball de Kahudi sonnait le glas des espoirs lyonnais, d’autant que Mouph imposait sa carrure et balayait Watkins : 77-62. Et Chris coupait une ligne de passe, avant de manquer son tir que Mouph claquait dans le cercle, avec l’aide de la planche : 79-62 ! Les Tangos marchaient sur l’eau ! Ty, à 4 fautes, permutait avec Pape. Ware transformait ses jets : 79-64. Romeo remplaçait Petr. Sur la quatrième faute de Lang, Lahaou signait lui aussi un 2/2 : 81-64. À cinq minutes de la sirène, JD Jackson stoppait la rencontre. Ses affaires ne s’arrangeaient pas pour autant, Ware en échec, Meacham sortait, avec cinq fautes, tandis que Chris, serein, se faisait justice, à 2/2 : 83-64. Ware renfilait le bleu de chauffe pour aller chercher le panier & one : 83-67. Ayant commis sa cinquième faute, Lang craquait et obtenait une technique pour sa peine. Pape se contentait d’un 2/3 : 85-67. Romeo en échec, Ware poursuivait son chantier : 85-69. Les Villeurbannais serraient les rangs et conduisaient leurs adversaires au bout des 24 secondes, mais Ware manquait son shoot. Contagion ou non, Chris l’imitait, avant de passer le témoin à Ty. Deux lancers d’Andersen, suivis d’un panier de Ware, qui avait intercepté, réduisaient l’avance du Mans : 85-73. À 1’51” de la délivrance, le cercle refusait une tentative de Romeo. La contre-attaque, toutefois, avortait. Romeo était dans le rouge… Encore une minute de souffrance ! Ware, à quitte ou double prenait sa chance, de loin, sans succès. Lahaou filait au cercle, pour un panier primé de bon aloi : 88-73 ! Lighty voyait le cercle se dérober, tout comme Ty sur l’action suivante. Un ultime lay-up de Ware servait d’épilogue : 88-75 !



Lahaou : à la hauteur de l'événement !


Malgré les efforts d’Andersen et de Kahudi, bien relayés par Ware en seconde mi-temps, les Villeurbannais, débordés dès l’entame du match, n’ont jamais pu stopper un collectif manceau absolument intraitable. Les Tangos remportent donc la Coupe de France avec panache ! Chris (21 pts, 0 rb, 1 pd pour 19 d’éval), étincelant, décroche le titre de MVP de la finale. À la baguette, Ty (16/4/7/15) a été excellent, lui aussi. Lahaou (11/2/1/12) a tout donné, tandis que Mouph (10/10/1/19), Mr Double-double, a régné sur la raquette, avec l’aide d’un Romeo survolté (11/6/1/14) et d’un Petr (4/5/1/7), toujours précieux. Pape (8/2/3/7) et Mike (7/2/0/5) auront eux aussi apporté leur pierre à l’édifice, notamment dans les moments difficiles. Décidément, le capitaine manceau ne perd jamais en finale… Les autres sont restés sur le banc, sans doute parce qu’Erman n’a pas voulu prendre le risque de briser l’élan de son groupe, qui a fait la course devant du début à la fin. Le “Malin du Bosphore” aura encore tiré son épingle du jeu face à JD Jackson à qui Bercy, ne réussit guère, décidément. Joueurs, entraîneur, staff, supporters, tout le monde aura apporté sa pierre à l’édifice ! De bon augure pour les playoffs, à deux journées de la fin du championnat, contre le SLUC d’abord, à Antarès, puis en déplacement à Paris-Levallois…




Chris, MVP et roi du triple

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amara
Administrateur du forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-ASVEL (Finale de la Coupe de France 2016, à Bercy)   Lun 2 Mai 2016 - 15:19

cheers

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo
Capitaine



MessageSujet: Re: MSB-ASVEL (Finale de la Coupe de France 2016, à Bercy)   Lun 2 Mai 2016 - 17:02

Wow wow wow cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
JP Batista
5 majeur



MessageSujet: Re: MSB-ASVEL (Finale de la Coupe de France 2016, à Bercy)   Lun 2 Mai 2016 - 19:50

Très bon compte-rendu, The Dunk, continue comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
PONPON
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-ASVEL (Finale de la Coupe de France 2016, à Bercy)   Mer 4 Mai 2016 - 7:20


cheers cheers cheers

Que c'est bon de relire des bonnes choses ... je vais même peut être RE-re-regarder le match ... pour le plaisir comme chantait Herbert !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Msbgrace
Joueur espoir
avatar


MessageSujet: Re: MSB-ASVEL (Finale de la Coupe de France 2016, à Bercy)   Mer 4 Mai 2016 - 9:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-ASVEL (Finale de la Coupe de France 2016, à Bercy)   Jeu 5 Mai 2016 - 0:07

Voilà un trophée qui fait plaisir 🏆 et un match aussi agréable à résumer qu'à regarder ! 🏀
Merci à tous ! 👍🏼

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MSB-ASVEL (Finale de la Coupe de France 2016, à Bercy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
MSB-ASVEL (Finale de la Coupe de France 2016, à Bercy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Finale de la COUPE DE BELGIQUE - 25/04
» FINALE DE LA COUPE STANLEY : BOSTON VS CALGARY
» 1/2 finale féminine coupe haute loire
» 2000 Finale de la Coupe du Monde Glasgow
» Coupe Davis 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2015-2016-
Sauter vers: