AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-MHP RIESEN LUDWIGSBURG (Eurocoupe 2015-2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-MHP RIESEN LUDWIGSBURG (Eurocoupe 2015-2016)   Mer 11 Nov 2015 - 19:54

RENVOYER LUDWIG AU BURG ?
______


Malgré des débuts difficiles, le MSB pointe désormais au deuxième rang du championnat, ex-æquo, il est vrai, avec un groupe plutôt dense de concurrents. Restait à redresser la barre en Eurocoupe où les affaires semblaient mal engagées : même si les Tangos n’avaient pas démérité, les défaites sur le fil contre Gran Canaria et après prolongation contre Alba Berlin avaient fait mal et la correction subie à Reggio Emilia n’avait rien arrangé. La rencontre avec Ludwigsburg, plutôt à l’aise en championnat d’Allemagne actuellement, risquait donc d'être la dernière chance des Sarthois : si, en cas de victoire, la quatrième place restait à portée de sneakers, en cas de revers, la campagne européenne 2015-2016 risquait fort de s’arrêter prématurément… Le cinq annoncé comprenait Ty, Pape, Mike, Robert et Petr…

                         


Les Manceaux ayant remporté l’entre-deux, Robert ouvrait la marque d’un superbe drop shot : 2-0. Cotton puis O’Neale en échec, Brockman aspirait le rebond et ratissait deux jets, à 1/2 : 2-1. Robert perdait le ballon sur une passe mal ajustée. Shakur ratait sa cible, mais O’Neale se chargeait des finitions : 2-3. Petr, en embuscade dans le coin du terrain, expédiait un joli triple : 5-3. Shakur en échec, Petr récoltait une faute offensive, avant de se rattraper, sans que Robert trouve le bon geste pour autant. Brockman, gêné par Petr, s’embrouillait dans ses pas. Chris relayait Pape, déjà à deux fautes. Robert contrait Loesing le looser… À son tour, Ty faisait le pas de trop ! Suite à une grosse brique signée Shakur, Munoz récupérait la possession et resquillait deux lancers, à 1/2 : 5-4. Alors que Petr permutait avec Mouph, Chris se faisait déposséder du ballon. Loesing, à son tour, se voyait siffler un marcher, par des arbitres très attentifs. Mouph, à 1/2, laissait un lancer sous le panneau : 6-4. Le tir de Munoz ayant adopté une mauvaise trajectoire, le coach de Ludwigsburg posait un temps mort. Les visiteurs exerçaient un pressing très agressif sur le porteur du ballon. Cependant, Ty ayant manqué son lay-up, Robert, en deux temps, trouvait une faille dans la peinture : 8-4. Dans la foulée, les Tangos récupéraient la possession, mais Lahaou qui venait de remplacer Mike se faisait sécher. Le MSB dans la pénalité, O’Neale s’offrait deux jets vite transformés : 8-6. Chris servait Mouph pour un panier bien dosé, hors de sa zone de confort : 10-6. Munoz, en vitesse, réduisait l’écart : 10-8. Ty, par deux fois, butait sur  les défenseurs adverses : mismatch, autrement dit, problème… de taille ! Shakur et Brockman, heureusement, rivalisaient de maladresse, tandis que Lahaou s’appliquait sur la ligne : 12-8. O’Neale était à la peine, les Tangos se mettaient dans leur tort au rebond. Trice se contentait d’un jet sur deux : 12-9. À son tour, Damion, bousculé au rebond, bénéficiait de deux lancers de réparation, à 1/2 : 13-9. Trice faisait un triple pas, Damion se faisait bâcher en beauté et Shakur ramenait l’écart à une possession : 13-11. Dans les ultimes secondes, ni Chris, ni Mouph ne réussissaient à modifier le score
Entre défenses étouffantes de part et d’autres et arbitrage tatillon, le public n’assistait certes pas à un festival offensif ! Seul Petr avait réussi un shoot lointain, l’essentiel du combat se déroulant dans les raquettes.


Robert a répondu présent…

Brockman, d’entrée, rétablissait la parité : 13 partout. Mike en échec, Chris laissait la balle lui échapper, sans que Trice en tire profit. Mouph sortait alors un petit drop shot de derrière les fagots : 15-13. Cotton avait le bras (ou les jambes ?) en coton… Damion se contentait de 50% de réussite sur la ligne : 16-13. Munoz catapultait le ballon pour un alley-oop spectaculaire de Cotton : 16-15. Mike en échec, se rachetait en secouant Shakur qui s'envolait… Toujours serviable, Damion rendait la balle, si bien que Shakur traversait le parquet ventre à terre et redonnait l’avantage aux siens : 16-17 ! Mouph ripostait aussitôt, dans un angle inhabituel à la limite de l’arc extérieur : 18-17. Hélas, Munoz et Trice, monté sur ressort, rééditaient le coup du alley-oop, le même que précédemment, en couleur : 18-19. Gédéon, seul, voyait sa tentative se fracasser sur le cercle, tandis que Huff engrangeait deux points supplémentaires : 18-21. Damion cafouillait totalement et se faisait déposséder, avant de regagner le banc en compagnie de Gédéon. Cependant Mike contrait Munoz. O’Neale héritait d’une balle difficilement utilisable. Ty servait Chris, bien démarqué, pour un triple qui réveillait Antarès : 21 partout ! Le même Chris coupait une ligne de passe, mais Robert ne parvenait pas à marquer. Shakur envoyait un flotteur douteux que l’arceau repoussait sans que Robert réussisse à s’en emparer, de sorte qu’O’Neale, en deux temps, tirait les marrons du feu : 21-23. Mike en échec de loin, Trice lui donnait la leçon : 21-26. Mike se rachetait, à deux points, sur un reverse parfaitement exécuté : 23-26. Sur la remise en jeu, le MSB parvenait à extraire le cuir d’une véritable mêlée ouverte. Cependant, Robert changeait malencontreusement ses appuis et rendait la possession. Huff ratait sa cible. Un lay-up de Ty ramenait le MSB à -1 : 25-26. O’Neale contré, Ty trouvait Chris pour un rainbow shot enthousiasmant : 28-26 ! Les Tangos reprenaient du poil de la bête. Alors que Huff gaspillait des munitions avec munificence, Robert, délaissé par les défenseurs adverses, frappait à son tour : 31-26. Huff persistait dans l’erreur, mais Waleskowski apportait son écot : 31-28. De très loin, Chris tentait un dernier exploit, en vain…
Malmenés par la défense tout terrain très agressive de Ludwigsburg, dominés au rebond, les Manceaux survivaient grâce à une adresse supérieure, en particulier derrière l’arc, mais rien n’était simple !


Mike a souffert !

Un trois points d’O’Neale remettait les compteurs à 31 partout. Pape, puis Ty en échec, Mouph arrachait un rebond et relançait les siens : 33-31. Cependant, Cotton jouait sur du velours : 33 partout. Ty trouvait Mike : 35-33. Les deux équipes se rendaient coup pour coup et la balle circulait à toute allure. Trice en échec, le MSB se donnait de l’air par Mike qui repérait Robert, qui écrasait un gros dunk dans le filet : 37-33. Les défenses montaient encore en pression : Shakur, puis Ty, puis O’Neale le découvraient à leurs dépens, de même que Pape qui projetait le cuir dans le public… Loesing redémarrait la machine allemande : 37-35. Ty sortait le grand jeu, provoquait des fautes et passait un joli bras roulé : 39-35. Cotton en échec, Trice venait à la rescousse : 39-37. Pape et Huff multipliaient les ratés. Ty entrait deux jets sans sourciller : 41-37. Plutôt médiocre jusque-là et donc quelque peu négligé par les défenseurs, Huff, dont le prénom n’est pas Jabba, recouvrait brusquement ses moyens : 41-40. Suite à une passe trop téléguidée de Mike vers Robert, les visiteurs posait un système qui terminait sur Huff, soudain chaud comme la braise : 41-43 ! Robert en échec, Erman arrêtait le jeu et procédait à des changements. Désormais en rythme, Huff punissait l’attentisme des Tangos : 41-46… Tout allait de travers : Petr marchait, puis se mettait à la faute. Par chance, Huff connaissait une petite baisse de régime. Chris à la peine, Ty se démenait comme un forcené et, en deux temps, extorquait un panier : 43-46. John Patrick rassemblait ses troupes. Suite à un contre de Robert, les Sarthois repartaient à l’assaut, mais le tir de Petr manquait de précision. Shakur accélérait encore : 43-48. Chris en échec, rattrapait le ballon. Les Allemands étant dans la pénalité, Robert obtenait deux jets, vite transformés et ramenait Loesing vers le sol sur l’action suivante : 45-48. Ty remettait les gaz : 47-48. Le compteur personnel de Boone restait à zéro…
Malgré les exploits de Ty et de Robert, les Manceaux concédaient le quart temps 16-20. Le réveil de Huff et l’activité étourdissante de leurs adversaires au rebond leur donnaient le tournis. Le match risquait de se jouer sur un détail, à moins qu’une des deux équipes ne craque…


Mouph s'est bien repris…

Antarès voulait y croire ! Petr, bien démarqué par Chris, expédiait un joli tir en cloche : 50-48. Huff en échec, Cotton gâchait la deuxième chance, mais Huff, intenable, saisissait la troisième : 50-51. Ty dépouillait Shakur de la possession et le poussait à la faute, mais ratait la mire. Le rebond bénéficiait toutefois à Chris qui allumait une mèche : 53-51. Le mano a mano se poursuivait… O’Neale (+ 2) rétablissait la parité, Ty allait chercher deux jets, à 2/2 : 55-53. Cotton en échec, Petr tentait le triple, mais le ballon, capricieux, ressortait du cercle. Brockman en échec, Loesing suscitait l’ire du public en cravatant vilainement Ty. Après la remise en jeu, ce dernier tentait la fortune de loi, sans réussite. Du coin du terrain, plutôt discret jusque-là, Loesing entrait un triple : 55-56 ! Les Allemands étaient en veine, décidément, et Erman éprouvait le besoin de faire le point. McCray, tout frais, harcelait Ty qui égarait le cuir, à son grand dam. Munoz en échec, Brockman prenait les affaires en main : 55-58. Un flotteur de Chris soulageait un instant les Tangos : 57-58. Après Waleskowski, de près, Mike échouait piteusement, de loin. Mouph s’occupait de Brockman, mais Huff héritait de deux ballons consécutifs, en vain. Brockman récupérait le rebond, avant de se heurter à Robert. Celui-ci se retrouvait de l’autre côté du parquet, mais ratait son tir. Déstabilisé par Brockman, Mouph, à 2/2, se faisait justice : 59-58 et Ludwigburg était dans la pénalité ! Hélas, Huff, qui s’était fait oublier, sortait à nouveau de l'ombre : 59-61… Mike soutirait deux points dans la peinture : 61 partout… Sur un oubli de Mouph, Brockman déposait le cuir dans le filet : 61-63. Erman interrompait la partie à 1’45” de son terme… Robert en échec, Mike, sur un stepback digne d’être montré dans les académies de basket, égalisait, une fois de plus : 63 partout… Huff à la peine, Brockman jaillissait, en seconde lame : 63-65. Chris, pris à deux, lâchait le ballon. Cotton manquait le coup de grâce. Antarès retenait son souffle. Chris, très surveillé, tentait le tir des neuf mètres ! À côté… À 4”7 du buzzer, Cotton obtenait deux lancers, entrait le premier, ratait le second. Temps mort du MSB… Sur la remise en jeu, Chris, grâce à une feinte, faisait bondir son vis-à-vis, accomplissait un léger pas chassé et lâchait le ballon qui s’élevait, suivait la trajectoire parfaite et retombait dans le filet juste au moment où la lumière rouge éclairait la planche ! ÉGALITÉ ! 66 PARTOUT ! Les spectateurs médusés peinaient à y croire : PROLONGATION !


Chris a bien failli être le héros du jour…

Loin de céder à un quelconque abattement, les visiteurs se ruaient à l’assaut… Huff marquait, Ty ratait, Shakur réussissait, Robert échouait : 66-70, déjà… Et Brockman enfonçait le clou : + 2 & one ! 66-73… Les Tangos, scotchés, encaissaient un terrible 0-7, d’entrée de jeu… Deux lancers de Mike apportaient un bol d’air : 68-73. Les défenses se hérissaient encore : Boone, Mike, Trice en faisaient l’expérience… Jetant ses dernières forces dans la bataille, Ty soutirait encore deux lancers aux hommes en gris : 70-73. Les Félins donnaient de la voix. Huff en échec, Cotton jaillissait, poussant Ty au passage, sans être sanctionné : 70-75. Plus qu’une minute et 44 secondes… Erman essayait de rétablir le calme. Hélas, Pape portait trop longtemps sa balle et, acculé, faisait le pas de trop… Huff poursuivait son œuvre de destruction : 70-77 ! Deux jets de Pape entretenaient un faible espoir, d’autant que, sur la remise en jeu, Chris interceptait : 72-77. Mike, de loin, prenait un tir ouvert, sans succès. Sur la ligne, Trice signait un modeste 1/2 : 72-78. Rageur, Ty sortait de son arsenal un véritable missile : 75-78 ! Le Mans refusait la défaite… Le coach américain de Ludwigsburg posait un temps mort. Plus qu’une vingtaine de secondes… Chris arrêtait Shakur, irrégulièrement et rejoignait son banc, avec cinq fautes ! Shakur ne tremblait pas : 75-80. Ty essayait de grappiller un panier rapide, mais se heurtait à un mur. Revenu sur la ligne, Shakur gaspillait un de ses jets, ce qui ne changeait plus rien : 75-81…


Ty aura tout tenté !

De cette rencontre épique, une image peut être retenue : au début de la prolongation, alors que Chris et Petr, tous proches du ballon, se regardent, hésitants, une flamme noire jaillit entre eux pour leur soustraire l’objet de leur désir ! Si très peu d’entre eux sont allemands, les joueurs de Ludwigsburg n’en ont pas moins honoré leur maillot en faisant preuve d’une solidarité et d’une énergie sans faille : écrasés au rebond (39 vs 50), les Manceaux ont subi un véritable pilonnage sur des deuxième, troisième et même quatrième chances ! Ni la pugnacité de Ty (17 pts, 6 rbds, 5 pds pour 26 d’éval), ni le double-double de Mouphtaou (11/10/0/19), ni la prestation plutôt complète de Mike (10/6/4/12) n’ont suffi, malgré le panier miraculeux de Chris (14/1/2/6) et les efforts de Robert (11/6/0/6). Si Petr (6/5/0/5) a un peu manqué de réussite, Damion (2/2/0/2), Lahaou (2/0/0/0) Gédéon (0/0/2/0) et Pape (2/0/2/-3) n’ont pas existé… Autant dire que, dans ces conditions, les perspectives de qualification s’éloignent. Il faut se remobiliser de toute urgence pour éviter de se faire dévorer par les Sharks !

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
variolus
Joueur espoir



MessageSujet: Re: MSB-MHP RIESEN LUDWIGSBURG (Eurocoupe 2015-2016)   Mer 11 Nov 2015 - 21:03

Bsr

"À 4”7 du buzzer, Cotton obtenait deux lancers, entrait le premier, ratait le second" C'est pas plutot l'inverse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-MHP RIESEN LUDWIGSBURG (Eurocoupe 2015-2016)   Jeu 12 Nov 2015 - 18:09

C'est bien possible : le Dunk s'est posé la question ! 🤔
En toute fin de match, le supporter prend parfois le dessus sur le journaliste... 😜

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
variolus
Joueur espoir



MessageSujet: Re: MSB-MHP RIESEN LUDWIGSBURG (Eurocoupe 2015-2016)   Jeu 12 Nov 2015 - 18:44

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MSB-MHP RIESEN LUDWIGSBURG (Eurocoupe 2015-2016)   

Revenir en haut Aller en bas
 
MSB-MHP RIESEN LUDWIGSBURG (Eurocoupe 2015-2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MSB-MHP RIESEN LUDWIGSBURG (Eurocoupe 2015-2016)
» Maillot saison 2015-2016
» Transferts 2015-2016
» Prolongations, Signatures, Départs pour 2015/2016 ???
» Prolongations, Signatures, Départs pour 2015/2016 ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2015-2016-
Sauter vers: