AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-CCRB (SAISON 2014-1015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-CCRB (SAISON 2014-1015)   Dim 1 Fév 2015 - 21:04

CAVIAR OU CHAMPAGNE ?
______

Après le scénario rocambolesque du match contre Usak, le MSB retrouvait le championnat pour une rencontre qui pouvait paraître anecdotique aux néophytes : les promus du CCRB pouvaient en effet apparaître comme des proies faciles pour une équipe bien installée à la cinquième place du classement. Or c’était oublier que, non seulement les Manceaux avaient peiné à l’emporter en Champagne, mais encore que leurs hôtes du soir savaient voyager comme plusieurs écuries de gros calibre, telles que Limoges ou Strasbourg, l’ont appris à leurs dépens ! Privés de Charles, toujours gêné par son aponévrose plantaire, les Tangos se devaient de faire preuve de sérieux…

                         

Après deux échecs de Petr et de Mouphtaou, alignés avec Daniel, Rodrigue et Kevin, Petr se mettait en évidence en contrat l’imposant Florimont. Mouphtaou, à 1/2 sur la ligne, ouvrait la marque, avant que Curry ne lui réponde : 1-2. Daniel combinait ensuite avec Mouphtaou, très en verve en ce début de partie : 3-2. Florimont redonnait l’avantage aux visiteurs : 3-4. Rodrigue ripostait en laissant toute la défense adverse sur place : 5-4. Le chassé-croisé se poursuivait avec un dunk de Payne : 5-6. Daniel en échec, Mouphtaou s’imposait au rebond et obtenait deux jets (à 2/2) : 7-6. Curry, bien démarqué en tête de raquette, élevait le ton : 7-9. Mouphtaou offrait un cadeau à Kevin qui, à son tour, transformait ses lancers : 9 partout. Butler appuyait alors sur l’accélérateur : 9-12. Kevin échangeait de bons procédés avec Mouphtaou : 11-12. Mitchell à 0/2 sur la ligne, Rodrigue replaçait le MSB devant les Champenois, avant que l’immense Watkins ne renverse la vapeur : 13-14. Kevin en échec, les visiteurs laissaient filer le ballon, sans que Mouphtaou parvienne à en l'exploiter. Kevin, cependant, veillait au rebond offensif : 15-14. Curry puis Rodrigue en difficulté, Watkins ne parvenait pas à capter une passe trop appuyée. Pourtant, Petr manquait son tir et Watkins transformait deux lancers : 15-16. CJ et Michal relayaient Petr et Mouphtaou. Rodrigue s’engouffrait dans un boulevard, ouvert dans l’axe : 17-16. Payne puis Rodrigue à la peine, Mitchell relançait Châlons-Reims : 17-18. Rodrigue attirait derrière lui la défense, avant de ressortir le cuir vers Michal, très applaudi : 20-18. Mitchell rétablissait aussitôt la parité à 20 partout. Michal en échec, Daniel et Kevin regagnaient le banc, tandis qu’Antoine et Shy faisaient leur entrée. Morandais en échec, Rodrigue combinait avec Michal pour un pick’n’roll d’école : 22-20. Au buzzer, Payne ramenait le score à 22 partout.
Si Mouphtaou, Rodrigue et Michal se mettaient en évidence, la défense mancelle paraissait un peu permissive, face à un adversaire très collectif.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Le meilleur moment de la soirée pour Michal…

Si Payne dosait mal son effet, Watkins s’envolait pour claquer le ballon : 22-24. Antoine égalisait à 24-24. Victime de sa deuxième faute, Michal laissait sa place à Mouphtaou. Morandais profitait de ce moment de flottement pour arroser à trois points : 24-27. Antoine trouvait CJ pour une riposte immédiate : 27 partout ! Mitchell reprenait son travail de sape : 27-29. Antoine en tête de raquette, puis Butler de son côté manquaient leurs cibles. À son tour, Rodrigue voyait son tir dévier, mais Mouphtaou rattrapait le coup : 29 partout. Payne repartait de l’avant : 29-31. Les Manceaux perdaient le ballon, avant de le récupérer miraculeusement. Rodrigue, à trois points, portait son équipe : 32-31. Watkins en échec, le rebond s’avérait favorable à Châlons-Reims. Antic prenait un temps mort. Butler obtenait le panier et la faute : 32-34. Shy entrait un panier plutôt chanceux, le ballon rebondissant à la verticale avant de retomber dans le filet : 34 partout. Suite à un contre de Petr sur Lesca, CJ confirmait à trois points : 37-34. Watkins ne se décourageait pas pour autant : 37-36. Sur un rainbow shot magnifique, Rodrigue offrait un peu d’oxygène à ses partenaires : 40-36. Dans la foulée, CJ coupait une ligne de passe et servait Rodrigue : 42-36. Les Tangos semblaient enfin prendre la mesure de leurs adversaires. Rodrigue contrait Edi, mais se faisait dérober le cuir par Morandais qui allait au bout de son action : 42-38. Rodrigue, essoufflé, permutait avec Daniel. Shy, puis Daniel en échec, Butler provoquait la cinquième faute des Manceaux, mais laissait un lancer en route : 42-39. Antoine héritait d’une patate chaude en fin de possession et ne pouvait rien en faire. Erman rameutait ses troupes. Cependant, Watkins plantait deux nouveaux jets et réduisait l’évart à un point : 42-41. Daniel regagnait le banc et Rodrigue revenait sur le parquet. Immédiatement, l’ancien joueur de Dallas filait au cercle : 44-41. Deux lancers de Morandais permettaient aux visiteurs de recoller de nouveau : 44-43. Petr se faisait contrer, tandis que Butler manquait son tir, mais Watkins s’envolait pour rabattre le ballon dans le cercle : 44-45 ! Le MSB encaissait un vilain 2-9… et Rodrigue donnait des signes d’épuisement. Curry en profitait pour relever la sauce : 44-47. De très loin, Rodrigue tentait l’impossible, en vain…
Alors que les Manceaux paraissaient avoir le vent en poupe, la machine s’était brusquement déréglée. Quelques coups de sifflets malencontreux, quelques tirs trop hésitants avaient suffi. Embarqués dans un match d’attaque (57/52 à l’évaluation avec 14 pds à 6), les Sarthois encaissaient beaucoup trop de points…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
CJ apporte vraiment quelque chose…

Alors qu’Erman alignait de nouveau son cinq de départ, Mouphtaou ratait sa première tentative. Au contraire, Mitchell affichait clairement les intentions champenoises : 44-50. Suite à une balle perdue par Rodrigue, ce dernier bloquait Payne, mais manquait sa cible. Curry n’ayant pas fait mieux, Daniel entrait un petit drop shot, dans la peinture : 46-50. Hélas, Butler exploitait les largesses de la défense : 46-53. Le MSB cafouillait, perdait le cuir, mais Petr le récupérait sur un contre bien senti. Rodrigue reprenait son festival : 48-53. Watkins ne baissait pas de régime : 48-55. Rodrigue (+ 2) et lui (+ 2) se rendaient coup pour coup : 50-57. Mouphtaou cédait sa place à Michal, qui ratait son premier tir. Heureusement, l’adresse fuyait Butler et Curry. Daniel, dans la même situation que sur l'action précédente, récidivait : 52-57. Payne en échec, Petr trouvait Rodrigue, omniprésent : 54-57. Watkins, toutefois, ne l’entendait pas de cette oreille : 54-59. Rodrigue allait chercher le panier & one : 57-59. Antic, furieux, écopait d’un technique : 58-59. Après le remise en jeu mancelle, Rodrigue redonnait l’avantage aux siens : 60-59. Après un temps mort de Châlons-Reims, Curry retrouvait ses sensations et frappait derrière l’arc : 60-62. Petr cédait sa place à CJ. Ayant provoqué la cinquième faute des Champenois, Rodrigue assurait sur la ligne : 62 partout. Mitchell en échec, Michal se laissait surprendre et Edi filait en contre-attaque : 62-64. Le Mans se cramponnait avec deux jets de CJ : 64 partout. Curry, malheureusement, avait la main chaude : 64-67. Michal tentait la riposte, sans réussite. Après quelques changements successifs Daniel, Antoine et Shy, Curry se montrait trop ambitieux et le score en restait là.
Malgré la débauche d’efforts de Rodrigue, le MSB s’enferrait peu à peu dans le piège d’une équipe de Châlons-Reims très adroite et au collectif bien huilé. Loin de ses standards habituels, la défense était beaucoup trop statique et permissive.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Ayant perdu des kilos, Mouphtaou monte en régime…

En vieux briscard, Morandais se faufilait sous le panneau sans plus attendre : 64-69. Les Manceaux fébriles ayant perdu le ballon, il doublait même la mise sur l’action suivante : 64-71. Michal, à côté de ses sneakers, Mouphtaou reprenait du service. Rodrigue, puis Butler butaient sur les défenses, bien regroupées. Kevin, qui venait de succéder à Rodrigue, prenait et ratait un tir ouvert. Edi saisissait l’occasion de faire le trou : 64-73. CJ, puis Daniel en échec, Curry enfonçait le clou : 64-75. Mouphtaou dégageait tout sur son passage, mais manquait son bonus : 66-75. CJ se multipliait pour ratisser des ballons, Kevin manquait encore son shoot, mais CJ assurait aussi la finition : 68-75. Sa protestation pour l’absence de coup de sifflet lui valait une technique dont se chargeait Payne : 68-76. Kevin rejoignait le banc et Rodrigue ses partenaires. En ce dernier quart temps, Morandais, de loin, s'improvisait clutch player : 68-79. Daniel servait Mouphtaou, toujours plein d’énergie : 70-79. Suite à un échec de Morandais, trop gourmand, Mouphtaou retournait au charbon : 72-79. Antoine relayait Shy. Rodrigue interceptait le ballon et concluait rapidement : 74-79. Antic arrêtait le jeu. Michal remplaçait Mouphaou. Payne gâchait un lancer : 74-80. Hélas, Rodrigue, qui en faisait un peu trop, sans doute, se faisait déposséder. Morandais ne lâchait rien : 74-82. Sur la ligne, Rodrigue se contentait de 50% : 75-82. Curry restait plus que jamais concentré : 75-84. Antoine, Morandais, puis CJ en échec, Mitchell se rappelait au bon souvenir des défenseurs : 75-86. Erman arrêtait la rencontre. À 1’56” de la sirène, Rodrigue ne baissait pas pavillon : 77-86. Mieux, Châlons)-Reims laissait fuser le ballon. MIchal, sur son spécial, step-back et reverse combinés, rendait un peu d’espoir aux supporters : 79-86. Butler et Daniel en échec, CJ confisquait le rebond, sans parvenir à marquer. Le MSB conservait cependant la possession, mais Antoine, de loin, maîtrisait mal son geste. Payne allait soutirer deux jets aux hommes en gris : 79-88. Une gamelle de Michal signait la fin des espérances mancelles, d’autant que CJ manquait lui aussi l’arceau.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Rodrigue était trop seul…

Au CCRB, cinq joueurs alignent des évaluations à deux chiffres : Watkins (26), MVP de la soirée, Curry (18), Morandais (16), Payne (14) et Mitchell (11). Malgré le record en carrière de Rodrigue (35 pts, 6 rbds, 3 pds pour 36 d’éval), auteur d’un show époustouflant, le MSB essuie donc une cuisante défaite à domicile. Privés de Charles, leur maître défenseur, les Manceaux se sont laissés entraîner dans un jeu d’attaque qui ne leur a pas du tout réussi, malgré les espérances suscitées par les prestations de Mouphtaou (15 pts, 6 rbds, 1 pd pour 18 d’éval) et de CJ (10 pts, 4 rbds, 4 pds pour 15 d’éval). Daniel (4 pts, 2 rbds, 3 pds pour 5 d’éval), Antoine (2 pts, 2 rbds, 4 pds pour 5 d’éval) et Michal (7 pts, 1 rbd, 1 pd pour 4 d’éval) sont clairement passés à côté de leur match. Si Petr (6 rbds, 2 pds pour 6 d’éval) ne s’en sort pas trop mal, Shy (2 pts, 1 rbd, pour 2 d’éval) et Kevin (4 pts, 1 pd pour 1 d’éval) ont carrément déçu. Le Mans rate l’occasion de consolider sa cinquième place et voit fondre sur ses talons la meute de ses poursuivants ! Alors que s’annonce, avant la venue de Gussing, un déplacement périlleux à Gravelines, il ne reste plus qu’à souhaiter à Charles une prompte guérison…
[Merci à François Navarro pour ses photos !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-CCRB (SAISON 2014-1015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MSB-CCRB (SAISON 2014-1015)
» Préparation moteur Saison 2014
» CFRR : SAISON 2014
» Toutes les COURSES, saison 2014 : Un Trophée ? des envies ?
» New Deal de la LNR dés la saison 2014-2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2014-2015-
Sauter vers: