AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-ENEL BRINDISI (Eurocoupe 2015-2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-ENEL BRINDISI (Eurocoupe 2015-2016)   Jeu 26 Nov 2015 - 15:03

MSB-ENEL BRINDISI
OU
LE BASKET SPAGHETTI.

______


Pour beaucoup, les carottes européennes du MSB étaient d’ores et déjà archi-cuites : les trois défaites sur le fil contre Gran Canaria, contre Alba Berlin et contre Ludwigsburg, ajoutées à la correction reçue à Reggia Emilia semblaient rédhibitoires, d’autant que si Dounia signait son retour, Mike était toujours à l’infirmerie. Si ce point de vue n'était sans doute pas très loin de la vérité, il convenait toutefois de rappeler que les Tangos, vainqueurs à Brindisi, pouvaient encore l’emporter à domicile contre les deux équipes italiennes, sans oublier qu’un exploit en Allemagne restait possible : bref, dans le doute, un bon petit succès, ce soir, devait permettre d’entretenir au moins une petite lueur d’espoir !

                         

Brindisi prenait l’entre-deux et Kadji le premier tir, sans succès, de sorte que Lahaou ouvrait la marque : 2-0. Kadji tentait de nouveau sa chance, du coin du terrain, sans plus de réussite, tandis que Ty expédiait un affreux airball… Gagic, à 1/2, entrait un lancer, mais Ty répondait par un lay-up bien ajusté : 4-1. Cardillo réduisait l’écart : 4-3. Lahaou écopait d’un marcher, mais Gagic ne trouvait pas le cercle. Bien servi par Ty, Mouph se mettait en évidence : 6-3. Cournoon (+ 2), puis Mouph (+ 2) échangeaient des politesses : 8-5. Kadji faisait le pas de trop, Ty ratait le cercle, puis Kadji retournait à l’ouvrage : 8-7. Petr, Cournoon, puis Mouph rivalisaient de maladresse, tandis que Milosevic, oublié par la défense, donnait l’avantage aux Italiens : 8-9. Deux jets transformés par Ty relançaient le MSB : 10-9. Robert remplaçait Mouph un instant, avant d’être renvoyé sur le banc pour un maillot noir à parements orange et non pas orange à parements noirs, donc non-conforme ! Banks en échec, Mouph combinait avec un Lahaou très en jambes : 12-9. Harris, cependant, égalisait à 12 partout. Mouph, puis Milosevic à la peine, Pape laissait un lancer en route : 13-12. Les visiteurs étaient dans la pénalité. Chris et Dounia, très applaudi par le public, relayaient Lahaou et Mouph. Kadji allait chercher le panier & one, mais manquait son bonus : 13-14. De nouveau sur la ligne, Pape s’appliquait : 15-14. Ty volait le ballon, mais manquait sa passe. Robert remplaçait Petr et Gédéon Ty. Kadji, de très loin, tentait un tir quelque peu ambitieux, tandis que Pape déposait un flotteur : 17-14. Le cercle refusait la dernière tentative de Milosevic et Chris terminait le quart temps sur un airball indigne de son talent.
Entre passes approximatives et manque d’adresse, les deux équipes produisaient un basket des plus médiocres, mais le MSB, au moins, virait en tête.


Mais où sont passés mes partenaires, se demande Ty ?

La suite se révélait à l’avenant : échecs de Robert puis de Milosevic dans la peinture, marcher de Lahaou, échecs de Harris, puis de Chris, les spectateurs, déjà peu nombreux, se demandaient où ils étaient tombés ! Comme dans un western-spaghetti, tout semblait se dérouler au ralenti ! Sur un joli mouvement, cependant, Robert dissipait un peu la grisaille : 19-14. Un contre de Lahaou sur Gagic ramenait encore un peu de lumière, d’autant que Dounia signait un 2/2 sur la ligne pour fêter son retpur : 21-14. Gagic en pleine déconfiture, Robert accroissait l’avance des Tangos : 23-14. Milosevic, puis Robert toujours en échec, Harris obtenait le panier & one et réduisait le retard des Italiens : 23-17. Chris, puis Cardillo poursuivaient leur série de maladresses. Le MSB dans la pénalité, Gagic se contentait d’un 50% sur la ligne : 23-18. Mouph redressait la trajectoire douteuse d’un tir de Robert : 25-18. Cournoon réagissait rapidement : 25-20. Les Manceaux se faisaient confisquer le ballon sur une passe téléphonée qui bénéficiait à Cardillo : 25-22. Ty relayait Gédéon. Robert en échec, Milosevic transformait ses deux jets : 25-24. Erman se résolvait enfin à prendre un temps mort… Ty en échec, Lahaou arrachait le rebond et l’offrait généreusement à Mouph : 27-24. D’abord en échec, Marzaioli profitait de l’inertie de la défense : 27-26. Petr ratait sa cible, Brindisi rendait le ballon sur une passe mal ajustée, mais Petr restituait poliment la possession. Après deux jets réussis de Cornoon, le jeune intérieur se rattrapait, juste avant la sirène : 29-28 !
Dans un match tellement lent que les spectateurs avaient l’impression d’assister à un ralenti télévisé, seuls Lahaou et Mouph sortaient quelque peu du lot… Rien n’était joué !


Au rebond, en tous cas, Dounia is back !

Kadji ayant buté sur Mouph, Ty gâchait une nouvelle opportunité. Cependant les deux équipes rivalisaient encore de nullité dans leur jeu de passes, les visiteurs perdant le ballon, avant de le récupérer rapidement. Gagic, puis Pape se perdaient en tentatives aussi solitaires que vouées à l’échec. Cournoon, totalement seul sur l’arc à trois points, ne se faisait pas longtemps prier : 29-31 ! Ty cherchait en vain l’inspiration, mais les Italiens collectionnaient les balles perdues, de sorte que Pape retournait au charbon, en solo et sans succès, une fois encore. Lahaou qui tentait de rattraper la sauce, se faisait sèchement contrer et Milosevic creusait un petit écart : 29-33. Les Manceaux s’étant encore laissés déposséder, Kadji manquait son shoot, avant que Cardillo, à 1/2, n’obtienne deux jets : 29-34. Chris relayait Lahaou et ratait un tir, mais Kadji ne faisait pas mieux. Finalement, Mouph retroussait ses manches (+ 2), avant de concéder deux lancers à Gagic : 31-36. Petr permutait avec Robert et expédiait aussitôt un énorme parpaing dans les tribunes. Gagic contré par un Petr en quête de rachat, Pape se faufilait dans la raquette, sans trouver la moindre solution. Mouph, au rebond, ressortait vers Chris, pour rien, avant de soutirer deux lancers, à 1/2, en s’imposant à nouveau dans la raquette : 32-36. Alors que Marzaioli cherchait toujours comment entrer un panier, Harris obtenait deux jets, à 1/2 : 32-37. Heureusement, Mouph y mettait du sien : 34-37… Cournoon en échec, le rebond s’avérait favorable à Brindisi, mais Milosevic laissait encore un lancer en route : 34-38. Comme Dounia relayait Mouph, Ty lançait Petr qui obtenait un & one, sans le transformer : 36-38. Marzaioli poursuivait son errance, mais les Manceaux perdait encore la possession et Kadji reprenait son modeste chantier, tandis que des sifflets se faisaient entendre : 36-40. Piqué au vif, Ty provoquait la cinquième faute adverse et entrait ses deux jets : 38-40. Harris en échec, Ty, en deux temps, parvenait à déposer le cuir dans le cercle : 40 partout ! Chris coupait une ligne de passe, sans que Pape parvienne à quoi que ce soit. Suite à un rebond favorable, cependant, Ty avait une deuxième chance, mais l’arceau repoussait le ballon. Si Dounia s’imposait dans la peinture, il gaspillait ensuite ses deux lancers, puis manquait encore un tir, alors que Ty avait capté le rebond… Harris clôturait ce festival de ratages tout à fait remarquable…
Initiatives individuelles vouées à l’échec, mollesse générale de part et d’autre du terrain, absence totale de systèmes et de jeu collectif, inertie complète d'entraîneurs indifférents… si le public désabusé assistait au duel des deux dernières équipes de la poule, ce n’était donc pas par hasard !


Six passes décisives : Pape fait des efforts…

Pape servait Mouph pour le premier panier intéressant depuis longtemps : 42-40. Suite à une interception de Ty, le même Pape allait chercher le panier & one : 45-40. Gagic contré par Dounia, le coach de Brindisi arrêtait la rencontre. Chris fêtait cet événement en entrant un triple qui réveillait un tantinet la salle assoupie : 48-40 ! Banks, puis Chris en échec, Mouph dominait le rebond et provoquait la cinquième faute de Milosevic, avant de se contenter d’un modeste 1/2 sur la ligne : 49-40. Cornoon à la peine, Pape s’offrait un coast to coast plutôt réjouissant : 51-40. Le MSB signait un 11-0 et laissait son adversaire sans réaction. Gédéon relayait Ty, au cours d’un nouveau temps mort italien. Cardillo en échec, Mouph laissait échapper la balle. Lahaou la récupérait, avant de la reperdre, sur une faute non sanctionnée. Les visiteurs, sous la pression du même Lahaou, commettaient toutefois un retour en zone. Robert remplaçait Dounia, avant de rater une claquette sur un tir manqué de Gédéon. Kadji, à trois points, relançait les siens, mais Lahaou, très applaudi, lui répondait du tac au tac : 54-43. Harris à la peine, Robert montait au dunk : 56-43. Alors que Marzaioli traînait sa misère, Lahaou lâchait les chevaux : 58-43. Gédéon coupait même une ligne de passe et allait récolter deux jets, à 2/2 : 60-43. Mouph, essoufflé, cédait sa place à Petr. Du corner, Marzaioli poursuivait ses vains efforts. Une brique de Petr retombait entre les mains de Robert, dont le panier se révélait hors délais… Sur une nouvelle interception, Lahaou martyrisait une défense italienne qui avait manifestement baissé les bras : 62-43. Marzaioli continuait sur sa lancée et faisait du… Marzaioli ! Robert régalait la salle d’un nouveau dunk à deux mains : 64-43. Lahaou contestait avec succès la remontée du ballon, de sorte que Robert enchaînait sur un second panier de rang : 66-43. Pape cédait sa place à Jean-Philippe. Gagic en échec, les Manceaux perdaient le rebond sur une faute non sanctionnée. Jonathan et Leslie relayaient Petr et Lahaou pour les dernières secondes. Cournoon profitait d’un petit flottement de la défense, consécutifs aux changements : 66-45. Les Tangos perdaient encore le ballon que Gédéon récupérait de haute lutte, si bien que le score en restait là…


Incontestablement, Lahaou a réveillé l'équipe !

Au terme d’un des plus piteux matches de basket jamais vus de mémoire de journaliste amateur, le MSB termine en trombe une rencontre demeurée indécise jusqu’au terme du troisième quart temps, alors même que trois joueurs majeurs manquaient aux Italiens ! Seules les prestations de Mouph, auteur d’un énième double-double (16 pts/15 rbds/1pd pour 27 d’éval) et de Lahaou, plein de pugnacité et d’énergie (11/3/3/16), sortent vraiment du lot. Ty (8/5/4/9) paraît clairement fatigué, de même que Robert (10/6/0/9), dans une moindre mesure. Signalons tout de même l’effort de Pape pour apporter davantage au collectif (10/1/6/9), ainsi que la moisson de rebonds plutôt encourageante de Doudou (3/9/0/7), tout juste remis de sa blessure. Si Gédéon n’a pas démérité en défense (2/2/1/4), il doit absolument monter en régime. Quant à Petr (4/5/0/1) et à Chris (3/0/1/-3), ils semblent tous deux marquer le pas. Enfin, le temps de jeu très réduit de Jean-Philippe, de Jonathan et de Leslie ne permet guère de porter un jugement sur leur activité. Bien entendu, seule la victoire compte, mais Reggia Emilia s’étant imposé contre Berlin, les chances de qualification s’amenuisent. Attention toutefois au championnat : les Havrais, qui viennent de recruter deux nouveaux joueurs, attendent le MSB au tournant. Il est plus que temps que Mike vienne revitaliser le jeu de ses partenaires !

Mouph a tenu la baraque !

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PONPON
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-ENEL BRINDISI (Eurocoupe 2015-2016)   Jeu 26 Nov 2015 - 17:58



Oui mais alors ... non ...

je ne me permettrais pas la moindre critique ici ... Merci pour ce résumé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-ENEL BRINDISI (Eurocoupe 2015-2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MSB-MHP RIESEN LUDWIGSBURG (Eurocoupe 2015-2016)
» Maillot saison 2015-2016
» Transferts 2015-2016
» Prolongations, Signatures, Départs pour 2015/2016 ???
» Prolongations, Signatures, Départs pour 2015/2016 ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2015-2016-
Sauter vers: