AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-BCM GRAVELINES-DUNKERQUE (play-offs 2015-2016, acte I)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-BCM GRAVELINES-DUNKERQUE (play-offs 2015-2016, acte I)   Sam 14 Mai 2016 - 23:45

MSB-BCM GRAVELINES
(PLAY-OFFS MATCH 1) :

RETROUVAILLES AU SOMMET…

________

                                 

Après sa courte victoire à Paris-Levallois, le MSB, troisième du championnat, entrait gaillardement dans la phase de play-offs où l’attendait le BCM Gravelines-Dunkerque. Battus deux fois en championnat, d’abord à Antarès, puis au Sportica, et une fois de plus en Coupe de France, à nouveau à domicile, les Nordistes comptaient bien se racheter en frappant un grand coup, ce soir. Les deux équipes étaient au grand complet, puisque Dounia, déjà sur la feuille de match lors du déplacement dans la Capitale, était présent sur le banc sarthois.


Mouph ne reste pas longtemps les mains vides : 14 rebonds !

Si les visiteurs emportaient l’entre-deux, Gray manquait sa première tentative, tandis que Romeo entrait joyeusement un panier de sa magique main gauche : 2-0. Gray de nouveau en échec, Romeo agrippait le cuir avec autorité. Mike, puis Sy à la peine eux aussi, Romeo récidivait : 4-0. Dove, à deux reprises, Albicy à son tour, rataient la cible. Pape en profitait pour se faufiler dans la raquette : 6-0.  Dove cherchait toujours la juste mesure, de sorte que Ty aggravait la marque : 8-0. Christian Monschau arrêtait la débâcle. Coincé entre Mouph et Romeo, Dove battait des ailes, sans réussite. Contré irrégulièrement par Aboudou, Romeo enquillait ses lancers : 10-0. Pugnace, Dove allait chercher le panier & one, mais gaspillait son bonus : 10-2. Mike en échec, Morency relançait les siens : 10-4. Le MSB égarait le ballon, sans conséquence puisque Gray continuait sur son élan… Pape braconnait deux points dans la peinture : 12-4. Albicy gâchait son effort, tout comme Ty sur l’action suivante. Sy, salué par une partie du public lors de la présentation, se rappelait au bon souvenir d’Antarès : 12-6. Mike, puis Morency en échec, Mike retournait au charbon : 14-6. Sy faisait parler sa puissance et ramenait un panier avec le bonus : 14-9. Mike, en échec, cédait sa place à Lahaou. Brown lui souhaitait la bienvenue à sa façon : 14-11. Mouph se chargeait de la riposte : 16-11. Par deux fois, Brazelton manquait la mire, tandis que Ty, dans l’intervalle, expédiait un missile : 19-11. Sur la remontée de balle, Ty jaillissait et lançait Lahaou : 21-13 ! En s’approchant davantage, Brazelton trouvait enfin le bon réglage : 21-15. Petr et Chris relayaient Mouph et Pape. Lahaou appuyait sur le champignon : 23-15. Brown, puis Ty laissaient le score inchangé.
Emmenés par le trio Ty / Pape / Romeo, les Manceaux dominaient largement (12 rbds/4 pds pour 33 à l’évaluation contre 8/3/9…) !


Pape : précieux dans tous les compartiments du jeu !

Lahaou en échec, Brown signait une faute offensive. Romeo poursuivait son chantier : 25-13. Sur la ligne, Morency se contentait d’un modeste 50% : 25-14. Petr, puis Sy à la peine, Ty ressortait vers Lahaou, qui passait tranquillement deux ou trois coups de fil à sa famille, avant d’expédier un joli tir en cloche : 28-14. Antarès jubilait. Gray sortait alors de l’ombre pour lui répondre : 28-17. Chris, puis Dove, très surveillés de part et d’autre, cherchaient en vain des solutions. Romeo, très applaudi, cédait sa place à Dounia, dont la foule saluait le retour avec chaleur. Petr empêtré, Morency continuait à 1/2 sur la ligne : 28-18. Dove en échec, Ty permutait avec Pape et Doudou avec Mouph. Si Lahaou coupait une ligne de passe, Pape ne parvenait pas à convertir la possession… Petr captait le rebond, mais manquait son tir, tout comme Lahaou qui avait récupéré le ballon. Gray se cherchait toujours, tandis que Chris, marqué à la culotte, entrait deux points supplémentaires : 30-18. Brazelton qui avait pris le parquet pour un piste de ski s’offrait une belle glissade. Mike relayait Lahaou. Pape augmentait encore l’avance mancelle : 32-18. Les Tangos étant dans la pénalité, Sy s’invitait sur la ligne, pour un 100% : 32-20. Mouph tentait sa chance du poste, sans succès. Chris rattrapait le ballon, mais Pape le rendait aux Gravelinois. Romeo remplaçait Petr et Lahaou Mike. Albicy sortait l’obusier de campagne : 32-23. Romeo réagissait aussitôt : 34-23. Aboudou faisait le pas de trop. Ty suppléait Pape, tandis que Mouph alignait deux jets :  36-23. Aboudou dans le dur, Romeo convertissait à son tour ses deux lancers, le BCM étant désormais dans la pénalité : 38-23. Albicy l’imitait sans délai, à 2/2 lui aussi : 38-25. Erman stoppait la rencontre. Chris écopait d’un marcher, avant de laisser Pape effectuer son retour sur le terrain. Albicy frappait à trois points : 38-28. Mouph bâché, Dove en échec, le score en demeurait là.
Malgré un 0-5 encaissé en fin de quart temps sous l’impulsion d’Albicy, les Manceaux maîtrisaient le match (19/8/50 vs 16/6/24) et se montraient plus adroits (50% aux tirs contre 31%) et plus intenses (Q2 : 15-10). Les 10 points pris au début étaient toujours dans leur escarcelle et Romeo faisait le show avec 17 d’évaluation. Tout n’était pourtant pas terminé et il convenait de rester concentrés.


Ty patron…

Si Gray poursuivait sur sa lancée, Dove veillait au grain : 38-30. Pape ayant perdu le ballon, Aboudou jouait les durs et entrait un triple : 38-33. Le BCM revenait dans la partie, avec un nouveau 0-5, série en cours ! Suite à un cafouillage de Mouph, Albicy envenimait l’affaire, avec un second tir lointain : 38-36 et 0-8, soit 0-13, à cheval sur la mi-temps… Mouph (+ 2) stoppait l’hémorragie, mais Dove se sentait pousser des ailes : 40-38. Derrière l’arc, lui aussi, Mike douchait l’enthousiasme du banc nordiste : 43-38. Cependant Sy ripostait sans tarder : 43-41. Mike remettait le bleu de chauffe pour un panier avec bonus : 46-41. Sy adoptait le même rythme, mais gâchait son & one : 46-43. Suite à une passe trop téléguidée de Pape, Dove héritait du cuir, avant de se faire sécher par Mouph. Harcelé par la défense mancelle, Gray se retrouvait à la fin des 24 secondes. Hélas, Ty perdait le ballon. Sy n’en ayant tiré aucun bénéfice, c’était au tour de Romeo de céder sous la pression adverse. Aboudou aplatissait un dunk rageur : 46-45 ! Le MSB cherchait son second souffle… Mouph, puis Pape voyaient leurs entreprises avorter, de sorte que Dove donnait l’avantage au Nordistes pour la première fois : 46-47 ! Romeo en échec, Mouph contré, plus rien ne fonctionnait et Aboudou lâchait les chevaux : 46-49… Agacé, Erman rappelait ses troupes, sans procéder au moindre changement. Ty et Sy échangeaient des politesses : 48-51. Ty remettait le couvert, avec l’aide de Romeo dans la raquette : 50-51. Gray se réveillait au pire moment pour les Sarthois : 50-53. Ty en échec, les Tangos arrachaient le rebond et Mike, en stepback, se chargeait des finitions : 52-53. Pape relayait Chris. Suite à une brique de Brazelton, Romeo provoquait la cinquième faute d’équipe des visiteurs : 54-53. Le MSB reprenait les commandes ! Petr remplaçait Mouph. Brown ayant été sanctionné pour avoir dégagé la piste à grands coups d’épaule, Ty assumait ses responsabilités : 56-53. Brazelton tentait d’en faire autant, sans succès, mais le cuir rebondissait vers Gray qui armait sans plus attendre et signait un buzzer-beater égalisateur, accordé par les arbitres, après vérification vidéo : 56 partout !
À la reprise, les Manceaux s’étaient laissés surprendre par l’agressivité extrême de leurs adversaires. La confortable avance de dix points avaient fondu comme neige au soleil (Q3 : 16-26). Même si les statistiques demeuraient en faveur des Tangos (29/14/71 vs 23/12/62), tout était à refaire…


Mike, décisif dans les moments difficiles...

Justement, Romeo servait Mike, en embuscade derrière l’arc, pour un triple salvateur : 59-56. Grey puni pour une grosse faute offensive dans la raquette, Ty tentait sa chance, mais la balle tournoyait avant de ressortir. Brazelton entrait un drop-shot : 59-58. De loin, Petr et Gray rivalisaient de maladresse. Chris, en fin de possession, rendait le ballon. Si Morency dosait mal son effort, Chris n’y parvenait pas non plus, malgré un bon écran de Ty. Après avoir perforé la défense, Sy ratait son lay-up. Mike et Romeo passaient le témoin à Lahaou et à Mouph. Malin, Chris pénétrait dans la peinture : 61-58. Brazelton en échec, Chris ratait sa cible lui aussi, mais subtilisait le cuir. Ty allait chercher la cinquième faute des Dunkerquois. Christian Monschau rappelait ses troupes sans parvenir à déconcentrer le meneur manceau, qui entrait ses jets sans trembler : 63-58. Mukubu, à la peine, Chris manquait lui aussi son tir, avant de couper la remontée du ballon adverse. Ty grillait des cartouches, tout comme Albicy, heureusement. Le BCM étant dans la pénalité, Lahaou maraudait deux lancers. Monschau arrêtait le jeu. Si Lahaou ne transformait que son premier jet, Mouph s’emparait du rebond, sans que Chris parvienne à convertir l’occasion : 64-58. Brazelton mitraillait à tort et à travers, mais Brown ressortait le cuir vers Sy qui filait au cercle : 64-60. Ty en échec, Erman rappelait Chris, toujours surveillé comme un carton de nitoglycérine, pour relancer Pape. Alors qu’Albicy donnait des signes de fatigue, Mouph projetait un affreux parpaing. Brown tirait les marrons du feu : 64-62. Petr, dont ce n’était pas le soir, décidément, concédait une faute offensive, à 2’14” du dénouement. Antarès retenait son souffle… La rentrée de Romeo renvoyait Petr sur le banc, tandis que Brown égalisait ! À 64 partout, Romeo sortait les griffes, entrant un rainbow shot avant de bloquer Brown : 66-64. Pape dribblait, feintait et prenait sa fenêtre de tir : 69-64. Le public était debout, à présent, le jeu de nouveau interrompu. À 1’28” du terme, Aboudou ne renonçait pas : 69-66. Pape, toutefois, attirait la défense à lui et servait Romeo, imperturbable : 71-66. Sous la pression de Lahaou, Sy s’étalait sur le parquet. Plus que 35 secondes… Si Romeo, exceptionnellement manquait un de ses jets (1/2), ses co-équipiers s’emparaient du rebond, de sorte que Ty, à son tour, obtenait deux lancers, à 2/2 : 74-66. Albicy tentait le tout pour le tout, mais la cible se dérobait, à deux reprises, et, pire encore, il devait se contenter d’un petit 1/2 sur la ligne : 74-67. Grey sortait, après avoir commis sa cinquième faute sur Ty, serein, pour un nouveau 2/2 : 76-67. Albicy n’y parvenait plus : Le Mans l’emportait de haute lutte.


Décidément, Romeo a conquis Antarès !

Après avoir imposé leur loi en première mi-temps, les Tangos ont ensuite reculé sous les coups de boutoir des Gravilinois. Si Christian Monschau était visiblement remonté contre le corps arbitral, le moins que l’on puisse dire, c’est que le jeu très physique que pratique son équipe justifie pleinement les coups de sifflets. Lorsqu’on s’incline pour la quatrième fois de la saison, on tâche au moins d’être fair-play, non ? En tous cas, si les Manceaux ont courbé l’échine pendant le troisième quart temps, ils ont su serrer les rangs dans le quatrième pour l’emporter sans discussion (Q4 : 20-11). Si Romeo (19 pts/10 rbds/ 2 pds pour 27 d’éval), MVP et auteur d’un double-double est le héros de la soirée, Ty (17/4/7/17), plein de sang-froid à la mène, et Mouph (6/14/0/17), impérial sous les panneaux, n’ont pas laissé leur part aux chiens, pas plus que Mike (13/3/1/13) ou Pape (11/1/6/12) qui ont tous deux su entrer des points importants et délivrer des passes ô combien décisives ! Lahaou (6/1/0/5) a tout donné en défense et Chris (4/4/1/5), par ses interceptions, a compensé un apport au scoring plus limité qu’à l’accoutumée. Petr (0/2/0/-3), qui n’a pas joué à Paris, et Dounia (0 partout), qui n’est resté qu’une minute, auront sans doute manqué de rythme, tandis que Gédéon est resté sur la touche avec Leslie et Youssoupha. Quoi qu’il en soit, voilà le MSB à une rencontre des demi-finales… Pourquoi ne pas valider le ticket, dès lundi soir, au Sportica ? Jamais deux sans trois, dit le dicton…

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-BCM GRAVELINES-DUNKERQUE (play-offs 2015-2016, acte I)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MSB-BCM GRAVELINES-DUNKERQUE (play-offs 2015-2016, acte I)
» MSB-BCM GRAVELINES-DUNKERQUE (Saison 2016-2017)
» Départ de Victor Samnick - BCM Gravelines-Dunkerque ?
» Game 8 - Orléans Loiret Basket - BCM Gravelines Dunkerque
» Maillot saison 2015-2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2015-2016-
Sauter vers: