AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-CB (16e de Coupe de France 2016-2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-CB (16e de Coupe de France 2016-2017)   Jeu 29 Sep 2016 - 14:50

MSB-CB :
BRIOCHE À LA COUPE…
________


À peine était-il remis de sa victoire sur le fil contre la SIG, dimanche, que le MSB devait déjà se remettre à l’ouvrage pour défendre, ce mercredi, son titre en Coupe de France : au programme, une équipe choletaise entièrement remaniée, ou peu s'en faut, et désormais entraînée par Philippe Hervé… Battus à Pau pour deux petits points, les joueurs des Mauges ambitionnaient sans doute de se refaire une santé à Antarès : après tout, ces dernières années, le vainqueur de la Coupe a souvent été éliminé dès le premier tour de la saison suivante. Si Mouphtaou et Petr n’étaient toujours pas remis, en face, Rousselle et Evtimov pointaient eux aussi aux abonnés absents…

                             

Les visiteurs affichaient tout de suite leurs mauvaises intentions et le souriant Bajmarovic ouvrait les hostilités : 0-2. Si Olivier ratait sa première tentative derrière l’arc, Will bâchait Boutsiele en beauté. Giordan en échec, le jeune intérieur prenait sa revanche : 0-4. Sur une passe de Will, Ryan débloquait le compteur des Sarthois : 2-4. Dans la peinture, Rodriguez donnait deux possessions d’avance aux siens : 2-6. Bien servi par Will, décidément omniprésent, Lahaou entrait un triple bien senti : 5-6. Rodriguez récidivait : 5-8. Sur la ligne, Olivier se contentait d’un petit 1/2 : 6-8. Boutsiele à la peine, Will écopait d’une faute offensive et voyait son panier refusé. Boutsiele revenait aussitôt à la charge : 6-10. Lahaou dépossédé du ballon, Bajmarovic entrait les deux points, mais gaspillait son lancer-bonus : 6-12. Will en manque de réussite, le charmant Bajmarovic allumait une mèche : 6-15. Le derby prenait une vilaine tournure, d’autant que Giordan se faisait, un temps, confisquer le cuir, avant de le récupérer… Lahaou mettait de l’argent au coffre : 8-15. Ryan s’activait en défense, mais Olivier ne trouvait pas la mire. Rodriguez n’ayant pas fait mieux, Ryan sonnait la charge et ressortait vers Olivier qui frappait à trois points : 11-15. Discrètement salué par le public lors de la présentation, Dewar cherchait en vain ses sensations passées. Comme Mike relayait Lahaou, Giordan entrait ses deux jets, avant de couper la remontée du ballon : 13-15. Le cercle repoussait la tentative d’Olivier, tandis que Pape remplaçait Giordan. Si Brown cafouillait, à trois reprises, Noël expédiait un rainbow shot droit dans la hotte : 13-18. Ryan (en personne…) faisait de la résistance : 15-18. Suite à un airball de Ndoye, l’homme à la mèche orange retournait au charbon, sans succès, apparemment victime d’une faute non sanctionnée. Bien campé sur ses appuis, le père Noël jouait les ordures et douchait l’enthousiasme renaissant du public clairsemé : 15-21. Will en échec, Ryan provoquait la cinquième faute choletaise et signait un 2/2 : 17-21. Brown, en fin de possession, imposait sa puissance : 17-23.
Face à un adversaire visiblement motivé, les Manceaux manquaient à la fois d’adresse et de pugnacité, malgré les efforts louables de Will et de Ryan.


Lahaou, toujours aux taquets !

Gerald ayant relayé Will, le match reprenait. Pape, Poirier, puis Gerald cherchaient le bon geste, alors que Brown tournait comme une horloge : 17-25. Pape servait Mike (+ 2) pour réduire l’écart que Swann, de loin, allait aggraver : 19-28. Après un tir manqué de Lahaou, Erman arrêtait le jeu. Noël, cependant, avait encore un cadeau en réserve : 19-31. La riposte de Mike (+ 3) ne tardait pas, mais Poirier s’invitait lui aussi à la fête : 22-34. Les défenses prenaient maintenant le dessus : Mike, Rodriguez, puis Gerald et Dewar en faisaient les frais. Pape dégainait alors un triple, de bon aloi pour le MSB : 22-31. De retour, Will renvoyait Gerald sur le banc. Rodriguez, en fin de possession, devait rendre le ballon, de sorte que Philippe Hervé prenait un temps mort. Mike, puis Bajmarovic échouaient dans leurs efforts de relance. Will, qui venait de se faire déposséder du cuir, opérait un retour-éclair pour un contre spectaculaire. Noël manquait son tir, avant de heurter Pape et de sortir en claudiquant. Will poursuivait son chantier : 27-34. Ryan relayait Mike. Swann prouvait, si besoin en était, qu’il n’avait rien d’un canard boiteux : 27-37. Ryan, puis Giordan à la peine, Rodriguez creusait l’écart : 27-39. Will tenait la baraque et allait chercher le panier & one : 30-39. Un peu esseulé, le jeune Ndoye prenait crânement sa chance : 30-42. Lahaou envoyait Pape au charbon : 32-42. Ni Swann, ni Olivier ne parvenaient à mener leurs entreprises à bien. Au contraire, Bajmarovic et Will, bien servi par Ryan, voyaient la chance leur sourire : 34-44.
Le MSB rentrait donc au vestiaire avec un débours de dix points. Peu inspirés en attaque, trop laxistes en défense, les Tangos subissaient l’agressivité (4 fautes contre 12 pour le CB…) et l’adresse (41% vs 50%, avec 3 vs 8 à trois points…) adverses. À l’évaluation, les chiffres parlaient d’eux-mêmes : 39 vs 56… Antarès semblait perplexe !


Mike : précieux dans le gros temps...

Dès la reprise, comme pour mieux plomber le moral de l’adversaire, Boutsiele entrait un alley-hoop : 34-46. Sur une passe de Giordan, toutefois, Will y allait d’un nouveau panier garni (2 + 1) : 37-46. Rodriguez, puis Will en échec, Swann reprenait son envol : 37-48. Ryan provoquait la troisième faute de Brown et transformait ses deux jets : 39-48. Comme Brown avant lui, Olivier voyait sa tentative avorter, mais Will surgissait pour refermer le couvercle : 41-48. Les applaudissements fusaient, d’autant que Ryan coupait une ligne de passe et lançait Giordan : 43-48. La température grimpait en flèche. Swann sortait en traînant la patte. Brown, lui, ne baissait pas les bras : 43-50. Giordan en échec, Will défendait son panneau avec tant de férocité qu’Olivier enchaînait rapidement : 45-50. Le volume sonore croissait encore. Olivier interceptait et transmettait sans tarder à Lahaou, parti comme une fusée : 47-50 ! Le MSB revenait dans la rencontre et Cholet balbutiait. Will grappillait un énième ballon, tandis que Ryan filait chercher la faute, avant d’entrer ses lancers sans trembler : 49-50. Philippe Hervé pestait dans sa zone, bien que Rodriguez ne déméritât pas non plus dans l’exercice : 49-52. Olivier en échec, Will, à trois fautes, cédait sa place à Gerald. Noël revenait aux affaires, sans succès. Le CB était dans la pénalité et Giordan, à 2/2, se régalait : 51-52. Déboussolés, les Choletais égaraient le cuir, tandis que Lahaou entrait un tir improbable, avec la complaisance de l’arceau : 53-52. Les mouches avaient changé d’âne ! Pape suppléait Giordan, dont le capôt fumait. Rodriguez se révoltait (+ 2), mais Lahaou provoquait un nouveau coup de sifflet, avant de signer un 2/2 : 55-54. Mike relayait Ryan. À son tour, Brown entrait ses deux jets : 55-56. Gerald se mêlait alors à la lutte et, après un échec de Poirier, entrait un second panier consécutif : 59-56. Si Boutsiele n’y était plus, Brown veillait, mais devait se contenter d’un modeste 1/2 : 59-57. Pape déclenchait un missile longue portée comme pour écœurer les joueurs des Mauges : 62-57. Swann manquait sa réplique, alors que Mike, un orteil sur la ligne, entrait un joli drop shot : 64-57. Les Manceaux étant dans la pénalité, Swann, à 2/2, couvait son ballon : 64-59. La sirène se déclenchait avant que Lahaou ait disposé du temps nécessaire pour accroître l’avantage des siens.
Emmenés par un Will hors norme, les Tangos avaient retrouvé leur pugnacité et renversé la vapeur !


Dix fautes provoquées : rien ni Pearson n'arrête Ryan…

Lahaou en échec, Brown remettait le couvert : 64-61. Suite à un choix douteux de Pape, Poirier arrachait le panier & one et ramenait Cholet à 64 partout. Depuis le coin du terrain, Lahaou voyait son tir dévier. Inquiet, Erman lui substituait Ryan et renvoyait Will à la place de Gerald. La machine Brown s’enrayait enfin, mais Ryan manquait son shoot. Will captait encore le rebond, sans que ni Olivier ni Giordan ne parviennent à leurs fins. Sur un coup d’aile de Swann, le CB reprenait de la hauteur : 64-67. L’ambiance se faisait lourde, mais Mike réagissait sans délai : 67 partout ! Swann tentait en vain la passe de deux. Ryan fonçait dans le tas et en ramenait un panier garni : 70-67. Ndoye, puis Pape en échec, Ryan confisquait une passe trop molle. Pris au dépourvu, Poirier écopait d’une antisportive et se faisait secouer par son entraîneur. Ryan, pourtant, dilapidait l’offrande (0/2), avant que Mike n’entre un tir en suspension plein de sang-froid : 72-67. La fatigue commençait à peser sur Swann, alors que Giordan, au contraire, montait en puissance : 75-67. Antarès exultait. Rodriguez, puis Ryan en échec, la balle revenait vers le meneur manceau qui récidivait et obtenait en prime un lancer qu’il ratait : 78-67. Cholet buvait la tasse, d’autant que Will interceptait et cavalait vers le cercle. Victime de la faute, il se contentait d’un petit 1/2 : 79-67. Le trou semblait fait, d’autant que Bajmarovic n’y était plus et que Will resserrait son emprise : 81-67. L’arceau refusait une nouvelle tentative de Bajmarovic. Pape manquait sa cible, lui aussi, mais Will arrachait le cuir des mains de Rodriguez, tout ébahi. Ryan à 1/2, Bajmarovic l’imitait : 82-68. Will cédait sa place à Gerald sous un tonnerre d’applaudissements. Pape égarait la balle, sans que Bajmarovic en profite, après quoi tous deux manquaient encore leurs tirs respectifs. Transparent, Dewar ne faisait pas mieux. Giordan se montrait un peu gourmand, mais les Choletais laissaient la balle leur échapper, de sorte qu’Olivier portait l’estocade : 84-68.


Giordan s'est fait tout petit en première période...

Après une première mi-temps anémique, marquée par une belle adresse choletaise, le MSB a su réagir, porté sur les larges épaules formidables de Wilfried (15/14/3 pour 32 d’éval), MVP du match et nouveau chouchou d’Antarès : des points, des rebonds, des passes, des contres, des interceptions et une énorme dissuasion, la panoplie complète du basketeur moderne ! Ryan, le guerrier à la mèche orange, sort lui aussi une belle ligne de stats (14/6/3/16), de même que Giordan (12/5/5/16), littéralement survolté dans le dernier quart temps ! Mike (12/0/1/11) et Lahaou (11/2/3/11) rendent eux aussi une copie plutôt propre, tandis que Pape (8/2/3/Cool et Olivier (8/2/3/7), parfois en manque d’adresse, n’ont pas non plus démérité. Quant à Gerald, il était là au bon moment (4/1/0/3) pour laisser souffler Will… L’équipe, en tous cas, n’a rien lâché : les Palois n’ont qu’à bien se tenir…En attendant, la belle aventure de la Coupe se poursuit !


Will, nouvelle coqueluche d'Antarès !

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-CB (16e de Coupe de France 2016-2017)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Date des tirages au sort des poules de la coupe d'europe 2016/2017
» Coupe Gambardella 2016-2017 - Les clubs bourguignons
» Le Drakkar de Baie-Comeau 2016-2017
» Le calendrier de la saison 2016-2017
» Tirage poule U15 2016/2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2016-2017-
Sauter vers: