AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-SLUC NANCY (saison 2015-2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-SLUC NANCY (saison 2015-2016)   Dim 8 Mai 2016 - 1:16

MSB-SLUC NANCY :
En passant par la Lorraine…
________

                                       

Après leur triomphe en finale de la Coupe de France, les joueurs du MSB avait rendez-vous avec leurs fidèles supporters pour présenter leur trophée, hisser une nouvelle bannière dans les cintres d’Antarès et, accessoirement, remporter leur dernier match à domicile avant les playoffs contre une équipe du SLUC amoindrie, tout au long de la saison, par une série de blessures. Toujours privés des frères Pietrus, les Nancéiens pointaient à la seizième place du classement, rang pour le moins inhabituel pour eux ces dernières années.


Et un trophée, un !

Les visiteurs prenaient l’entre-deux et ouvraient la marque sur un alley-oop de Sy, mais Mouph ripostait dans délai : 2 partout… Sené ayant manqué sa tentative, Ty servait Romeo et les Tangos prenaient les devants : 4-2. Panko en échec, Romeo voyait son ballon faire le tour du cercle avant de ressortir. Panko retournait au charbon et égalisait. Mike n’ayant pu se saisir d’une passe un peu appuyée de Ty, Sene ratait l’occasion de repasser en tête. Mouph récupérait le rebond, suite à un tir de Romeo qui avait dévié, mais ne parvenait pas à finir. Victime d’une faute, il entrait ses deux jets : 6-4. Falker, puis Ty gâchaient des munitions, de sorte que Sene rétablissait la parité… Mouph remettait le couvert sur la ligne : 8-6. Sur un pick’n’roll bien exécuté, Sene remettait les pendules à 8 partout. Romeo en échec, c’était au tour du SLUC de projeter la balle dans les tribunes. Mike repérait Pape, bien démarqué, pour le premier triple de la rencontre : 11-8. Si Tchicamboud ratait sa riposte, Falker veillait au grain : 11-10. Il gênait aussi Mouph sur l’action suivante, si bien que Tchicamboud, à 1/2 aux lancers, ramenait les siens à 11 partout. Suite à un airball de Mouph, Sy relançait les Lorrains : 11-13. Sur un reverse magnifique de Romeo, le long de la ligne de fond, les Manceaux revenaient à hauteur de leurs adversaires : 13 partout. Panko (+ 2) ne l’entendait pas de cette oreille, mais Mike, bien servi par Ty, frappait à trois points : 16-15. Après deux échecs consécutifs du même Panko, Romeo martyrisait l’arceau d’un dunk monstrueux : 18-15. Les défenses serraient les rangs. Sy d’une part, Romeo et Mike de l’autre en faisaient les frais, mais Romeo arrachait le rebond offensif et deux jets, vite transformés : 20-15. Petr le relayait. Projeté par Sy, le cuir hésitait à ressortir, jusqu’à l’intervention décisive de Falker : 20-17. Mike pénétrait dans la peinture et expédiait un drop shot bien dosé, avant de céder sa place à Lahaou : 22-17. Falker (+ 2) faisait de la résistance et, comme Lahaou se montrait un rien brouillon, Panko suivait son exemple : 22-21. Mouph manquait son dernier essai…
Si les Manceaux donnaient le tempo, notamment grâce à Mike, bien en jambes, de toute évidence leurs hôtes n’entendaient pas abdiquer sans combat…


Mike a ouvert la voie…

Après un airball de Lahaou et un échec de Panko, l’inévitable Falker redonnait l’avantage aux Nancéiens : 22-23. Pape en échec, Ty attrapait le rebond et le ressortait vers Pape, au poste : 24-23. Sy en échec, de loin, Ty lui donnait la leçon, sur une jolie passe de Lahaou : 27-23. Sene allait glaner deux points dans la raquette : 27-25. Ni Ty, ni Sy ne parvenaient à leurs fins. Mouph ne faisait pas mieux, mais Petr se chargeait des finitions : 29-25. Tchicamboud, puis Sene à la peine, Ty permutait avec Chris, qui ratait son premier tir. Falker souffrait, gêné par la taille de Petr. Pape regagnait le banc, tandis que Gédéon sortait du Purgatoire. Hélas, à peine était-il entré qu’il perdait le ballon, sans conséquence, car Panko, de loin, ne trouvait pas la juste mesure. Chris allait braconner un panier, dans la raquette : 31-25. Sene, puis Chris en échec, Petr montait dans les cintres pour attraper le cuir, qui rebondissait, et l’aplatissait dans le filet sous les applaudissements : 33-25. Du coin du terrain, Panko entrait enfin un triple : 33-28. Romeo remplaçait Pape, avant de manquer une opportunité. Ni Moss, ni Chris ne faisaient mieux, mais, une nouvelle fois, Petr corrigeait la trajectoire : 35-28. Le MSB creusait le trou, d’autant que Panko mitraillait à tort et à travers. Lahaou, d’un tir acrobatique, appuyait encore sur l’accélérateur : 37-28. Sene, puis Chris, Panko, puis Petr, tentaient tour à tour la chance sans succès. Pape relayait Chris. Narace restait dans le ton… Suite à une faute offensive de Romeo, Mouph reprenait du service. Tchicamboud n’abdiquait pas : 37-30. Mouph reprenait son chantier : 39-30. Tchicamboud insistait et expédiait un missile : 39-33. Gédéon s’essayait à l’exercice, mais son ballon allait se coincer entre le cercle et la planche. Erman arrêtait le jeu. N’ayant plus de temps devant lui, Moss se précipitait, sans succès…
Mal en point, le SLUC était un peu revenu, répondant aux coups de Petr et de Mouph par Panko et par Tchicamboud (Q2 : 17-12). Néanmoins, les statistiques révélaient l’ampleur de la domination mancelle : 29 rbds/10 pds pour une évaluation à 60, contre 18 rbds/ 8 pds et 34 d’évaluation… Erman, manifestement, passait son effectif en revue.


Mouph et Romeo dominent la raquette !

Le Cinq de départ faisait son retour sur le parquet. Si le tir de Mike était rejeté par l’arceau, Tchicamboud projetait pour sa part un vilain airball. Mike s’obstinait, avec efficacité : 41-33. Si Panko était à la peine, Pape, Petr, puis Ty bombardait le cercle adverse sans plus de succès. En deux temps, Falker redonnait un peu d’oxygène à ses partenaires : 41-35. Un triple de Mike remettait l’éteignoir : 44-35. Après une interception du même Mike, Romeo faisait encore trembler le panneau adverse : 46-35. Moss ne trouvait pas la faille, tandis que Romeo, tout en puissance, obtenait la faute et enquillait ses jets : 48-35. Falker sèchement contré par Romeo, le MSB se détachait irrésistiblement sur un panier de Mike : 50-35. Sene cafouillait, tandis que Ty provoquait une faute, avant d’entrer ses lancers comme à la parade : 52-35. Le SLUC craquait et Alain Weisz rameutait ses garçons. Tchicamboud éclairait un peu le chemin : 52-38. Petr en échec, Tchicamboud manquait cependant la passe de deux. Ty, puis Falker se heurtaient à des défenses rugueuses. Mouph relayait Romeo. Sur la ligne, Falker laissait un point en route : 52-39. Lahaou transmettait le témoin à Chris. Mouph montrait ses muscles : 54-39. De retour sur la ligne, Falker signait un piteux 0/2. Nancy semblait mal en point, d’autant que Chris, en échec, coupait la ligne de passe. Si Ty faisait le pas de trop, Chris interceptait à nouveau. La balle volait jusqu’à Mouph qui envoyait Petr au alley-oop : 56-39. Pour la troisième fois consécutive, Chris enrayait la remontée du ballon des Nancéiens et Petr terminait l’action : 58-39. Mike et Ty passaient le relais à Lahaou et à Gédéon. Panko en échec, Chris servait une fois de plus Petr, en embuscade derrière l’arc : 61-39. Antarès exultait… Alain Weisz arrêtait le massacre. Toutefois, ni Panko, ni Falker ne parvenaient à remettre leur équipe dans le bon sens, d’autant que Petr nettoyait le cercle, avant de se projeter de l’autre côté pour profiter d’un énième cadeau de Chris : 63-39. Sene se réveillait un instant, mais Lahaou expédiait la balle vers Chris qui, sans sauter, sans élan, téléguidait un missile dévastateur dans le filet adverse : 66-41. Au courage, Tchicamboud allait récolter deux jets : 66-43. Gédéon ayant fait un pas de trop, Sene tentait l’impossible avant la sirène, mais la marque en restait là.
Sous l’impact de Mike d’abord, de Petr et de Chris ensuite, le SLUC avait volé en éclats. Les chiffres étaient d’ailleurs éloquents : 40 rbds vs 27, 19 pds vs 9, 91 à l’évaluation vs 36 !


Ty, joueur le plus sous-coté de Pro A, selon Basket Hebdo…

Sy, puis Petr en échec, les Nancéiens égaraient la possession. Chris combinait avec Petr : 68-43… Deux larrons en foire, ces deux-là ! Panko à la peine, Gédéon balançait une grosse brique de son cru. Moss, cependant, écopait d’un marcher, si bien que Lahaou réenclenchait le turbo : 70-43. Erman décidait qu’il était temps de lever le pied et rappelait Mouph, relayé par Youssoupha. Sy se contentait d’un petit 50% sur la ligne : 70-44. Petr, comme Tchicamboud ensuite, manquait sa cible. Lahaou, lui, servait Youssoupha, dressé tel une tour au milieu de la raquette : 72-44. Sene trouvait son second souffle : 72-46. Jonathan remplaçait Petr. Youssoupha, puis Panko, puis Jonathan se démenaient pour rien. Sur l’action suivante, Panko récoltait tout de même deux jets : 72-48. Chris en manque de réussite, Tchicamboud ressortait l’obusier : 72-51. Youssoupha en échec, Sene y allait lui aussi de bon cœur : 72-54. Gédéon faisait du Gédéon, de sorte que Panko poursuivait la série : 72-57. Gédéon servait Jonathan : 74-57. Toutefois, Panko avait la main chaude, en cette fin de match : 74-60. Agacé par une perte de balle, Erman relançait Ty et Petr, à la place de Chris et de Youssoupha. Panko se refroidissait à peine : 74-62. Lahaou et Sy en échec, Ty reprenait les affaires en main : 76-62. Tchicamboud manquait de réussite, mais Moss rattrapait le coup : 76-64. Jean-Philippe remplaçait Gédéon. Ty assurait un joli alley-oop avec Jonathan : 78-64. Panko n’y arrivait plus. Suite à une passe ratée, Erman stoppait la partie. Lahaou contrait Moss en plein élan et Ty, depuis le coin du terrain, déposait une cerise à trois points sur le gâteau de la victoire : 81-64.


Petr : le double de Mr Double-double

Si la vaillance du SLUC était indéniable, le MSB avait sérieusement relâché son peu son étreinte au cours du dernier round (Q4 : 15-21), Erman donnant un peu de temps de jeu à ses espoirs, désormais assurés de la deuxième place du classement. Un troisième quart temps pied au plancher avait suffi à faire la différence. Petr (17 pts/10 rbds/0 pd pour 24 d’éval) est le MVP de la soirée et vient concurrencer Mouph (10/10/2/18) dans l’univers du double-double ! Mike (12/2/4/15) et Ty (10/7/6/15), chacun dans son registre, ont tenu leur place avec brio, de même que Romeo (12/5/1/12), toujours dans l’impact. Moins adroit qu’à Bercy, Chris a multiplié les passes (5/1/5/7) et, comme souvent, Lahaou (4/3/2/6) a apporté sa fougue. Pape (5/2/1/5) n’a pas démérité, pas plus que Jonathan (4/0/0/3) qui a eu peu de temps de jeu. Gédéon (0/4/2/1), toujours en manque d’adresse, a fait son possible et Youssoupha (2/1/0/1) a tout de même participé à la fête. Le MSB valide sa troisième place, avant un déplacement à Paris-Levallois qui devrait surtout servir à garder le rythme avant d’aborder les playoffs pour la vingtième fois consécutive. Justement, avec l’aide u très fair play Alain Weisz, que le club a souhaité honorer pour avoir initié la série quand il entraînait Le Mans, Erman a clos la soirée en apothéose en dévoilant aux supporters ravis une bannière célébrant, dans le ciel d’Antarès, ce record sans égal en Pro A…


Un sacré record, ça oui…

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-SLUC NANCY (saison 2015-2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pré-saison 2015-2016
» Maillot saison 2015-2016
» Saison 2015 - 2016
» Saison 2015 - 2016
» [Saison 2015/2016]Bonus départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2015-2016-
Sauter vers: