AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-JOENSUU KATAJA (Champions league 2016-2017, M5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-JOENSUU KATAJA (Champions league 2016-2017, M5)    Mer 21 Déc 2016 - 13:34

MSB-JOENSUUU KATAJA :
SURTOUT PAS DE CATA…
________


À peine remis de son revers à domicile contre Limoges, le MSB accueillait ce mardi les Finlandais de Joensuu qui l’avaient emporté d’un point à l’aller, au terme d’une prolongation particulièrement mal gérée dans les dernières secondes. Loin d’être le Petit Poucet de la poule, comme annoncé dans la presse, l’équipe de Kataja avait déjà remporté plusieurs matches, y compris à l’extérieur et, même en l’absence de l’un de ses meilleurs éléments en la personne de Ranniko, il convenait donc d’aborder cette rencontre avec sérieux…

                       

Erman alignait Mouph et Lahaou, préférés à Will et à Mike, dans son cinq de départ. Mullings donnait le ton : 0-2. Lahaou ratait sa première tentative, tout comme Seppälä et King après lui. Mouph ne faisait pas mieux, ni Ryan non plus, malgré un rebond favorable, et Mullings punissait une défense mancelle trop attentiste : 0-4. Olivier en échec, Lahaou récupérait le cuir et entrait un majoré de bon aloi : 3-4. Huolila, en position dans la raquette, relançait les siens : 3-6. Giordan donnait le coup de reins nécessaire pour revenir à un point : 5-6. King reprenait des distances : 5-8. Mouph imposait sa puissance et obtenait même le & one égalisateur : 8 partout ! Mullings se contentait d’un modeste 1/2 sur la ligne : 8-9. À 2/2, Mouph lui donnait la leçon : 10-9. Le MSB prenait l’avantage, pour la première fois. King en échec, le cercle repoussait un tir de Lahaou. Mullings était plus heureux puisque Brown, d'une claquette, réorientait son tir : 10-11. Maladroit, Olivier cédait sa place à Pape. Mäkäläinen transformait ses deux jets : 10-13. Mike relayait Lahaou. Mouph poursuivait son récital : 12-13. King à la peine, le Béninois entrait deux lancers supplémentaires, Kataja étant dans la pénalité : 14-13. Mullings en échec, Mouph s’offrait un contre sur King et retournait au charbon : 16-13. D’un superbe bras roulé, Mullings réduisait l’écart : 16-15. Mike servait habilement Giordan : 18-15. Mouph, ovationné, permutait avec Will. Mullings, d’un triple bien ajusté, lui souhaitait la bienvenue : 18 partout… Giordan ayant égaré le ballon, Mullings enfonçait la défense : 18-20. Ryan égalisait à 20 partout, mais Bradley expédiait un triple : 20-23… Très applaudi, Ryan lui rendait la monnaie de sa pièce : 23 partout. Hélas, oublié derrière l’arc, Seppälä prouvait qu’il était bel et bien là : 23-26. Mike braconnait deux lancers : 25-26. Grégory relayait Giordan. Mullings voyait son dernier tir refusé.
Malgré un début poussif, le MSB s’était bien repris en s’appuyant sur les larges épaules de Mouph. Cependant Mullings et ses camarades nordiques étaient loin d’être manchots et il allait falloir resserrer les rangs…


Lahaou à l'abordage !

En bon capitaine, Pape relançait les siens avec un triple de bon augure : 28-26. Sur l'action suivante, il interceptait même le ballon, avant de se le faire dérober. King, puis Giordan en échec, Brown expédiait un tir en cloche qui redonnait l’avantage aux Finlandais : 28-29. Will manquait sa passe vers Mike, mais King échouait à deux reprises. Ryan faisait le pas de trop. Olivier relayait Giordan. Si Will interceptait, Mike ratait sa tentative. Huolila peinait à se relever, après un choc avec Will. Petr remplaçait Ryan. Les 24 secondes étant écoulées, le flotteur d’Olivier était refusé par les arbitres. King se montrait opiniâtre : 28-31. Petr en échec, Will croyait un instant avoir pris le rebond, mais Brown, en embuscade, jaillisait : 28-33. Erman, mécontent, arrêtait la partie. Sur la remise en jeu, les Manceaux se faisaient confisquer la possession, suite à une mésentente entre Pape, Olivier et Mike. Mullings, cependant, se mettait dans son tort. Du coin du terrain, Mike prenait sa chance, sans réussite. King s’appliquait : 28-35. Will, déboussolé, perdait la balle et Brown sortait l’artillerie : 28-38. Petr en échec, Brown envoyait Mullings au alley-oop : 28-40… Kataja faisait le show ! Mike à la peine, Giordan remplaçait Olivier. Les Tangos densifiaient enfin leur défense et emmenaient leurs adversaires au bout des 24 secondes. Mouph faisait son retour sur le parquet, à la place de Will. Giordan contré par l’arrière, Petr stoppait Huolila. Mike transformait ses jets : 30-40. Giordan et Petr en échec, Mullings écopait d’un marcher. Ryan relayait Petr. Le coach de Kataja arrêtait le jeu. Si Mouph se contentait d’un petit 1/2, Ryan bondissait et captait le rebond offensif, avant de signer un 2/2 : 33-40. King, puis Mouph, puis Seppälä rivalisaient de maladresse. Cependant, le cuir rebondissait jusqu’à King qui frappait à trois points, au buzzer : 33-43 !
En l'absence de Mouph, le jeu des Manceaux s’était délité. Will et Olivier semblaient carbonisés et la balle ne circulait pas. Les Finlandais étaient non seulement plus adroits (28,57% vs 55%), mais plus pugnaces. Les nuages s’amoncelaient sur l’horizon d’Antarès et, dans le public, les commentaires allaient bon train.


Giordan était surveillé de près...

Ryan bloquait Brown, puis se faufilait sous le panneau adverse, avant de marquer, en deux temps : 35-43. Mullings en échec, Mouph écopait d’une faute offensive. King tirait les marrons du feu : 35-45. Si le cercle hésitait à accepter l’obole de Ryan, Mouph enfonçait le couvercle : 37-45. King en échec, Ryan appuyait sur le champignon : 39-45. Mullings donnait des signes de fatigue, alors qu’Olivier émergeait du brouillard : 41-45. Le coach finlandais rappelait ses troupes. Huolila voyait Mouph nettoyer le cercle. Lahaou puis Seppälä en échec, Huolila gaspillait deux lancers. Si les visiteurs récupéraient le rebond, Mouph rattrapait l’affaire. Ryan, puis Brown butaient sur les défenses. Sur l’action suivante, cependant Ryan servait Giordan qui passait en backdoor : 43-45 ! Antarès encourageait son équipe… Hélas, Mouph, après sa troisième faute, permutait avec Will. Mäkäläinen laissait un jet en route : 43-46. Brown en échec, Ryan obtenait deux lancers, vite transformés, et en ajoutait un troisième, le corps arbitral ayant infligé une faute technique pour protestations intempestives de l'entraîneur adverse : 46 partout ! Le MSB était de retour dans la partie, avec la possession. Giordan, puis Will, toutefois, manquaient l'occasion de reprendre l’avantage. King, royal, sanctionnait derrière l’arc un repli trop laxiste : 46-49. Olivier, puis Seppälä, puis Will gâchaient des munitions. Faute d'un marquage suffisant, néanmoins, Seppälä y allait lui aussi de son triple : 46-52. Will en détresse, Giordan arrivait à la rescousse : 48-52. Hélas, Bradley châtiait une nouvelle fois une défense trop lointaine : 48-55 ! Tout était à refaire, d’autant qu’Olivier s’embrouillait dans ses pas… King et Mullings, puis Ryan en échec, le barbu du MSB récupérait le ballon, mais manquait son tir lointain. Mullings reprenait du poil de la bête : 48-57. Pape remplaçait Olivier, mais les Manceaux allaient au bout des 24 secondes sans avoir pu décocher la moindre banderille. Rageur, Lahaou coupait une ligne de passe. Will, en manque de rythme, écopait d’un marcher. Les Tangos colmataient les brèches et emmenaient Kataja en fin de possession.
Après un retour héroïque, lié aux efforts de Mouph et à un passage fulgurant de Ryan, le MSB avait pris l’eau en encaissant trois majorés consécutifs. À l’image de Will ou d’Olivier, les Manceaux paraissaient à court d’énergie.


Ryan paraît dépassé sur cette action...

À la reprise, Mike prenait la place de Ryan. Wil puis Giordan en échec, le meneur de poche des Sarthois interceptait et relançait son partenaire qui s’embrouillait dans ses pas. Erman le remplaçait aussitôt par Mouph. Bradley poursuivait son travail de sape : 48-59. Pape expédiait un vilain airball. Bradley ne faisait pas mieux, mais la balle sortait en touche et Mullings, aux taquets, déposait la balle dans le filet : 48-61. Pape ripostait avec un joli drop shot : 50-61. Brown en échec, Huolila à quatre fautes, le capitaine manceau donnait l’exemple : 52-61. Bradley, toutefois, ne lâchait rien : 52-63. Mike manquait un tir du coin du terrain. Mullings mettait de l'argent au coffre : 52-65. Mouph à la peine, Mullings se présentait sur la ligne, pour un 1/2 : 52-66. Giordan en échec, Pape interceptait et obtenait deux jets : 54-66. Mäkäläinen, seul, sonnait le glas des espoirs manceaux : 54-69. Pape perdait le ballon, mais Bradley le rendait, sur une faute offensive. Erman arrêtait la partie. Lahaou, parti à l’aventure, n’aboutissait à rien. Bradley en échec, Mouph manquait un de ses lancers : 55-69. Lahaou interceptait et cavalait jusqu’au cercle : 57-69. King, sur la ligne, ne tremblait pas : 57-71. Giordan en échec, Mullings laissait un lancer en route : 57-72. Une gamelle de Mike, un tir manqué de Lahaou, les denrières minutes paraissaient bien longues pour le public. À deux points, Mäkäläinen scellait le sort de la rencontre : 57-74.


Sans Mouph, le MSB n'était plus le même...

Avec une défense trop molle, un collectif en berne et des individualités au bout du rouleau, le MSB a offert ce soir un visage inquiétant. Après la défaite à domicile contre le CFP, les Manceaux perdent leur premier match à Antarès en BCL et se font rejoindre en tête de leur poule. Seuls Mouph (15/5/0/16), Ryan (14/5/1/12) et Giordan (8/3/5/12) sortent un peu du lot. Si Lahaou (5/3/2/6) et Pape (9/0/2/5) se sont malgré tout illustrés, par intermittences, Mike (4/5/1/3) et Olivier (2/1/2/0) étaient aux abonnés absents et Will (0/4/0/-2) a été franchement transparent. Enfin, la gestion de Petr (0/3/0/-1) par Erman devient de plus en plus étrange. Tout cela n’est guère rassurant, car la trêve hivernale est encore loin : l’ASVEL attend les Tangos de pied ferme et Chalon fourbit déjà ses armes…

_________________
afro
The Dunk



Dernière édition par The Dunk le Mer 8 Mar 2017 - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Msbgrace
Joueur espoir
avatar


MessageSujet: Re: MSB-JOENSUU KATAJA (Champions league 2016-2017, M5)    Mer 21 Déc 2016 - 13:43

Tenir..... il faut tenir....

Je mettrais cependant un petit bémol sur Gélabale que je n'ai pas trouvé mauvais en 2ème mi-temps, lorsqu'il a été décalé au poste 4...

Aller le MSB, on se ressaisit et vite !!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-JOENSUU KATAJA (Champions league 2016-2017, M5)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Champions Cup 2016 - 2017
» Angleterre - Barclays Premier League 2016 / 2017
» Indian Super League (ISL) 2017/2018
» FOOT FEMININ UEFA CHAMPIONS LEAGUE 2016-2017
» [ESP] La Liga en Live

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2016-2017-
Sauter vers: