AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-ASVEL (Saison 2015-2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-ASVEL (Saison 2015-2016)   Dim 20 Déc 2015 - 2:43

MSB-ASVEL :
L’Étoile verte attaque la planète orange !
______

Si la déculottée à Ludwigsburg avait amené quelques esprits chagrins à proférer des critiques immodérées contre leurs propres joueurs, beaucoup de supporters plus détachés, tout en déplorant, certes, l’élimination de l’Eurocoupe, observaient aussi qu’une victoire n’aurait rien changé au destin de l'équipe, puisque l’Alba Berlin avait, comme prévu, largement surclassé Brindisi… Pour se montrer positif, mieux valait donc oublier cette rencontre sans doute sacrifiée sur l’autel sacré de la rationalité et se souvenir du fabuleux match remporté contre la SIG d’un Vincent Collet totalement médusé : après avoir dominé les Alsaciens de la tête et des épaules, somme toute, nos Tangos pouvaient bien se payer l’Étoile verte, actuelle puissance dominante de la galaxie basket, non ? Naturellement, le public applaudissait, comme il sied, l’empereur JD Jackson, de même que son lieutenant, Charles Kahudi et sa petite famille. Cependant les bonnets de Père Noël remisés, le message était clair, de part et d’autre : on n’était pas pas là pour se faire de cadeaux, mais pour prouver de quelle côté penchait la force !

                       

Robert ayant pris le meilleur sur Andersen, Mouph prenait le premier tir, sans succès. La claquette de Robert n’ayant rien donné de plus, Andersen ouvrait les hostilités pour l’Empire villeurbannais : 0-2. Mike en échec, Mouph ressortait vers Ty qui manquait sa tentative lointaine. Andersen récidivait sans vergogne, un orteil sur la ligne à trois points : 0-4. Robert ripostait en trois temps : d’abord entrer un joli panier sous le nez d’Andersen, puis provoquer judicieusement une faute offensive de ce dernier, enfin téléguider un petit drop shot fort bien dozier À 4 partout, Meacham faisait parler la poudre : 4-7. Mouph ne trouvant pas la faille, Newbill présentait l’addition à la défense mancelle, sous la forme d’un 2 + 1, mais gaspillait son bonus : 4-9. Pape dans le dur, Ty se faisait déposséder du ballon qu’il venait de récupérer, mais Robert interceptait, avant d’échouer à son tour. De loin, Chassang, skytrooper de base, se prenait pour un Jedi. Alors que Ty se faisait sécher sans que le corps arbitral y voie un problème, la balle était malgré tout rendue aux Sarthois. De nouveau, Ty ratait son coup, mais Mike, bien placé, rattrapait l’affaire : 6-9. Hélas, Kahudi endossait le costume de Dark Vador sur un triple bien enlevé : 6-12. Les visiteurs creusait un premier écart. Mike à la peine, Petr remplaçait Mouph. Kahudi tentait en vain la passe de deux, de sorte que Robert, idéalement servi par Ty, réduisait la marque : 8-12. Kahudi, bon connaisseur des lieux, se faufilait backdoor : 8-14. Alors que Pape restait en délicatesse avec son shoot, Andersen et Kahudi permutaient avec leurs clones, Watkins et Lighty. Si la réussite fuyait Meacham, Robert n’était pas plus heureux, mais, par bonheur, Newbill faisait un pas de trop. À 3’28” de la sirène, Chris relayait Pape et célébrait aussitôt son arrivée en reprenant les choses là où il les avait laissées contre la SIG, c’est-à-dire par un panier primé à la trajectoire fatale : 11-14. Si Lighty était trop light, Chassang ne parvenait pas non plus à chasser les nuages verts qui s’amoncelaient subitement autour l’Empire Parker, si bien que Ty roulait jusqu’au panneau adverse avec l’aisance d’un droïde sans que quiconque puisse le stopper : 13-14. Watkins déposait alors un ballon dans le filet, tandis que Ty se montrait trop gourmand avec un essai longue distance : 13-16. Robert sortait sous les vivats, relayé par Mouph. Watkins surpris par la patrouille pour un porter de balle, Ty allumait une mèche et rétablissait la parité, déclenchant la liesse générale du bon peuple d’Antarès : 16 partout ! L’ASVEL butait sur une défense orange à couteaux tirés et, alors que Chris venait de rater un tir, Petr récupérait deux jets sur le rebond : 18-16 ! Lang sortait alors l’artillerie lourde, mais Ty, juste avant la fin du quart temps, lui rendait la pareille : 21-19 !
Bien emmenés par Robert et par Ty, les Tangos relevaient le terrible défi physique de Kahudi et d’Andersen et reprenaient même le dessus, in extremis !


Robert a mis le MSB sur la bonne trajectoire !

Sur un contre plutôt propre, Petr écopait d’une faute sur Andersen, qui gâchait ses deux jets. Chris, dans la peinture, ne faisait pas mieux, tandis que Lighty rallumait la lumière, côté lyonnais, en allant chercher le panier & one : 21-22. Ty ouvrait la saison de ski et slalomait jusqu’au cercle : 23-22. Mike et Chris passaient le flambeau à Lahaou et à Pape. Ayant obtenu deux lancers, Watkins s’appliquait : 23-24. Petr permutait avec Robert. Pape, mal embarqué, Mouph se muait en sauveur avec à-propos : 25-24. Lighty s’éteignait doucement, alors que Pape montait en puissance et se payait un panier garni (2 + 1) : 28-24. Jackson rappelait Lighty et renvoyait Kahudi au charbon. Alors que les défenseurs manceaux résistaient opiniâtrement, Andersen, au buzzer, expédiait un obus : 28-27. Robert en échec, Ty soustrayait le cuir à la défense, mais manquait sa cible à deux reprises. Cependant, Meacham ayant égaré la balle, Ty offrait des étrennes anticipées à Lahaou, solidement campé sur ses appuis dans le coin du terrain : 31-27. Jackson stoppait la rencontre. Kahudi relançait alors la machine verte : 31-29. Gédéon, qui avait remplacé Ty, prenait un tir ouvert, sans succès. Robert, quoique présent au rebond, ne faisait pas mieux. Si Andersen baissait un peu de régime, Watkins, au contraire, écrasait un dunk impressionnant : 31 partout ! Cette fois, c’était Erm Han Solo, le coach des rebelles, qui posait un temps mort. Les défenses maintenaient une pression constante, de sorte que le trois points de Lahaou, hors délai, était logiquement refusé. Kahudi en échec, Gédéon se faisait rouler dans la farine par un Meacham très ingambe ! Comme Mike suppléait Gédéon, le même Meacham, profitant de ce que le MSB était dans la pénalité, enquillait ses lancers : 31-33. Le retour de Ty renvoyait Robert sur le banc. Si Lahaou rendait, un instant, la possession, Pape lui restituait son bien et l’envoyait en altitude : 33 partout… Le mano a mano se poursuivait ! Andersen se heurtait à Mike. Ty manquait une tentative au buzzer. Mouph dominait le rebond, mais manquait son bras roulé. Le ballon revenait vers Ty avant d’être refusé par un cercle capricieux ! Par chance, Pape interceptait et allait au bout : 35-33. Une fois encore, Lang, en mode Sith, ramenait son équipe à hauteur des Tangos : 35-35 ! Pape, déchaîné, virevoltait sur lui-même et soulevait l’enthousiasme avec un triple autoritaire : 38-35 ! Meacham tentait de répondre sur le même ton, mais l’arceau rejetait le cuir. Bien placé, Kahudi assurait la finition : 38-37. Pape, libéré, s’imposait derechef : 40-37. Lang ne se laissait pas impressionner : 40-39. À 5’’01 de la sirène, Erman sortait son ardoise magique et distribuait les rôles. Lahaou restait assis ; Chris montait en ligne. La touche jouée, la balle parvenait jusqu’à lui, coincé entre deux immenses défenseurs, mais son regard-laser repérait un trou noir dans l’espace-temps, entre les bras et les mains tendus de ses adversaires et, au buzzer, juste au moment où le panneau s’éclairait comme pour saluer son exploit, il accomplissait, sans trembler d’un pouce, le geste parfait du chevalier Jedi : 43-39.
C’était la mi-temps et la foule en délire n’en finissait plus de saluer ces trois points d’anthologie. Quel match ! Quelle lutte ! Le réveil salutaire de Pape compensait les coups de boutoir de Kahudi. Si les Manceaux, plus adroits de loin (6/10 vs 4/9), menaient à la marque et dominaient le rebond (23 vs 14), l’ASVEL se montrait plus adroit (42% vs 58%) et l’emportait à l’évaluation (44 vs 48). La suite s’annonçait passionnante…


Pape, tel qu'en lui-même, enfin !

Au retour sur le parquet, la maladresse se propageait telle une épidémie : Pape, puis Kahudi, Mike et Ty, de nouveau Kahudi et Ty, tous échouaient dans leurs entreprises respectives ! Même sans micros dissimulés dans les vestiaires, chacun comprenait ce qui avait pu s’y dire : de la dureté, encore de la dureté, toujours plus de dureté ! Mouph, pourtant, se saisissait du dernier ballon projeté par Ty et se chargeait de le glisser dans le filet : 45-39. Meacham en échec en tête de raquette, Mouph manquait également son tir, mais Ty, en embuscade à la chute du ballon, inversait les rôles, galvanisant Antarès : 47-39. Andersen et Meacham cafouillaient, si bien que Jackson arrêtait la partie. Si Mike manquait un tir ouvert, Andersen piétinait face à Robert. Chris relayait Pape. Ty donnait des signes de fatigue, sans conséquence puisque Andersen écopait d’une faute offensive. Sur le côté droit, Chris feintait une fois, deux fois, faisant ainsi sauter ses anges gardiens, avant de transmettre calmement le ballon à Robert, oublié dans le corner : 50-39 ! Et dire que Robert doit s’envoler vers d’autres cieux après le 28 décembre… Quelle tristesse ! Après une gamelle de Kahudi, Chris revenait un temps au sol. Si la réussite abandonnait Meacham, Ty entrevoyait Robert, esseulé à la limite de l’arc, qui frappait pour la seconde fois consécutive : 53-39… L’ambiance grimpait encore d’un cran ! Lighty avait beau se démener, le cercle lui refusait tout accès, à deux reprises… Chris se muait en passeur et Mouph dégustait sa part de caviar, bien avant les fêtes : 55-39. Dépité, Jackson rassemblait ses troupes exténuées. Le fier leader de Pro A partait en lambeaux… Remonté en ligne, Kahudi se cognait contre un plafond nommé Robert, lequel aggravait encore l’écart sur l’action suivante : 57-39. Méconnaissable, Watkins gaspillait des munitions. Robert ne brillait pas davantage, mais sortait tout de même sous les bravos, laissant sa place à Petr. Lang n’en avait pas moins commis une faute au rebond, si bien que, sur la remise en jeu, Ty ne demandait rien à personne et, sur un reverse d’école, se téléportait jusqu’au but : 59-39. Lang tirait la langue. Ty subtilisait la balle et servait Chris, tout comme à l’exercice : 62-39 ! Fi du cinéma, la Guerre des étoiles se jouait à Antarès ! Lang en détresse, Chris, poli, renvoyait l’ascenseur à Ty : 65-39… Les Manceaux bousculaient la hiérarchie : la Force était avec eux ! Lahaou remplaçait Mike. Sur un spin move bien exécuté, Andersen mettait un terme à l’incroyable série en cours de 22 à 0 : 65-41. Seule ombre au tableau, le kinésithérapeute s’affairait près de Mike. Peut-être un peu déconcentré, Ty laissait échapper un ballon et cédait sa place à Gédéon. Meacham fermait le ban avec deux jets transformés : 65-43.
L’Étoile verte de Pro A broyait du noir, littéralement pilonnée par des Tangos dans une autre dimension : Robert, Chris, Ty et leurs partenaires se livraient à un récital intergalactique. Les chiffres étaient sans appel : 36 rebonds à 20, 77 à 42 à l’évaluation !


Et Mouph se mit à défendre…

Un contre magistral de Petr sur Lighty ouvrait le dernier round sous les meilleurs auspices ! Gédéon en échec, Andersen revenait sur terre : 65-45. Chris, au contraire, flottait dans la chevelure des comètes : 68-45 ! En tête de raquette, Andersen tentait de lui rendre sa monnaie, en vain ! À la recherche d’un second souffle, Meacham mystifiait Gédéon : 68-47. Chris, définitivement sur orbite, planait dans des espaces sidéraux, ignorés du vulgaire : 71-47. Même Gédéon se payait un contre sur Lighty… Petr, en échec, changeait avec Mouph. De toutes ses forces, Meacham ramait à contre-courant : 71-49. Pugnace, il coupait encore une ligne de passe, sans pouvoir mener son effort à son terme. Ty reprenait les commandes à Gédéon. Kahudi forçait son tir. En pick’n’roll, Ty s’amusait avec Mouph : 73-49. Kahudi abusait des dribbles. Insolent, Chris ridiculisait son vis-à-vis pour téléguider un flotteur aérien : 75-49. Newbill restait dans l’ombre, mais Meacham donnait toute la puissance de ses réacteurs pour soutirer un & one aux hommes en gris : 75-52. Jackson, fataliste, rapatriait le soldat Kahudi. Sous un tonnerre d’applaudissements, Chris laissait sa place à Pape. Robert était un peu moins bien, tandis que Newbill se sentait soudain tout neuf : 75-55. Choquet se mettait dans son tort face à Ty. Sur la touche, ce dernier servait Mouph, qui se laissait surprendre. Lang rattrapait les dégâts d’un Chassang transparent : 75-57. Mouph, puis Lang cherchaient les trajectoires idoines. La Force refluait. Ty allait encore chercher deux jets : 77-57. Newbill basculait, un peu tard, du côté obscur : 77-60. Si les Manceaux égaraient un ballon supplémentaire, Chassang demeurait impuissant. À l’inverse, Lahaou rétablissait les gaz pour s’adjuger un panier & one : 80-60. Mouph et Robert sortaient pour laisser un peu de temps de jeu à Jonathan et à Youssoupha. Newbill n’y arrivait plus. Ty, ovationné comme il se doit, permutait avec Jean-Philippe, jeune padawan sans complexe, qui entrait immédiatement un drop shot bien senti : 82-60 ! Jonathan contrait Choquet, qui se voyait pourtant accorder le panier : 82-62. Les Manceaux s’embrouillaient sur la remontée du ballon, de sorte que la jeune garde villeurbannaise pouvait s’illustrer, en la personne de Gombauld :82-64.


Ty, en chevalier Jedi…

Après sa somptueuse victoire contre Strasbourg, le MSB, irrésistible, enchaîne sur un second match de référence en infligeant un sérieux revers à l’Étoile verte ! De l’adresse, de la défense, des rebonds, de la solidarité, des talents à trois points (Chris à 5/6, Ty à 3/4) dignes de Maître Yoda : ce soir, les troupes de l’Empereur Jackson ont implosé ! Très fair play, l’intéressé a d’ailleurs sportivement reconnu la supériorité des Manceaux, intouchables avec leur 12/19 derrière l’arc. Si Ty (18 pts, 8 rbds, 4 pds pour 18 d’éval) et Chris (17/1/3/18) se disputent le titre de MVP de la soirée, Robert (14/16/0/16) et Mouph, victime de crampes dans le money-time, ont survolé la raquette (8/11/0/12). Décisif dans le deuxième quart temps, Pape (10/1/0/9) fait enfin honneur à sa réputation, tandis que Lahaou (8/1/0/7) bâtit la sienne. Sans démériter, Petr (2/5/0/5) reste un peu en-deçà de son fulgurant début de saison, tandis que Mike (2/3/2/5), toujours diminué, affronte sa douleur avec courage. Espérons que le coup reçu ce soir n’aura pas aggravé la situation. Saluons enfin le passage-éclair de Jean-Philippe (2/0/0/1) et les efforts de Gédéon (0/1/1/0), toujours en-deçà des attentes. Jonathan et Youssoupha, entrés trop tardivement, n’ont pas vraiment pu participer aux réjouissances… N’étaient l’état préoccupant de Mike et le départ annoncé de Robert, perte irréparable, tout irait pour le mieux sur la planète orange. De très bon augure, puisqu’il faut désormais se déplacer à Nanterre, en attendant d’accueillir Dijon…

Chris : la Force est en lui !

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-ASVEL (Saison 2015-2016)   Dim 20 Déc 2015 - 20:38

C5 a écrit:
Sinon,merci The Dunk pour ces articles toujours aussi interessant ,joli travail !


Au plaisir ! Merci aussi à Flo pour ses messages...

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-ASVEL (Saison 2015-2016)   Mar 22 Déc 2015 - 21:50

Après le BCM, la SIG et l'ASVEL, la JSF chez elle !
Antarès, c'est le Faucon Millenium ! 😎
On se fait la JDA à domicile pour finir 2015 en beauté et saluer Robert ?
Chiche ?
Tous au match dimanche à 17 heures ! 🏀👍🏼

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MSB-ASVEL (Saison 2015-2016)   

Revenir en haut Aller en bas
 
MSB-ASVEL (Saison 2015-2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maillot saison 2015-2016
» Saison 2015 - 2016
» Saison 2015 - 2016
» [Saison 2015/2016]Bonus départ
» abonnements saison 2015/2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2015-2016-
Sauter vers: