AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-OLB (Saison 2016-2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-OLB (Saison 2016-2017)   Dim 5 Mar 2017 - 1:44

MSB-ORLÉANS-LOIRET BASKET :
FIN DE SÉRIE ?
________


Après quatre défaites consécutives chacune, les deux équipes en présence avaient besoin de redorer leur blason, les Orléanais pour échapper à la zone de relégation, les Manceaux pour espérer encore accrocher un strapontin en playoffs. Si les visiteurs étaient privés de Downs et de Sylla, le MSB rentrait tout juste d’Italie après avoir essuyé une lourde déconvenue contre Sassari… Il lui fallait impérativement gagner pour retrouver un peu de confiance !

                                 

Seul derrière l’arc, Mendy manquait sa tentative. Mouph était stoppé par Joseph, avant de lui rendre la pareille. Mouph retrournait au charbon, sans succès, mais Mike veillait au grain : 2-0. Familier d’Antarès, Sommerville, délaissé par son ange gardien, se régalait : 2 partout. Giordan plaçait une belle accélération : 4-2. Sommerville, à la peine sur la longue distance, revevait la leçon d’Olivier : 7-2. McAlarney en échec, Joseph rattrapait le coup : 7-4. Olivier rendait le même service à Mike : 9-4. Eïto, une vieille connaissance lui aussi, débordait Giordan avant de gâcher son lancer bonus : 9-6. Olivier expédiait un petit drop shot : 11-6. Mendy en échec, Olivier voyait son trois-points rejeté par le cercle. Mendy traversait la raquette mancelle et ramenait le panier et la faute, la deuxième de Petr, aussitôt remplacé par Ryan : 11-9. Ce dernier obtenait et ratait deux jets. Will relayait Mouph. Eïto et ses troupes butaient sur une raquette hermétique, mais Giordan ne trouvait pas la mire et Ryan gâchait un dunk tout fait… Sommerville allumait alors une mèche, de sorte que l’OLB passait en tête : 11-12. Si Giordan expédiait le cuir dans le public, Ryan l’interceptait après la remise en jeu. Les Tangos le perdaient de nouveau, mais Ryan coupait encore la ligne de passe. Hélas, Mike, puis Pape, qui venait de suppléer Giordan, bombardaient sans succès. Mike regagnait le banc, tandis que Lahaou entrait sur le terrain. Nivins et Lahaou, de loin, rentraient bredouilles. L’Américain, toutefois, revenait à la charge et, en deux temps, triomphait de Will : 11-14. En échec, ce dernier récupérait la balle et allait chercher la faute, avant de se contenter d’un modeste 1/2 sur la ligne : 12-14. Jones ne faisait pas mieux (1/2) : 12-15. Will, une fois de plus, dosait mal son bras roulé. Nivins poursuivait son chantier : 12-17. Plus aucun Manceau n’osait prendre sa chance, de sorte que Ryan s’y collait, sans réussite. Grégory entrait à la place d’Olivier pour les dernières secondes de ce premier round. Laissé seul, Nivins enfonçait le clou : 12-19 !
Après un bon début des Sarthois, bien emmenés par Olivier, à 11-6 la belle mécanique s’était déréglée et l’OLB leur avait infligé un cinglant 1-13 ! Il allait falloir réagir rapidement…


Mike reste régulier, lui...

Après un cafouillage au moment de la reprise, les Orléanais récupéraient la possession. Will se précipitait au sol pour arracher la balle, en vain. Jones transformait ses jets : 12-21. Pape, Jones, puis Lahaou butaient sur des défenses très denses. Eïto, pourtant, trouvait une faille : 12-23. Alexandre arrêtait la rencontre. Giordan signait un vilain airball. Will et Lahaou cédaient leurs places à Mouph et à Ryan. Nivins se contentait d’un jet sur deux : 12-24. Mouph (+ 2) redonnait un peu d'air aux siens, mais Kazadi ne l’entendait pas de cette oreille : 14-26. Giordan servait Mouph, très efficace depuis un moment : 16-26. Jones et Ryan rivalisaient de maladresse. Eïto appuyait sur le champignon : 16-28. En échec, Mike contrait Joseph, qui revenait à la charge pour un douloureux 2 + 1 : 16-31. Ryan scorait enfin : 18-31. Les Orléanais égaraient alors le ballon, que Giordan transmettait à Mike pour un majoré du meilleur effet : 21-31. Mouph écopait alors d’une antisportive et Joseph, à 2/2, se faisait justice : 21-33. Par chance, Jones gaspillait des munitions, alors que Lahaou s’appliquait : 23-33. Mendy fonçait au cercle et obtenait le & one, sans toutefois le transformer : 23-35. À son tour, Mike laissait un lancer en route : 24-35. Nivins ayant laissé filer la balle, Lahaou slalomait jusqu’au cercle pour un 2 + 1 salvateur : 27-35. Thomas Drouot rappelait ses hommes. Après un singulier 0/2 de Sommerville sur la ligne, Giordan trouvait Mouph : 29-35. Le MSB revenait dans la partie, encouragé par le public, venu en nombre. Mendy, toutefois, n’avait pas dit son dernier mot : 29-37. Will relayait Mouph. Lahaou en échec, Sommerville ratait encore un de ses jets : 29-38. Eïto écopait alors d’une antisportive. Lahaou à 2/2, Mike ratait son tir lointain : 31-38. Le rebond, cependant, s’avérait favorable et Will s’offrait lui aussi un 2/2 de bon aloi : 33-38. L’entraîneur adverse stoppait la partie. En force, Nivins enfonçait Will et c’est en vain que les Tangos réclamaient une faute à trois points sur Pape : 33-40.
Après un énorme trou d’air, le MSB était presque revenu à hauteur de son adversaire du soir. Le déficit d’adresse n’en était pas moins flagrant (40% vs 54%) et seul un léger avantage au rebond (20/18) avait évité le naufrage. Tout cela n’était guère rassurant…


Will ne lâche rien...

Sur une passe lumineuse de Lahaou, Will montait au dunk : 35-40. Sommerville tentait sans succès de riposter, de sorte que Lahaou chevauchait jusqu’au cercle et ramenait les siens à trois points : 37-40. Antarès retrouvait des couleurs et donnait de la voix. Pourtant, McAlarney sortait de l’ombre : 37-42. Olivier en échec, Sommerville doublait la punition : 37-44. Petr demeurait stérile, contrairement à Mendy, qui opinait du chef pour manifester sa satisfaction : 37-46. Giordan s’étant fait bâcher en beauté, McAlarney dégainait à trois points : 37-49 ! Après une belle remontée, le MSB, débordé, buvait le bouillon… L’arceau refusait un tir de Petr. Par chance, Sommerville manquait la réception d’une passe trop appuyée. Ryan remplaçait Petr. Lahaou en échec, Olivier héritait de deux jets, à 1/2 : 38-49. Joseph, puis Lahaou en échec, Sommerville se mettait dans son tort au rebond, avant qu’Olivier ne laissât son talon dépasser hors des limites du terrain. Eïto à la peine lui aussi, Lahaou ramenait à nouveau l’écart sous la barre des 10 points : 40-49. McAlarney, Ryan, Eïto, de loin, Ryan encore, plus personne ne parvenait à franchir les défenses. Eïto s’embrouillait dans son double pas. Mike relayait Ryan. Will entrait enfin son hook si particulier : 42-49. Avec la planche, Kazadi ripostait : 42-51. Mouph suppléait Will, tandis que Giordan lâchait encore un jet sur deux : 43-51. En déséquilibre le long de la ligne de fond, Kazadi, en déséquilibre, balançait un tir incertain qui tombait dans le filet : 43-53. Lahaou, infatigable, repartait à l’assaut : 45-53. Jones lui donnait la réplique : 45-55. Pape remplaçait Giordan, tandis qu’Olivier dilapidait deux précieux lancers. Par chance, le rebond était favorable, mais Lahaou se montrait peu inspiré dans ses choix. À 2/2, Sommerville sanctionnait la fébrilité mancelle. Pape entrait son premier (et dernier…) panier : 47-57. Olivier, très actif, neutralisait Eïto. Juste avant la sirène, Mouph manquait la dernière tentative des Manceaux.
Malgré l’activité de Lahaou, le MSB ne parvenait pas à trouver suffisamment d’adresse et de régularité pour dépasser son adversaire. Très combattifs, les Orléanais ne faisaient pas de cadeaux, pour la plus grande joie de leurs supporters. Curieusement, Alexandre n’avait pris aucun temps mort…


Lahaou s'est dépensé sans compter...

Ryan, puis Mike en échec, Mouph s’imposait à deux reprises fois au rebond offensif. Cette fois Ryan allait chercher le panier garni (2 + 1) : 50-57. Suite à une interception de Pape, cependant, Ryan ratait un tir tout cuit. Jones relançait l’OLB : 50-59. Mike, heureusement, servait Olivier, bien démarqué pour un triple vraiment important : 53-59. Les Tangos serraient les rangs et Dinal n’arrivait à rien. Pape se voyait refuser un majoré, mais Eïto était sanctionné pour flopping. Si le capitaine manceau ne transformait pas son jet, Mouph allait chercher deux autres lancers, pour un 2/2 qui ranimait l’espoir : 55-59. Au bout des 24 secondes, Joseph prenait un tir désespéré. Pape en échec, Jones redonnait un peu d’air aux siens : 55-61. Si Pape, puis Ryan se montraient peu fiables, Mouph, bousculé au rebond, mettait de l’argent au coffre (2/2) : 57-61. Ryan interceptait et filait au cercle, mais forçait son tir, au grand dam du public. Lahaou suppléait Pape. Jones, puis Mouph en échec, Josef se heurtait à un plafond nommé Mike. Les arbitres sanctionnaient ensuite Josef pour un mauvais geste sur Olivier. Après un moment de flottement consécutif à une altercation où McAlarney tenait le mauvais rôle, l’OLB se voyait finalement infliger une seconde antisportive. Olivier à 1/2, Ryan ne faisait pas mieux : 59-61 ! À ce train-là, l'équipe risquait d’avoir des regrets… Nonobstant, sur la possession suivante, Lahaou combinait avec Mouph pour le panier égalisateur : 61 partout ! Le MSB revenait de nulle part et les tribunes donnaient de la voix pour encourager les joueurs… De loin, Eïto tentait le coup de Jarnac, sans réussite. Les mouches changeaient d’âne. Lahaou, à son tour, cherchait le coup de grâce. En vain… La défense mancelle passait en mode barbelés et repoussait l’adverse au bout des 24 secondes réglementaires. À 2’34” du buzzer, Ryan donnait enfin l’avantage aux Sarthois : 63-61. Le cœur orange d’Antarès battait la chamade. Le tir de Mendy glissait sur le cercle. Giordan, puis Ryan manquaient la cible, mais le ballon revenait vers le meneur manceau, qui se faisait bousculer. Sur la ligne, Giordan s’appliquait : 65-61… Plus qu’une minute ! Le missile d’Eïto déviait de sa trajectoire. L’OLB récupérait pourtant la possession, malgré les efforts désespérés de Lahaou pour l’arracher. Si Jones manquait sa tentative, le ballon revenait entre des mains orléanaises et Eïto frappait, à trois points : 65-64 ! L’atmosphère devenait irrespirable. Ryan provoquait une faute et transformait ses deux jets : 67-64. Plus que 17 secondes… Drouot rameutait ses troupes. Les Manceaux avaient deux fautes à donner… Depuis la tête de raquette, Sommerville s’efforçait d’égaliser, sans y parvenir. Ouf ! À son tour, Mike enquillait ses lancers : 69-64. Joseph risquait le tout pour le tout, en vain. Finalement, Lahaou en terminait avec un 2/2, lui aussi : 71-64.


Et si Mouph était de retour pour de bon ?

Au terme d’un match qui ne restera guère dans les annales, sauf peut-être comme étant la première victoire en championnat d’Alexandre, les Manceaux ont retrouvé un peu d’adresse dans le money-time pour renverser une pugnace équipe du Loiret. Avec un double-double — le premier depuis bien longtemps —, Mouph (12 pts/12 rbds/0 pd pour 19 d’éval) est sans doute le MVP de la rencontre, mais il convient de saluer l’énergie de Lahaou (15/3/3/13) qui n’a jamais baissé pavillon, même dans les pires moments. Mike (8/7/2/13) rend une ardoise convenable, lui aussi, de même que Will (7/4/0/9), qui ne brille peut-être plus autant qu’en début de saison, mais qui a le mérite de mouiller le maillot. Quant à Olivier (12/3/0/6), s’il a parfois manqué de réussite, lui aussi s’est beaucoup dépensé en défense. Plutôt utile, par intermittences, le fantasque Ryan (10/4/0/5), qui a changé de coiffure, reste trop irrégulier, tout comme Giordan (5/2/6/7) qui n’est décidément pas le clutch player dont l’équipe a besoin. Enfin, les prestations de Petr (0/3/0/1) et surtout de Pape (2/1/0/- 2) sont franchement décevantes. Bien que ce succès acquis dans la douleur soit bon à prendre, le jeu proposé augure mal des chances de remonter 16 points à Sassari, mardi en BCL, sans oublier qu’il faudra ensuite battre le Paris-Levallois et renverser Chalon-sur-Saöne en Coupe de France… mais restons optimistes : ce soir, l’équipe a eu le mérite de ne jamais lâcher prise…

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Msbgrace
Joueur espoir
avatar


MessageSujet: Re: MSB-OLB (Saison 2016-2017)   Dim 5 Mar 2017 - 11:11

Merci The Dunk, et comme tu le dis, restons optimistes, continuez à travailler les garçons ! Lâchez vous !

Et aller le MSB !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-OLB (Saison 2016-2017)   Mer 8 Mar 2017 - 20:45

Oui, restons optimistes ! bounce

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-OLB (Saison 2016-2017)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transferts TPR saison 2016/2017
» Infos et engins saison 2016-2017
» Transferts Saison 2016 -2017
» Quelle équipe pour la saison 2016 / 2017 ????
» Nouvelle Saison 2016/2017 ... Nouveau coach ... Nouveau staff ... Présentation ... !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2016-2017-
Sauter vers: