AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-HERBALIFE GRAN CANARIA (Eurocoupe 2015-2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-HERBALIFE GRAN CANARIA (Eurocoupe 2015-2016)   Mer 14 Oct 2015 - 13:50

CANARDER LES CANARIENS ?
_________


Après la déroute chalonnaise et le camouflet limougeaud, rares étaient les supporters manceaux qui auraient misé une pesetas sur leur équipe pour ce premier match d'Eurocoupe contre Herbalife Grand Canaria de Las Palmas… Avec dix participations consécutives à la compétition et une finale perdue face au Kimkhi Moscou, l'an passé, la confrontation ressemblait à un impossible défi : ne restait qu'à sauver les meubles et à éviter une humiliation complète… Dans les travées clairsemées d'Antarès, l'ambiance était joyeusement désabusée !

                         

Omic s'étant emparé de la balle, Damion barrait la route à Pangos, ce qui n'empêchait pas Newley d'ouvrir le score : 0-2. Mike perdait la balle, un comble, quand on y songe, mais Kuric ratait son tir. Omic imposait toutefois sa taille au rebond : 0-4. Damion lançait Mike pour le premier panier manceau : 2-4. Suite à un marcher de Baez, Damion, apparemment plein de bonne volonté, égalisait (4 partout). Mike défendait dur, de sorte que les Tangos récupéraient la possession. Pape, hélas, ne trouvait pas le cercle. Par chance, Mouph rattrapait l'affaire (+ 2) et, comme Omic cafouillait à deux reprises, le MSB repartait à l'attaque par Damion : 8-4. Pangos, seul en tête de raquette, effaçait rapidement les sourires dubitatifs du public sarthois : 8-7. Si Mike était bien en rythme (+ 2), Omic, en mismatch avec Mouph, obtenait le lancer bonus : 10 partout ! Mike, très en jambes, insitait avec succès : 12-10. Les défenses resserraient alors leur étau : Baez, Damion, puis Newley en faisaient les frais. Ty forçait pourtant le blocus et allait chercher le panier garni : 15-10. Kuric, de loin, gâchait encore le plaisir des spectateurs : 15-13. Si Mouph ne baissait pas les bras (+ 2), Omic, en trois temps, parvenait à ses fins : 17-15. Sur un superbe mouvement combinant reverse et stepback, Mike s'attirait les bravos : 19-15. Kuric en échec, Ty se faisait contrer, mais Mouph veillait au grain : 21-15. Pangos endossait à nouveau le costume du rabat-joie : 21-18. Sur l'action suivante, Mouph ressortait vers Ty le cuir qui fusait jusqu'à Mike qui ajustait un enthousiasmant rainbow shot : 24-18. Omic, puis Ty en échec, Aguilar punissait une défense trop molle : 24-21. Mike, très applaudi, Mouph et Ty passaient le relais à Lahaou, Petr et Jason. Parti à l'abordage, Pape explosait en vol. Sur ces entrefaites, Lahaou se faisait durement sanctionner par l'arbitre : Rabaseda entrait son jet et portait la marque à 24-22. Aguilar, sur une faute offensive, rendait le ballon. Damion expédiait une grosse brique dans les décors et Rabaseda ne faisait pas tellement mieux, de sorte que l'écart ne bougeait plus jusqu'au buzzer.
Avec un Damion motivé, un Mouph actif, un Ty efficace et un Mike virevoltant… le MSB, contre toute attente tenait la dragée haute aux Espagnols…


Mike a fait un premier 1/4 temps superbe !

Petr n'ayant pu se saisir d'une passe approximative de Jason, Savane égalisait (24-24). Jason répétait à peu près le même scénario sur l'action suivante, de sorte qu'Aguilar déployait ses ailes sur un alley-oop bien amené qui replaçait les visiteurs en tête : 24-26. Ty remplaçait Pape, tandis que Jason manquait son drop shot. Oliver entrait dans la partie : 24-28. Erman arrêtait le jeu. Les Canariens défendaient à présent sur tout le terrain, mais Ty, loin de se laisser impressionner, allait chercher deux jets, vite transformés : 26-28. Lahaou coupait une ligne de passe adverse et combinait avec Ty qui lui redonnait le ballon dans le coin pour un trois points magnifique : 29-28 ! Le MSB tenait bon ! Deux lancers de Savane relançaient les Canariens : 29-30. Pris entre deux feux, Mouph se faisait déposséder du ballon, mais le rebond s'avérait favorable. Sur la touche, Lahaou, puis Mouph voyaient leurs tentatives respectives avorter. Oliver n'étant pas plus adroit, Jason provoquait une faute dans la peinture, avant de gâcher un de ses lancers : 30 partout. Salin, puis Aguilar bombardaient le cercle sans succès, mais Savane concrétisait le troisième chance : 30-32. Bien démarqué dans le coin gauche du terrain, Ty s'attirait les vivats : 33-32. Un coup de patte d'Aguilar relançait les visiteurs : 33-34. Damion laissait filer la balle, mais ni Oliver, ni Salin n'en tiraient avantage. Ty en échec, le MSB conservait la possession, mais Damion prenait une initiative malheureuse. Aguilar n'en profitait pas. Pourtant, sur le rebond défensif, Mike et Mouph se gênaient, une véritable aubaine pour Salin qui marquait, en deux temps : 33-36. Pape relayait Jason. Sur une passe un peu téléguidée de Mike vers Ty, Nemley jaillissait et filait au cercle : 33-38. Le MSB se dispersait un peu sur la remise en jeu et égarait le ballon. Un trois points de Salin punissait l'attentisme de la défense : 33-41. Erman rappelait ses hommes. Ty, à trois points, redonnait de l'oxygène aux siens : 36-41. Comme c'était au tour des Espagnols de balbutier, Ty allait chercher deux lancers… qu'il ratait ! Pangos cerné par la défense mancelle était vengé par ses partenaires qui encerclaient Mouph. Baez se montrait efficace : 36-43. Sur un tir mal cadré de Pape, Mouph claquait, in extremis, le ballon dans le filet : 38-43.
Face aux nombreuses rotations adverses, les Tangos souffraient et compensaient par une adresse supérieure (65 % vs 51%). Les balles perdues, les lancers manqués, cependant, pesaient lourd dans la balance. Avec un déficit de 5 points, rien n'était encore perdu…


Mouph : présent, mais un peu juste en défense…

Baez, puis Pangos ayant laissé leur adresse au vestiaire, le MSB repartait à l'assaut par Damion, peu inspiré. Omic s'étant mis dans son tort, cependant, la possession restait aux Sarthois et Pape trouvait enfin la faille : 40-43. Kuric en échec, Ty ramenait son équipe à – 1 : 42-43. Kuric se rachetait sur l'action suivante, tandis que Damion aggravait son cas : 42-45. Omic (+ 2) et Mouph, du poste, échangeaient quelques politesses : 44-47. Baez restait très actif : 44-49. Damion se compliquait la vie, sans que Newley parvienne à faire tellement mieux. Suite à une énième entreprise hasardeuse, Damion, à la peine, permutait avec Petr. Grâce à une interception de Pape, Ty s'avançait en drive dans la raquette et déposait un flotteur : 46-49. Du bout des doigts, Mike agrippait le ballon qui lui échappait. Baez tournait comme une horloge : 46-51. Mouph en échec, Baez récidivait : 46-53. Petr, à trois points, sur un catch & shoot d'école, réveillait Antarès : 49-53. Kuric ripostait sur le même ton et l'intensité montait encore d'un cran : 49-56. Ty ayant écopé d'une faute offensive, Salin manquait son tir. Malheureusement, Mike faisait le pas de trop et Kuric, d'un dunk très appuyé, exprimait toute sa détermination : 49-58. Pape, transparent depuis le début, bousculait son ange=gardien et rendait la possession, avant de sortir en boitillant, le genou douloureux. Lahaou palliait sa sortie. Si Savane se faisait siffler un marcher, Ty et Petr ne se comprenaient pas et les Espagnols récupéraient le cuir. Pangos en échec, Salin sauvait l'affaire : 49-60. Avec 11 points de retard, la situation devenait critique, d'autant que Mike, désormais dans le collimateur, ne parvenait plus à surprendre son vis-à-vis. Petr n'en contrait pas moins Aguilar, avant de fermer le couvercle sur un tir de Mouph qui le cercle semblait rejeter : 51-60. Savane, de son côté, se battait comme un lion : 51-62. Bien servi par Ty, Petr, derrière l'arc, faisait bondir les coeurs dans les poitrines : 54-62. Youssoupha relayait Lahaou et les défenseurs manceaux conduisaient leurs adversaires au bout des 24 secondes réglementaires.
Au courage, les Tangos s'accrochaient, grâce notamment au culot incroyable de Petr. Avec 8 points de retard, l'affaire semblait mal engagée…


Ty, au four et au moulin…

Si Youssoupha servait Mike sur un plateau (+ 2), Kuric, isolé, ne faisait pas de sentiment : 56-65. Mike, puis Lahaou en échec, Petr arrachait deux rebonds consécutifs dans la peinture adverse. Mike, hélas, semblait fatigué et ne trouvait plus la mire. Par chance, les Canariens, trop relâchés peut-être, perdaient le ballon en remontant le terrain. Jason relayait Mike et Petr, sans hésiter, défiait sa chance qui s'inclinait devant son talent : 59-65 ! Antarès revivait, d'autant qu'Aguilar manquait d'efficacité et que Ty se faufilait jusqu'au panneau pour expédier un petit flotteur bien dosé : 61-65. Contrarié, le coach espagnol rameutait ses troupes. Baez (+ 2), puis, en dépit des efforts de Youssoupha, Omic (+ 2), après un échec de Ty, appuyaient sur l'accélérateur : 61-69. Un panier de Lahaou soulageait un peu les Manceaux : 63-69. Jason, bousculé en pleine action après une interception, gâchait deux lancers… Comme Mouph relayait Youssoupha, les visiteurs égaraient le ballon et Jason, bien aidé par Petr, allait se racheter sous le cercle:65-69. Pangos n'abdiquait pas pour autant : 65-71. Mouph en échec, les Tangos parvenaient à récupérer la possession. Ty, de loin, ratait sa cible, mais Newley ne se montrait pas plus à son avantage. Petr éclaboussait alors le parquet de toute sa classe en signant un stupéfiant shoot à trois points supplémentaire : 68-71. Ty passait le relais à Mike, tandis que Savane, excellent jusque-là, commettait une faute offensive. Le coach canarien arrêtait le chronomètre : à 2'59" du terme, Le Mans avait une balle d'égalisation ! Alors que Mike la laissait filer, Salin ne trouvait pas le cercle, si bien que Jason fonçait, en coast to coast, pour réduire l'écart à – 1 : 70-71. Antarès retenait son souffle. Lahaou permutait avec Ty. Pangos en échec, Baez confisquait le rebond, mais les Manceaux serraient les rangs, 24 secondes durant. 1'28 à jouer : Erman harranguait ses troupes. Le jeu reprenait… Ty s'extirpait miraculeusement d'une boîte et servait Petr qui ne se posait aucune question : 73-71 ! Invraisemblable ! Petr signait un 5/5 à trois points ! La foule exultait : son équipe affontait Gran Canaria les yeux dans les yeux... Et Mouph contrait Pangos ! Ne restaient que 2 secondes sur la possession : trop peu pour Savane… Cependant Jason, cerné, se faisait subtiliser le cuir : cruels, les dieux du basket avaient choisi… Le MSB étant dans la pénalité, Salin, sur la ligne, ratait son second jet (+ 1), Baez bondissait, échappait à Petr, qui signait sa cinquième faute et obtenait le panier & one : 73-75 ! Aux lancers, à son tour, Mouph manquait un jet : 74-75. Les mouches changeaient d'âne… Pangos, sans trembler, signait un 2/2 : 74-77. Erman posait un temps mort pour tenter l'impossible. Hélas ! Bien attendu par la défense adverse, Mike se faisait bâcher en beauté. Sulin à 2 /2, la cause était entendue : 74-79…


Petr : il est grand, le petit !

Face à une équipe plus riche en ressources, le MSB n'a pas à rougir de sa défaite. Ty (17 pts, 1 rb/6 pds pour 11 d'éval) et surtout Petr (17/7/0 pour 18 d'éval), passé dans la twilight zone avec un 5/5 derrière la ligne, ont été les fers de lance de l'équipe. Mike (13/2/1 pour 9 d'éval), surtout en première mi-temps, et Mouph (11/5/0 pour 9 d'éval) ont fait un match convenable, de même que Lahaou (5/2/0/4) et Youssoupha (0/2/1/3), si l'on tient compte de leur faible temps de jeu. Jason (5/4/2/4), en fin de contrat, aura alterné les bons passages et les bourdes , puisqu'il se fait confisquer la balle de match. Pape (2/2/4/4) demeure très en-dessous du rendement espéré ; quant à Damion (4/5/2/3), malgré une bonne entrée en matière, il a peu à peu sombré et ses jours au club paraissent comptés. Quoi qu'il en soit, l'exploit n'était pas loin… Il faut donc se remobiliser très rapidement, titulariser Petr au poste 4 et aller gagner à Rouen ! Allez Le Mans !


Post-scriptum : le staff a confirmé que Jason ne sera pas conservé. Un shooter à 3 points serait dans le viseur...

_________________
afro
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP Batista
5 majeur



MessageSujet: Re: MSB-HERBALIFE GRAN CANARIA (Eurocoupe 2015-2016)   Mer 14 Oct 2015 - 20:10

Bon compte-rendu de la part de The Dunk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
MSB-HERBALIFE GRAN CANARIA (Eurocoupe 2015-2016)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MSB-MHP RIESEN LUDWIGSBURG (Eurocoupe 2015-2016)
» Maillot saison 2015-2016
» Transferts 2015-2016
» Prolongations, Signatures, Départs pour 2015/2016 ???
» Prolongations, Signatures, Départs pour 2015/2016 ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2015-2016-
Sauter vers: