AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-ANTIBES (Saison 2015-2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-ANTIBES (Saison 2015-2016)   Dim 7 Fév 2016 - 21:06

MSB-ANTIBES :
Bébé requin, je vais te dévorer…
______


Première équipe victorieuse dans le bassin des Sharks, le MSB devait s’attendre à rencontrer un groupe de squales plutôt motivés, d’autant qu’après avoir fait l’ascenseur avec la Pro B, les Azuréens, balayés seulement dans l’ultime quart temps, la semaine passée, à Châlon-sur-Saône, semblent bien résolus, cette fois, à demeurer dans l’élite la saison prochaine. Du côté sarthois, après la belle revanche prise sur Orléans, tous les indicateurs paraissaient au vert, puisque Mike et Petr figuraient sur la feuille de match… Après un bel hommage rendu à Hervé Dubuisson par un public unanime applaudissant à tout rompre, les hostilités pouvaient débuter…

                         

Les visiteurs emportaient l’entre-deux et, tout de suite, Tim Blue jouait au requin bleu en ouvrant la marque : 0-2. Romeo tentait en vain de lui rendre la pareille, mais échouait dans son entreprise, victime d’un coup d’aileron. Dallo, puis Ty, puis Solomon de loin, puis Mitchell, sous le panneau, se démenaient en vain, de sorte que Mouph, bien servi par Lahaou, égalisait à 2 partout. Sur la ligne, Mitchell gâchait le métier à 1/2, mais Lahaou se faisait sèchement contrer, ce qui offrait à Blue, omniprésent dans la raquette, une nouvelle opportunité : 2-5. Ty manquait un peu d'altruisme, si bien que Mitchell creusait le trou : 2-7. Sur une passe acrobatique de Ty, Mouph imposait pourtant sa puissance : 4-7. Mitchell en échec, un tir de Lahaou depuis le coin du terrain déviait de sa trajectoire, mais Mouph arrachait le rebond, obtenait et transformait ses deux jets : 6-7. Solomon pris dans une nasse, Mouph était encore bousculé et se faisait de nouveau justice à 2/2 : 8-7 ! Ty coupait une ligne de passe, trouvait Lahaou qui transmettait à Romeo qui montait au dunk : 10-7. Ses joueurs ayant encaissé un 9-0, Espinosa les rappelait à lui. Mitchell relançait la vague bleue : 10-9. Ty, puis Mouph gâchaient des munitions et Blue émergeait à nouveau du flot : 10-11. Deux jets de Lahaou remettaient le MSB sur la bonne voie : 12-11. À 1/2, Diarra rétablissait la parité : 12 partout. Lahaou et Romeo transmettaient le témoin à Mike et à Petr, tandis que Mouph poursuivait sur sa lancée : 14-12. Blue en échec, Mike encore froid, Mouph captait le rebond, mais Pape, seul au monde, n’entrait pas son tir. Blue se jouait de Petr : 14 partout. Le jeune Manceau se vengeait sans tarder, à 2/2 sur la ligne, les Sharks étant dans la pénalité : 16-14. Pape et Ty laissaient leurs places à Chris et à Gédéon. Blue ondoyait vers le panier sans s’en soucier : 16 partout… Petr rendait l’avantage aux siens : 18-16. Solomon ayant effectué le pas de trop, les Tangos repartaient à l’assaut. À peine entré, Chris obtenait donc deux lancers, à 1/2 : 19-16. Le tir tardif de Samnick ne donnait rien.
La rencontre était âpre : Mouph et Blue, en particulier, se rendaient coup pour coup !


Quelle passe de Ty !

Romeo en échec, Gédéon se saisissait du cuir, sans que Mike parvienne à ses fins. King rappelait à tous qu’il avait jadis été le roi du triple : 19 partout ! Chris tentait la riposte sans succès, mais se rachetait en interceptant, avant de relancer vers Romeo qui lançait Petr au alley-hoop, à la vive satisfaction du public : 21-19. Samnick remettait les compteurs à 21 partout. Les Manceaux égaraient le ballon, de sorte que King relançait les siens : 21-23. Les défenses montaient encore en intensité : Romeo, Bourdillon, puis Chris en faisaient les frais. Toutefois, Romeo captait une passe un peu molle et Mike filait en contre-attaque : 23 partout. Le chassé-croisé continuait ! Suite à un airball de Diarra, Petr se catapultait dans les airs pour rabattre un ballon de Mike dans le filet, ce qui suscitait l’enthousiasme général : 25-23. Sur un panier de Dallo, on se retrouvait vite à 25 partout. En échec derrière l’arc, Petr permutait avec Mouph. Samnick à la peine, le retour à la baguette de Ty renvoyait Chris sur le banc. Romeo, puis Mouph, de même que King voyaient leurs tentatives avorter. Pape relayait Gédéon. Sur la troisième faute de Mitchell, Mike signait un 2/2 : 27-25. Mitchell en difficulté, les Sharks récupéraient la balle et l’incontournable Blue revenait aux affaires : 27 partout. Erman arrêtait la rencontre. Au terme d’un petit slalom dans la peinture, Pape prenait ses appuis et entrait un petit drop shot : 29-27. Blue demeurait totalement inoxydable : 29-29 ! Après deux échecs consécutifs de Pape, Antibes reprenait même le dessus par Carter : 29-31. Ty filait au cercle pour égaliser : 31 partout. Lahaou relayait Mike. Mitchell, sur la ligne, manquait son second jet, mais les Azuréens, après deux échecs et deux rebonds consécutifs, parvenaient à obtenir deux autres lancers que Blue se chargeait de convertir : 31-34. En voulant jouer les solistes, Ty se faisait méchamment contrer et, si Romeo s’avérait bien placé, le cercle repoussait son tir. Par chance, les visiteurs confondaient alors vitesse et précipitation, de sorte que Ty, toujours tenace, bombardait de loin : 34 partout ! Blue en échec, tout comme Romeo, Lahaou écopait d’un marcher. Carter continuait à rater tout ce qu’il entreprenait, mais Salomon ratissait deux lancers : 34-36. Suite à un temps mort d’Erman, Pape prenait un dernier tir désespéré, sans succès.
Souvent maladroits (un seul panier à trois points…), dominés 17/20 au rebond, les Manceaux faisaient pourtant jeu égal à l’évaluation (40/40). Au sein du match, Mouph (18 pts) et Blue livraient un féroce combat singulier. Rien n’était décidé…


Petr : un match sans entorse !

À la reprise, Erman modifiait son cinq et renvoyait Ty, Chris, Mike, Petr et Mouph sur le parquet. Les défenses montraient les dents : Ty, Dallo, puis Mike, Mouph et Petr essuyaient les plâtres. Blue poursuivait son chantier : 34-38. Ty réagissait rapidement, en solo : 36-38. Un peu négligé derrière l’arc, Dallo se jetait carrément à l’eau : 36-41 ! Petr cafouillait, tout comme Mike, qui piétinait au rebond, manquant deux tirs consécutifs… De part et d’autre, Solomon et Ty tentaient en vain d’endosser le costume du clutch-playerBien placé, Petr s’appliquait (+ 2), mais Blue, entre deux eaux, allait chercher le panier & one : 38-44. Petr, heureusement, ne baissait pas les bras : 40-44. Dallo en faisant trop, Petr claquait un dunk salvateur : 42-44. Pape changeait avec Chris, tandis que Mouph s’offrait un monstrueux contre sur Carter. Poussé en touche en toute impunité, Ty perdait le ballon. Par chance, Dallo faisait le ballot et Ty, hargneux, arrosait à trois points : 45-44. Solomon, à deux reprises, voyait son tir repoussé et Mike en profitait pour sortir l’artillerie : 48-44 ! Sur sa troisième faute, Petr permutait avec Romeo, tandis que Mitchell gâchait deux jets. Pape en échec, Romeo rattrapait le coup : 50-44. 12-0, série en cours pour les Tangos ! Après sa troisième faute, Mouph laissait sa place à Youssoupha. Inaltérable, Blue ramenait les Sharks à la surface : 50-46. De loin, Pape manquait son tir… Ty récupérait la balle, que Pape restituait presque aussitôt, avant que Carter ne se dribble sur le pied. Romeo ratait un panier facile, contrairement à Blue qui exploitait le repli défensif trop lent des Tangos : 50-48 ! Youssoupha se faisait arracher le ballon des mains sans qu’aucun des hommes en gris ne levât un sourcil, si bien que Diarra sortait l’obusier : 50-51 ! 0-7 série en cours pour Antibes… Youssoupha en échec, de même que King, Chris et Lahaou remplaçaient Pape et Mike. Ty fonçait dans le tas pour gratter deux lancers, à 2/2 : 52-51. Sur la remontée de balle antiboise, Romeo jaillissait et offrait la dernière occasion à Chris, peu à son avantage.
Les deux équipes semblaient incapables de conserver la moindre avance : malgré un excellent passage de Petr, les visiteurs avaient recollé à la marque. Les défenses ne lâchaient rien et, même si le MSB paraissait avoir davantage de solutions à sa disposition, la rencontre pouvait basculer d’un côté comme de l’autre.


Le public a adopté Romeo !

King n’étant décidément pas dans un jour faste, Romeo jouait de sa patte gauche : 54-51. Suite à une interception de Ty, Youssoupha se montrait quelque peu emprunté et cédait aussitôt sa place à Mouph. Toujours plein de vif-argent, Lahaou ratissait encore un ballon que Ty ne parvenait pas à convertir. S’estimant victime d’une faute, le meneur manceau protestait avec trop de véhémence et écopait d’une faute technique, convertie par Solomon. Carter en échec, Ty trouvait Chris, bien démarqué pour un triple très applaudi : 57-52. Espinosa rappelait ses troupes. Solomon, puis Romeo à la peine, Lahaou se précipitait à la chute du ballon et le ressortait vers Ty qui ne demandait pas son reste : 60-52 ! Pugnace, Mitchell allait chercher le panier garni, avant de gâcher son lancer : 60-54. Romeo et Solomon gaspillaient encore quelques cartouches. Au contraire, Ty qui semblait avoir trouvé la mire allumait une nouvelle mèche : 63-54. Espinosa stoppait tout. Solomon, enfin, dosait correctement son tir : 63-57. Les Sharks nageaient encore ! Petr permutait avec Romeo, avant de rater un lay-up. Présent au rebond, Ty voyait le cercle rejeter sa tentative. Ayant signé sa quatrième faute, Petr regagnait le banc, alors que Romeo reprenait du service. Les hommes en gris sifflaient un porter de balle à Solomon qui, fair-play, ne contestait pas. Erman rassemblait ses hommes. Chris en échec, King renaissait de ses cendres pour un douloureux rainbow shot : 63-60 ! Décidément, ces Antibois avaient des ressources ! Lahaou, cependant, amenait de la vitesse et servait Mouph, acclamé par les Félins : 65-60. L’arceau rejetait un ballon de Carter qui retombait lourdement au sol et devait quitter ses partenaires à l’approche du money-time : 3’58 à jouer ! Mike relayait Lahaou. Avec beaucoup de complaisance, le cercle acceptait un tir approximatif de Romeo : 67-60. Antarès, pour lui, avait les yeux de Juliette… Jamais sanctionné, Blue pénétrait dans la peinture à grands coups de nageoires et provoquait la cinquième faute collective du MSB (à 2/2) : 67-62. Mouph en échec, Romeo pointait au rebond offensif, ressortait vers Ty qui lui rendait la politesse : 69-62 ! Épuisé, Blue ratait deux tirs consécutifs et Solomon, guère plus frais, ne faisait pas mieux. Le match basculait. Ty combinait avec Mouph qui se retrouvait sur la ligne, pour un modeste 1/2 : 70-62 ! Lui aussi avait payé de sa personne… Les Tangos sentaient l’odeur du sang et resserraient les rangs, obligeant Solomon à tenter l’impossible, en fin de possession. Tel un poisson dans l’eau, Mouph poursuivait son festival dans la raquette des Sharks : 72-62. À 40” de la sirène, Mitchell, pour l’honneur, entrait un triple : 72-65. Mouph sortait sous les vivats, laissant les dernières secondes à Petr. Romeo, sans trembler, transformait ses deux jets, tout comme King sur l’action suivante : 74-67. Il ne restait que 15 secondes : Ty conservait la possession et Antarès pouvait enfin scander le fameux « Ici… Ici, c’est Le Mans ! »


Mouph : MVP et plus fort à chaque match !

Acquise dans la douleur face à une valeureuse équipe d’Antibes, cette victoire, longue à se dessiner, propulse les Manceaux seuls en tête du championnat, suite aux défaites respectives de Monaco et du BCM. Certes, comme Erman lui-même se plaît à le répéter, un tel rang n’a vraiment de valeur qu’au soir de l’ultime match des play-offs. Cependant, la peste soit des rabat-joie : depuis combien de temps un tel plaisir n’avait-il pas été donné aux supporters sarthois ? MVP de la rencontre, Mouph signe un énième double-double et bat son record de rebonds (15 pts/17 rbds/0 pd pour 26 d’éval). Ty (18/3/3/17), toujours aussi âpre dans le combat, et Petr (14/5/1/14), régénéré après son entorse, présentent également un bilan positif, de même que Romeo (12/6/3/13), au four et au moulin. Si Chris se fait plus discret (4/3/3/7), Mike (7/2/1/6) revient peu à peu. Lahaou (2/2/2/3), toujours débordant d’énergie, demeure d’une extrême utilité, tandis que Pape (2/2/2/1) et Gédéon (0/1/1/2) restent quelque peu en retrait. Quant à Youssoupha (0/3/0/0), malgré un temps de jeu réduit, il a tout de même pris trois rebonds. À l’approche de la Leaders cup, occuper la première place du classement de PRO A, ce n’est tout de même pas anodin : bravo à toute l’équipe et à tout le staff !

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c15
Joueur espoir sur le banc
avatar


MessageSujet: Re: MSB-ANTIBES (Saison 2015-2016)   Dim 7 Fév 2016 - 22:23

Comme d'habitude nickel ! Et ça remet un peu les idées en place, j'étais persuadé que la technique de Ty etait en début de deuxième mi-temps. La notion du temps est différente dans le feu de l'action
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PONPON
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-ANTIBES (Saison 2015-2016)   Lun 8 Fév 2016 - 13:29



cheers cheers cheers

j'aime ce ... "Blue émergeait à nouveau du flot" à déguster sans modération !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-ANTIBES (Saison 2015-2016)   Sam 27 Fév 2016 - 1:51

😎👍🏼

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MSB-ANTIBES (Saison 2015-2016)   

Revenir en haut Aller en bas
 
MSB-ANTIBES (Saison 2015-2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maillot saison 2015-2016
» Saison 2015 - 2016
» Saison 2015 - 2016
» [Saison 2015/2016]Bonus départ
» abonnements saison 2015/2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2015-2016-
Sauter vers: