AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-GÜSSING (EUROCHALLENGE 2014-2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-GÜSSING (EUROCHALLENGE 2014-2015)   Mer 11 Fév 2015 - 16:00

GÜSSING IST GUT !
______


Après avoir enchaîné deux contre-performances, à domicile contre Châlons-Reims et sur le terrain de Gravelines, le MSB, lourdement défait en Autriche (-17) au début du mois de janvier, se devait de l’emporter, avant d’aller affronter successivement Nanterre et USAK, en Turquie. Sur la feuille de match et à l’échauffement, les supporters remarquaient immédiatement l’absence de Mouphtaou que Youssouphapha Fall venait suppléer.

                         

Erman alignait Antoine, Rodrigue, Charles, CJ et Petr, qui se faisait dominer par Taylor, sur l’entre-deux. Heard ouvrait la marque et CJ lui donnait la réplique : 2 partout. Taylor en échec, Rodrigue servait Antoine pour un triple de bon augure : 5-2. Rodrigue interceptait ensuite le ballon, avant de manquer son tir, mais CJ veillait au grain : 7-2. Taylor, puis CJ à la peine, Taylor revenait à la charge, mais se faisait déposséder du ballon, tout comme Charles sur l’action suivante. M. Kleipeisz ratait deux tentatives consécutives, mais Rodrigue, parti à l’aventure dans la raquette adverse, expédiait le cuir dans les tribunes. Il se rattrapait en coupant la contre-attaque des Autrichiens, avant de combiner avec Antoine pour ensuite déposer le ballon dans le filet : 9-2. Koch n’ayant pu mener son entreprise à bien, Antoine ajoutait deux points supplémentaires et le MSB faisait le trou : 11-2. Le coach des Chevaliers rappelait ses troupes. Georgiev en difficulté, Rodrigue poursuivait sa promenade dans la peinture : 13-2. CJ s’offrait le luxe de stopper successivement Koch et Taylor, avant de céder sa place à Michal. Kostov en échec, Michal servait superbement Rodrigue dans sa course : 15-2. T. Kleipeisz trouvait une petite ouverture dans la défense mancelle : 15-4. Charles abusait des dribbles et se retrouvait sans solution. Il laissait d’ailleurs sa place à Shy, tandis que Daniel relayait Antoine. Georgiev en échec, tout comme Rodrigue après lui, Dunn pointait le bout de son nez : 15-6. Au buzzer, Shy calmait ces velléités de révolte sur un trois points bien senti : 18-6. Après deux jets réussis de Taylor, Petr laissait sa place à Kevin. Michal sortait son spécial (+ 2) et, sur le dernier tir de Dunn, Kevin nettoyait le cercle avec brio : 20-8.
Motivés en défense et appliqués en attaque, les Tangos avaient pris leurs adversaires à la gorge. Le match semblait bien parti…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
CJ : quel battant !

Si Kevin (+ 2) ouvrait son compteur, Taylor poursuivait son chantier et le coach autrichien de répéter My Taylor is rich… 22-10. Michal en échec, Dunn laissait un lancer en route, ce qui profitait pourtant à Georgiev, plus rapide sur le rebond offensif que les défenseurs locaux : 22-13. En réaction, Rodrigue passait toute l’équipe autrichienne en revue : 24-13. Kostov à la peine, Taylor venait à la rescousse : 24-15. Shy et Georgiev en échec, Daniel se contentait d’un jet sur deux : 25-15. Koch se montrait enfin (+ 2) et, comme Shy se montrait maladroit, Georgiev réduisait l’écart sur un tir lointain bien dosé : 25-20. Sentant le danger, Erman arrêtait la rencontre et renvoyait Charles à la place de Shy. Petr résistait au contact de Taylor et entrait un panier précieux : 27-20. Daniel volait le ballon aux frères Kleipeisz, mais manquait son enchaînement. Il récupérait cependant le cuir qu’Antoine transmettait à Charles, un peu négligé par la défense, pour un tir en cloche retentissant : 30-20. Antarès appréciait, comme il se doit… Heard en échec, Michal, opportuniste, doublait la mise sous les bravos : 33-20. Comme T. Kleipeisz se montrait maladroit, Taylor jouait les finisseurs et montait au dunk : 33-22. Daniel ripostait sur un de ces petits drop shots qu’il affectionne : 35-22. Dunn utilisait les grands bras de Petr comme viseur et expédiait un trois points spectaculaire, quoique peu apprécié d’Erman : 35-25. Petr, perturbé, perdait le cuir sur la remise en jeu, mais Daniel lui venait en aide et récupérait la balle, que Charles allait déposer dans le cercle : 37-25. Sur un écran bien posé, Kostov expédiait un missile longue-portée : 37-28. Cependant Charles récidivait (+ 2) et, sur l’action suivante, ne laissait aucune chance à M. Kleipeisz de s’emparer du rebond offensif : 39-28. Bien servi par son partenaire, Antoine montait sur ses appuis et frappait, en transition : 42-28. Taylor ne baissait pas les bras (+ 2), mais, comme personne ne l’attaquait, Petr prenait crânement sa chance derrière l’arc : 45-30. M. Kleipeisz ne trouvant pas la juste mesure, Erman posait un temps mort pour contrôler les dernières secondes. Si Petr contrait magnifiquement Georgiev, Dunn, à la lutte, obtenait deux jets : 45-32.
Malgré leurs efforts, les Autrichiens perdaient encore ce quart temps (25-24), victimes d’une belle adresse à trois points des Manceaux. À 70% contre 40% sur l’ensemble de la première mi-temps, le MSB pouvait voir venir…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Rodrigue et Petr : on ne passe pas !

Antoine, Rodrigue, Charles, CJ et Michal débutaient le second acte. Taylor, à 1/2 aux lancers, tentait de donner l’exemple à ses partenaires : 45-33. Le cercle refusait l’accès à un tir ouvert de Michal, mais les Autrichiens cafouillaient en remontant le ballon, de sorte que Rodrigue s’échappait et filait au cercle : 47-33. Taylor ne baissait pas les bras pour autant : 47-35. Suite à une gamelle de Rodrigue, Heard se faisait entendre : 47-37. Charles laissait filer le ballon et Antoine, à trois fautes, cédait sa place à Daniel. Hors de sa zone de confort, Taylor expédiait un vilain airball. Charles en échec, Rodrigue s’emparait du rebond offensif et ressortait le cuir vers Michal qui frappait à trois points : 50-37. CJ, à trois fautes, passait le relais à Petr, tandis que Taylor s’appliquait sur la ligne : 50-39. Rodrigue en échec derrière l’arc, Michal se chargeait de corriger le tir : 52-39. Georgiev à la peine, Michal corsait l’addition : 54-39. Dunn, puis Rodrigue en échec, Petr imposait sa loi dans la raquette. Rodrigue ayant de nouveau manqué sa tentative lointaine, Petr contrait Georgiev. L’entraîneur des Chevaliers stoppait la partie. Charles enfonçait le couteau dans la plaie : 56-39. Le jeu de Güssing se délitait. Charles, cependant, ratait un tir, alors que Kostov, de loin, jouait les costauds : 56-42. À peine entré à la place de Rodrigue, Shy s’illustrait sous le cercle : 58-42. Georgiev dans le dur, Michal voyait son tir rejeté par l’arceau. Kevin remplaçait Charles. Le MSB étant dans la pénalité, Dunn enquillait deux lancers : 58-44. Kevin en échec, Michal claquait le cuir dans le filet : 60-44. Dunn et Kevin en difficulté, Petr imposait son envergure : 62-44. Heard se rappelait au bon souvenir de la défense sarthoise : 62-46. Shy peu chanceux, Kevin répondait présent au rebond : 64-46. Sur la ligne, Dunn, à 2/2, affichait une belle régularité : 64-48. Kevin laissait filer un ballon trop appuyé, mais Kostov n’en retirait aucun bénéfice. Shy (+ 2) faisait ensuite parler sa vélocité, alors que Dunn ratait son dernier tir : 66-48.
En dépit d’un nombre de gamelles assez inhabituel de Michal et, surtout, de Rodrigue, les Manceaux, très présents dans la raquette, assuraient l’essentiel (Q3 : 21-16). Restait encore à aller chercher un point average qui pouvait s’avérer déterminant pour la suite !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Daniel : le roi des voleurs de ballons…

Sous la pression autrichienne, le MSB perdait rapidement la possession. Kevin regagnait le banc et Rodrigue opérait son retour. Georgiev signait deux lancers : 66-50. Rodrigue attirait à lui la défense et les applaudissements, en ressortant le cuir vers Shy, en embuscade : 69-50. L’arrière manceau interceptait ensuite le ballon et Erman posait un temps mort, avant de remplacer Michal par CJ. Petr laissait un lancer en route : 70-50. Cependant, Kostov ayant perdu le ballon, Rodrigue repérait Daniel, esseulé, qui ne demandait pas son reste : 73-50 ! Georgiev, un peu oublié dans l’euphorie du moment, répliquait sur le même ton : 73-53. Shy se muait en passeur pour Petr : 75-53. Georgiev manquait le tir suivant, tout comme Petr. T. Klepeisz expédiait une grosse saucisse autrichienne. Petr, puis CJ s’y reprenaient à trois fois avant de parvenir à déposer la balle dans l’arceau : 77-53. Petr s’envolait pour ramener Taylor au sol, puis cédait sa place à Kevin. Daniel en échec, CJ arrachait le cuir de haute lutte pour lui offrir une seconde chance : 79-53. Le coach autrichien arrêtait le jeu. Taylor s’efforçait de relancer Güssing (+ 2), mais CJ (+ 2) se montrait intraitable : 81-55. Sur l’action suivante, l’ailier manceau exerçait encore toute sa dissuasion sur l’attaque adverse. Daniel obtenait deux jets qu’il transformait avec application : 83-55. Koch, en pleine ascension, butait sur Rodrigue, tandis que Daniel gâtait Shy, à l’affût sur le côté : 86-55 ! L’affront du match aller était sur le point d’être lavé ! Suite à une faute offensive de Heard, Antoine relayait Daniel. CJ offrait deux points à Kevin : 88-55. T. Klepeisz entrait un petit lay-up : 88-57. Rodrigue, en deux temps, contournait la défense : 90-57. Le contentieux opposant Taylor à CJ était réglé en défaveur du Manceau qui écopait d’une anti-sportive et devait regagner le banc, très applaudi par le public reconnaissant ! Taylor se faisait justice à 2/2 : 90-59. Le même Taylor obtenait ensuite deux autres jets, mais se contentait de 50% de réussite : 90-60. Güssing étant dans la pénalité, Antoine se présentait lui aussi sur la ligne pour un modeste 1/2 : 91-60. Ernst se heurtait à un mur nommé Petr. Shy entrait ses deux lancers : 93-60. Ovationnés par Antarès, Petr et Kevin laissaient les dernières secondes à Youssoupha et à Antoine W. Koch en échec, Mustapha confisquait le dernier rebond avec autorité !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Shy : de l'adresse, encore de l'adresse…

Au terme d’un 27-12 dans le dernier round, le MSB se relance complètement et, suite à la défaite de Nanterre face à Usak, s’empare même de la tête de son groupe ! Très engagés, les Manceaux ont réussi un match très convaincant,  des deux côtés du terrain. Cinq d’entre eux ont d’ailleurs marqué plus de 10 points : Shy (15 pts, 2 rbds, 1 pd), Michal (14 pts, 2 rbds, 2 pds), Rodrigue (12 pts, 6 rbds, 5 pds), Petr (10 pts, 8 rbds) et Daniel (10 pts, 3 rbds, 5 pds). Charles (9 pts, 4 rbds, 1 pd), Antoine (9 pts, 1 rbd, 4 pds), CJ (8 pts, 6 rbds, 1 pd) et Kevin (6 pts, 2 rbds) n’ont pas non plus laissé leur part aux chiens… Il s’agit donc d’une belle victoire collective, de bon augure avant la venue de Bourg-en-Bresse, samedi prochain.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Quand Charles va, tout va !

[Merci à David Piolé pour ses photos superbes !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-GÜSSING (EUROCHALLENGE 2014-2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eurochallenge en 2014-2015
» MSB-GÜSSING (EUROCHALLENGE 2014-2015)
» » Prolongations, Signatures, Départs pour 2014/2015 ???
» Top14 2014-2015 : Les nouvelles règles de la LNR
» New Deal de la LNR dés la saison 2014-2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2014-2015-
Sauter vers: