AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-ESSM LE PORTEL (Saison 2016-2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-ESSM LE PORTEL (Saison 2016-2017)   Mer 26 Avr 2017 - 17:34

MSB-ESSM LE PORTEL :
ET LA TENDRESSE ?
________


Longtemps considérés comme de gentils promus méritants, les joueurs du Portel ont su hisser leur niveau de jeu tout au long de la saison au point de venir se mêler à la lutte pour les playoffs avec le CSP, l’ASVEL et le BCM, tandis que les Manceaux, corrigés sur la côte d’Opale durant la phase aller, décrochaient. Après la cuisante défaite essuyée en finale de la Coupe de France contre Nanterre 92, les supporters sarthois se demandaient quel visage leur équipe allait bien pouvoir présenter, en ce mardi soir…

                           

Les affaires s’engageaient sous de mauvais auspices, puisque l’ESSM s’emparait du ballon et ouvrait la marque par Hassel, après des tentatives manquées de Donaldson et de Chathuant : 0-2 et déjà deux rebonds offensifs concédés ! Sur une passe trop molle de la ligne arrière mancelle, Dorsey jaillissait et filait au cercle : 0-4. Mouph obtenait deux jets, manquait le second, mais se voyait accorder une chance supplémentaire par le corps arbitral, les maillots verts ayant bougé trop tôt : 2-4. Hassel se vengeait sur l’action suivante : 2-6. Lahaou plaçait une belle accélération : 4-6. Si les Portelois égaraient le cuir, Pape n’en profitait pas. Hassel s’embrouillait dans son double pas, mais Pape, derrière l’arc, ratait son tir. Mouph étant parti à la pêche, Hassel se régalait : 4-8. Lahaou en échec, Dorsey plantait un triple : 4-11. Cette fois, Lahaou confondait vitesse et précipitation, de sorte que Mangin corsait l’addition : 4-13. Mouph en échec, Lahaou héritait du ballon et réglait la mire : 7-13. Donaldson ne s’affolait guère : 7-15. Pape ayant abusé du dribble, Mouph oubliait l’horloge et ressortait la balle en fin de possession au lieu de tenter sa chance. Donaldson, Mouph, puis Will manquaient d’adresse. Ryan relayait Mouph, sans perturber Hassel : 7-17. Alexandre rappelait ses troupes. Si le cercle refusait un majoré à Giordan, Will interceptait le ballon, le transmettait à Ryan, qui prolongeait vers Pape pour un trois-points bien dosé : 10-17. Hélas, Dorsey ripostait aussitôt, et sur le même ton, alors qu’il se situait à environ un mètre cinquante derrière ligne fatidique : 10-20. Mike remplaçait Lahaou. Ryan apportait enfin un peu d’agressivité et passait deux lancers : 12-20. Olivier suppléait Giordan. Goulbourne et Pape échangeaient des politesses à trois points : 15-23. Pape obtenait même le bonus, mais son tir déviait. La défense étant en demi-sommeil, Lasisi se mêlait à la fête : 15-26 ! En échec, Pape permutait avec Shannon. Conduits en fin de possession, les visiteurs laissaient à Olivier la dernière tentative. En vain…
Face à des Tangos complètement empruntés, les Portelois proposaient un basket à la fois rapide et efficace. L’idée d’introduire Will et Mouph dans le cinq de départ se révélait un fiasco complet, Hassel leur ayant littéralement marché sur la tête. Dans Antarès, à moitié vide, la grogne montait…


Will n'était pas à la fête...

L’entrée de Petr ayant renvoyé Will sur le banc, Ryan relançait les siens : 17-26. Hassel ridiculisait Petr, qui avait mordu à la feinte : 17-28. Ryan, Mangin, Olivier, puis Mike, sur la claquette, rivalisaient de maladresse. Si Chathuant ne faisait pas mieux, Lasisi veillait au grain : 17-30. Petr, puis Mike à la dérive, Lasisi laissait un lancer en route : 17-31. Ryan en difficulté, Chathuant, tranquille derrière l’arc, jouait les rapaces : 17-34. Shannon et Katinda bombardaient le Plexyglas. Shannon trouvait enfin une faille (+ 2) et, dans la foulée, contrait Chathuant, avant de manquer le tir suivant. Petr héritait brièvement du ballon, sans parvenir à le déposer dans le filet. Olivier en échec, Hassel envoyait un hook de toute beauté : 19-36. Ryan répondait par son spin move spécial : 21-36. Goulbourne, puis Mike, absolument seul derrière la ligne, gâchaient des munitions. Girard stoppait la partie. Mouph relayait Petr, tandis qu’Hassel ajoutait un 2/2 à son compteur : 21-38. Le Portel étant dans la pénalité, Olivier lui rendait la monnaie de sa pièce : 23-38. Giordan suppléait Olivier, tandis que Dorsey marquait, sur la tête de Mike, assoupi : 23-40. Les Manceaux récupéraient pourtant la possession, sur un bon pressing (enfin !), mais Ryan ne parvenait pas à ses fins. Après avoir pris le rebond, Mouph obtenait deux lancers, avant de signer un 0/2. Lahaou remplaçait Mike. Dorsey lui souhaitait la bienvenue, sur un triple retentissant : 29-43. Ryan se contentait d’un jet sur deux sur la ligne : 30-43. Will suppléait Mouph et Olivier Ryan, sans perturber Mangin : 30-45.
Le Portel déroulait tranquillement ses fondamentaux (64% aux tirs vs 31 !), face à des Manceaux qui se contentaient de faire de la figuration (31 vs 58 à l’évaluation). Antarès semblait se résigner (Q2 : 15-19)…


Ryan a payé de sa pearson

Le MSB revenait en affichant de meilleures intentions. Ryan servait Lahaou qui expédiait un missile : 33-45. Chathuant, Ryan, puis Hassel se dépensaient en vain. Ryan basculait le jeu vers Pape dont le triple regonflait un peu le moral du public : 36-45. Malheureusement, la défense se montrait un peu négligente et Mangin rendait le coup : 36-48. Les Tangos, désunis, égaraient ensuite le ballon, tandis que Dorsey, implacable, sortait l’obusier : 36-51. Will passait par un trou de souris : 38-51. Hassel, puis Lahaou en échec, Donaldson entrait un jet sur deux : 38-52. Giordan, puis Donaldson se donnaient du mal, sans réussite. Ryan plantait un majoré qui faisait du bien : 41-52. Dorsey et lui échangeaient les bons procédés : 43-54. Will interceptait le cuir et lançait Lahaou, bousculé dans que les arbitres trouvent à y redire. Alexandre, furieux, écopait d’une faute technique, mais Dorsey ne transformait pas la sanction et les Portelois perdaient même la possession, face à des Manceaux révoltés par l’injustice. Les spectateurs donnaient de la voix. Contré, Ryan retournait au charbon : 45-54. Olivier suppléait Giordan. Dorsey et Olivier en échec, Alexandre sortait Ryan, pourtant en pleine bourre, et lançait Petr. Begarin enquillait deux jets : 45-56. Olivier en échec, Will rattrapait la sauce, mais gâchait le & one obtenu : 47-56. Après une faute offensive de Goulbourne, Ryan remplaçait Will. Sur une offrande de Pape, Lahaou, très applaudi, ajustait un rainbow shot et manquait intercepter la remise en jeu : 50-56 ! Golbourbe dépossédé du ballon, Olivier ramenait les siens à quatre petits points : 52-56… Lahaou jaillissait et lançait Olivier : 54-56 ! Antarès exultait… Donaldson tempérait ce bel enthousiasme : 54-58. Olivier, qui venait de marquer, se faisait refuser son panier pour une charge irrégulière. La foule manifestait bruyamment sa colère. Bégarin ne parvenait pas à atteindre sa cible.
Avec Lahaou et Ryan en fers de lance, les Manceaux avaient effectué une belle remontée (Q3 : 24-11). Les décisions litigieuses des arbitres avaient fouetté leur orgueil et réveillé le public. Tout était de nouveau possible…


Pape a tenté de mettre de l'ordre dans le Portel ambiant...

Pape en échec, Petr attrapait le ballon, sans parvenir à le bloquer. Sur l’action suivante, il se révélait incapable de contenir Hassel : 54-60. Ryan répondait par son spin move habituel : 56-60. Will renvoyait Petr sur le banc, tandis que Donaldson transformait ses lancers : 56-62. Olivier en échec, de loin, Pape se faisait bousculer au rebond. À son tour, Ryan artillait à longue distance, en vain. Mouph et Mike permutaient avec Will et Lahaou. Pape interceptait, sans parvenir ni à déposer son lay-up, ni à obtenir une faute. En deux temps, Chathuant enfonçait le clou : 56-64. Shannon relayait Pape. Confronté à l’inertie de ses partenaires, Ryan s’immisçait dans la peinture, avant de se faire bloquer par deux Portelois attentifs. Chathuant en échec, Shannon ratait deux tirs consécutifs, puis glissait un orteil hors du terrain. Lahaou remplaçait Ryan. En assurant le panier & one, Dorsey prenait une option sur la victoire finale : 56-67… Giordan suppléait Olivier. Mouph s’écrasait contre un plafond nommé Hassel. Shannon expédiait un affreux airball. Dorsey ajoutait deux lancers : 56-69. Lahaou relayait Shannon. Suite à une mésentente, Giordan et Mouph perdaient la possession. L’arceau rejetait un virtuel triple de Lasisi. Ryan glissait le cuir à Lahaou : 58-69. Dorsey manquait l’estocade. Alexandre arrêtait le jeu. Lasisi à la peine, Hassel se chargeait de tout : 58-71. Lahaou, rageur, plantait un nouveau triple : 61-71. Lasisi, puis Lahaou tiraient la langue. Girard posait un temps mort. Mangin braconnait deux jets : 61-73. Lahaou tentait l’impossible. Après une faute offensive de Mangin, Giordan manquait sa tentative. Tout souriait à Dorsey : 61-75. Pape confirmait sa forme à trois points : 64-75. Les Portelois se relâchaient un peu, de sorte que Giordan récupérait le cuir pour lancer Lahaou : 66-75. Sur la ligne, Dorsey s’appliquait : 66-77. Les derniers efforts de Pape et de Goulbourne restaient vains (Q4 : 12-19).


Lahaou était revanchard...

Entre Dorsey, très sûr à la mène, et Hassel, impérial dans la raquette, cette équipe du Portel pourrait bien créer la surprise et resquiller une place en playoffs. Le MSB, au contraire, s’enfonce lentement dans les profondeurs du classement et risque de côtoyer bientôt la zone rouge. Lahaou (18 pts/5 rbds/1 pd pour 16 d’éval), généreux dans l’effort, et Ryan (18/1/5/16), vraiment combattif, se sont montrés à leur avantage, ce soir, aux côtés de leur capitaine, Pape (12/1/2/8 ), qui n’a pas démérité. Si Will (4/5/1/9) a effectué de bons passages, que dire de Mouph (2/5/1/3), décidément méconnaissable en cette fin de saison ? La ligne arrière n’a pas été plus à son avantage, entre Giordan (2/1/6/5), insuffisant au scoring, Olivier (6/5/1/5), qui semble avoir peur de shooter et Shannon (4/0/0/-1) qui n’a pas existé. Petr (0/3/1/2), à ce niveau, ne mérite guère plus de temps de jeu, tandis que Mike (0/2/1/0) a erré sur le parquet comme un fantôme, toute la soirée. Le déplacement chez les Dijonnais, en manque de points, eux aussi, s’annonce périlleux et les abonnés sont tristes…


Souvenirs, souvenirs : entre Conter et Audureau, le grand Bill Caïn, qui avait donné le coup d'envoi…

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-ESSM LE PORTEL (Saison 2016-2017)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transferts TPR saison 2016/2017
» Infos et engins saison 2016-2017
» Transferts Saison 2016 -2017
» Quelle équipe pour la saison 2016 / 2017 ????
» Nouvelle Saison 2016/2017 ... Nouveau coach ... Nouveau staff ... Présentation ... !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2016-2017-
Sauter vers: