AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-NANTERRE 92 (Saison 2016-2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-NANTERRE 92 (Saison 2016-2017)    Dim 12 Fév 2017 - 19:26

MSB-NANTERRE 92 :
UN ENTERREMENT APRÈS LE DIVORCE ?
________


Ridiculisé à Strasbourg la semaine passée, le MSB s’était séparé d’Erman Kunter quelques jours plus tard et c’était donc à Alexandre Ménard qu’incombait, ce soir, la lourde tâche d’entraîner l’équipe. Affronter Nanterre 92, large vainqueur à l’aller, n’était certes pas la manière la plus facile de débuter, fût-ce en l’absence de Brian Conklin… Il allait falloir défendre dur, d'entrée de jeu, pour ne pas mettre en confiance les artilleurs adverses…

                       

En dehors du fait que Mouph avait été préféré à Will, le cinq de départ demeurait très kunterienLes visiteurs s’étant emparés du ballon le faisaient tourner rapidement jusqu’à Riley qui dégainait à trois points : 0-3. Mike, dans la peinture, s’appliquait : 2-3. Invernizzi, Mouph, Schaffartzik, puis Ryan, trop pearso sur la contre-attaque, manquaient toutes les tentatives suivantes. Son ange-gardien étant en retard, cependant, Invernizzi réglait vite la mire : 2-6. Giordan ripostait sur le même ton, à la vive satisfaction du public, venu en nombre, malgré (ou à cause du…) contexte, mais Riley, étrangement seul derrière la ligne fatidique, frappait à nouveau : 5-9. Pas mal pour un joueur prétendument en méforme… Olivier tentait de répondre, sans succès, et Riley déboulait backdoor pour claquer à une main un dunk inversé : 5-11. Pas mal, décidément… Le Mans dominait le rebond, en vain, puisque Giordan, Olivier et Mike gâchaient des munitions. Warren donnait un coup d’accélérateur pour déposer Giordan : 5-13. Ryan, de son côté, ratait sa cible. Alexandre, perplexe, envoyait Will et Pape en remplacement de Mouph et de Giordan. Sans trembler sous les huées, Riley transformait deux jets : 5-15. Avec la planche, Ryan (+ 2) redonnait un instant un peu d’air aux Tangos, avant que Warren ne les en prive : 7-17. Mike, en échec, permutait avec Lahaou, tandis que Riley, insolent d’adresse, persécutait la défense mancelle avec un nouveau majoré : 7-20. Si Ryan (+ 2) résistait tant bien que mal, Warren (+ 3) s’essayait brillamment au tir longue distance : 9-23. L’affaire paraissait mal engagée, d’autant que Pape se contentait de 50% sur la ligne : 10-23… Invernizzi ayant perdu la balle, Will se prenait un contre phénoménal de Lessort. Olivier enchaînait sur un marcher, mais, par chance, Lessort ne trouvait pas le cercle. Giordan relayait Olivier et Petr Ryan. Invernizzi en échec, Giordan se faufilait dans un trou de souris : 12-23. Butterfield entrait un nouveau triple, comme dans du beurre : 12-26. Will à la peine, Lessort signait un 0/2 sur la ligne. Hélas ! Will s’embrouillait dans son double pas… Seul en tête de raquette, Morency douchait Antarès : 12-29 !
En fait de baptême du feu, Alexandre était servi : une pluie de tirs à trois points s'était abattue sur son équipe, dominée en vitesse, en adresse et en inspiration. La rencontre semblait d’ores et déjà pliée…


Olivier s'est battu...

Si Pape, puis Lessort faisaient baisser les pourcentages de réussite, Warren, de très loin, se chargeait de les relever : 12-32. Lahaou s’étant montré brouillon, le jeune Tchouaffe s’invitait au banquet : 12-34. Petr en échec, depuis la tête de raquette, Riley connaissait une petite baisse de régime. Mike relayait Lahaou, tandis que Giordan enquillait ses jets : 14-34. Schaffartzik, Petr, puis Riley bombardaient à tout va. Bien campé sur ses appuis, Olivier sonnait le réveil avec un triple soigné : 17-34. Mouph remplaçait Will. Riley, décidément, n’était plus à la fête. Petr glissait le cuir à Mouph : 19-34. Donnadieu arrêtait la rencontre. Giordan et Mike demeuraient sur le banc, remplacés par Pape et Lahaou. Lessort à 1/2, Morency confisquait le rebond sous le nez de Mouph, amorphe : 19-35. À 1/2, lui aussi, Morency récupérait la balle devant des Manceaux passifs, mais la tentative de Schaffartzik échouait : 19-36. Mouph sortait un instant de sa torpeur : 21-36. Le MSB étant dans la pénalité, Morency remettait le couvert, à 1/2 : 21-37. Dans la peinture, Pape entrait un drop shot : 23-37. Olivier et Mouph cédaient leurs places respectives à Giordan et à Petr. Butterfield en échec, Ryan expédiait un missile de bon aloi : 26-37. Warren répliquait, à deux points : 26-39. Giordan contré, Lessort butait sur Petr et Ryan allait au charbon : 28-39. Pascal Donnadieu prenait un nouveau temps mort. Riley en échec, Ryan remettait le bleu de chauffe et, en trois temps, parvenait à ses fins : 30-39. Mine de rien, les Sarthois, leur défense retrouvée, grignotaient l'avance des Alto-Séquanais. Zanna se contentait d’un jet sur deux : 30-40. Pape servait Ryan, qui ramenait les siens sous la barre des dix points de retard : 32-40. Alors que Butterfield cherchait ses repères perdus, Lahaou trouvait les siens et entrait un trois points qui soulevait Antarès : 35-40 ! Les Sarthois remontaient du fond de l’abîme. Zanna en échec, Mike et Oilvier remplaçaient Ryan et Pape. Butterfield transformait deux lancers : 35-42. Mike refusait un tir ouvert et refilait la patate chaude à Olivier, sans succès. Warren n’ayant pas fait mieux, Lahaou se lançait à l’abordage et en rapportait deux jets : 37-42. Mike cédait sa place à Grégory pour les dernières secondes.
Sous l’éteignoir pendant près de quinze minutes, les Tangos avaient resserré leur défense pour s’imposer 25-13 dans le deuxième quart temps. Si Nanterre affichait 44% d’adresse (8/16 à trois points), le MSB était maintenant à 42% (à 4/9), ce qui n’était pas si mal, d’autant qu’il dominait le rebond (24 vs 17). À l’évaluation, d’ailleurs, les deux équipes faisaient jeu égal (à 44 partout). Dans les travées, le moral connaissait une prudente embellie…


Lahaou, à l'abordage !

Warren écœurait son monde dès la reprise avec un tir qui rebondissait à la verticale au-dessus de l’arceau avant de retomber miraculeusement droit dans le filet : 37-44. Ryan servait Mouph pour maintenir les Manceaux à - 5 : 39-44. Lessort et Ryan, aux lancers, se contentaient, l’un après l’autre d’un modeste pourcentage de 50% : 40-45. Après une tentative avortée de Lessort, Mouph ne faisait pas mieux : 41-45. Lahaou relayait Mike. Warren ratait sa cible, mais Lessort veillait au grain : 41-47. Ryan et Invernizzi gaspillaient des cartouches. Will suppléait Mouph. Olivier accélérait pour réduire encore l'écart : 43-47. Si le tir de Riley, en embuscade derrière l’arc, ressortait du cercle, Invernizzi le redirigeait dedans, d'une petite claquette : 43-49. Giordan obtenait les deux points & one : 46-49. Cette fois, le MSB n'était plus qu’à une possession ! Hélas, alors que Riley ne trouvait plus les bons réglages, Olivier écopait d’un marcher et Warren, du coin du terrain, punissait le retard de la défense : 46-52. Will sortait de la nasse où il était enfermé : 48-52. Buttefield (+ 3) et Olivier (+ 3) se rendaient les coups : 51-55. Suite à une gamelle de Riley, Lahaou laissait échapper le cuir, ce qui profitait à Butterfield : 51-57. Après une nouvelle perte de balle de Lahaou, Zanna obtenait deux jets, à 1/2 : 51-58. Une faute offensive de Will désespérait le public, qui retrouvait le sourire après un marcher de Zanna. Mike remplaçait Lahaou. À son tour, Pape se contentait d’un lancer sur deux : 52-58. Petr stoppait Morency en plein élan, mais les maillots verts colmataient les brèches et conduisaient les Manceaux au bout des 24 secondes. Mouph prenait le relais de Will. Muet jusque-là, Schaffartzik, bien servi derrière l’arc, faisait entendre sa musique : 52-61. Mike, à son tour, laissait un lancer en route : 53-61. Nanterre était dans dans la pénalité, mais les Sarthois n’en profitaient guère… Olivier renvoyait Giordan sur le banc. Zanna ayant pris un coup en voulant rattraper le cuir, les arbitres suspendaient le jeu. Aux lancers, Pape n’arrivait toujours pas à entrer ses deux jets : 54-61. Mouph, pourtant, s’emparait du rebond et obtenait deux chances supplémentaires, qu’il dilapidait au grand désespoir des supporters… Warren, à 2/2, lui faisait la nique : 54-63. Pape remontait le terrain à toute allure, mais venait s'écraser contre un écran de… Petr !
Revenu à trois points, le MSB, dominateur au rebond (34/22), avait gaspillé de précieux points sur la ligne des lancers. Battus 14-21 dans ce troisième round, les Tangos, qui avaient manqué un nombre incroyable de lancers-francs, étaient aussi en retard à l’évaluation (59 vs 66). Nanterre ne lâchait rien…


Pape en capitaine courageux…

Mike s’attirait une salve d’applaudissements en se jouant de Riley, pour un précieux 2 + 1 : 57-63. Après une faute offensive de Morency, Donadieu rappelait ses hommes. Pape électrisait la foule avec un raimbow shot bien dosé : 60-63 ! Une fois de plus, les Tangos revenaient souffler sur la nuque de leurs adversaires… Ryan suppléait Petr et Lahaou Mike. Revanchard, Morency allumait une mèche qui climatisait l’ambiance : 60-66. Olivier manquait sa réplique. Will relayait Mouph. Morency, à 1/2 sur la ligne, creusait encore un peu l’écart, même si son second jet était refusé, parce qu’il avait mordu sur la peinture : 60-67. Pape en échec, Warren enfonçait le clou, à 1/2 : 60-68. Giordan remplaçait Pape. La série de 1/2 se poursuivait avec Lahaou : 61-68. Malheureusement, Warren, légèrement bousculé par Giordan, obtenait trois jets du corps arbitral et n'en ratait aucun : 61-71. Les Manceaux avaient un genou à terre… Les visiteurs étant dans la pénalité, Olivier, à 2/2, ranimait un peu la flamme : 63-71. Schaffartzik en échec, Ryan y allait lui aussi de son sans faute : 65-71. Will coupait une ligne de passe, mais ni lui, ni Ryan ne parvenait à convertir la possession. Riley à la peine dans cette seconde mi-temps, Lahaou enchaînait, à 2/2 lui aussi, après une faute au rebond : 67-71. Une fois de plus, les Sarthois revenaient tout près. En vieux renard, Schaffartzik mettait de l'argent au coffre : 67-73. Mike ayant malencontreusement égaré le ballon, Warren poursuivait son festival : 67-75. Alexandre arrêtait la partie. Suite à une gamelle de Giordan, Mouph neutralisait l’attaque adverse. Pape remplaçait Lahaou. Mike ayant manqué sa passe, Warren courait chercher deux lancers, à 2/2 : 67-77. Sur la cinquième faute de Morency, Mouph laissait encore un point en chemin : 68-77. Sur un tir de Warren, Mike nettoyait le cercle, mais Invernizzi, à 1/2, tirait un marron du feu : 68-78. Giordan, en échec et frustré, signait sa cinquième faute. Nullement déconcentré par le temps mort d’Alexandre, le métronomique Warren enfilait ses lancers : 68-80. Mouph égarait le cuir, sans conséquence, car Butterfield donnait des signes de fatigue. Sur une passe lumineuse de Mike, Olivier expédiait un missile : 71-80. Zannah compensait par un panier garni (2 + 1) : 71-83. Pour l’honneur, Mike tirait une dernière salve, mais le bout de sa sneaker dépassait : 73-83. Warren en échec, Mouph lâchait le ballon qui lui était adressé. Butterfield n’y arrivait plus, mais Olivier faisait un pas de trop. Invernizzi (+ 2) et Pape (+ 2) échangeaient les dernières politesses : 75-85…


On a retrouvé Ryan...

Menés de bout en bout, les Manceaux ont payé cher leur mauvais début de match. S’ils sont revenus à portée de fusil de leurs adversaires, à plusieurs reprises, ils n’ont jamais pu reprendre le contrôle des opérations. Intraitables sur les tirs lointains, Warren (MVP incontestable) et ses coéquipiers ont toujours su reprendre leurs aises, dès que les Tangos, très maladroits aux lancers, se rapprochaient. Si cette nouvelle défaite fait mal, il faut pourtant positiver : Ryan (16 pts/10 rbds/2 pds pour 21 d’éval) s'offre en effet un double-double plutôt encourageant, tandis que Mike (8/5/1/10) et Olivier (13/2/1/8 ) n’ont pas démérité. Pape (10/0/4/4), surtout en défense, et Lahaou (8/3/2/9), parfois brouillon, ont tout de même mouillé le maillot. Largement dominé par Warren, Giordan (10/2/2/8 ) ne fait décidément pas oublier Ty… Qui est responsable de ce recrutement ? Kunter ? D'ailleurs la raquette tant vantée en pré-saison déçoit encore, même si Mouph (8/6/0/7) s’en sort un peu mieux, en apparence, que Will (2/2/0/0), inexistant, ou que Petr (0/5/2/5), incapable d’entrer un panier… Tout miser sur les JFL était une erreur manifeste, d'autant que, sans vouloir manquer de respect à leur beau palmarès, certains pré-retraités coûtent fort cher si l'on considère leur rendement personnel ! À noter que Grégory n’a disposé que de quelques secondes et qu’Earvine n’est pas même entré en jeu. Quoi qu'il en soit, il conviendra, mardi prochain, de serrer les rangs pour disposer du HTV, en Coupe de France, seul moyen, sans doute, de sauver la saison. Alexandre n’est pas un magicien : il faut aider l’équipe ! Tous à Antarès !

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-NANTERRE 92 (Saison 2016-2017)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transferts TPR saison 2016/2017
» Infos et engins saison 2016-2017
» Transferts Saison 2016 -2017
» Quelle équipe pour la saison 2016 / 2017 ????
» Nouvelle Saison 2016/2017 ... Nouveau coach ... Nouveau staff ... Présentation ... !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2016-2017-
Sauter vers: