AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-BOULOGNE-SUR-MER (SAISON 2014-2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-BOULOGNE-SUR-MER (SAISON 2014-2015)   Dim 23 Nov 2014 - 18:27

LE MSB À LA LANTERNE ?
_________________


Une victoire inattendue, arrachée en terre lorraine et une invraisemblable défaite face à Biella, en Euro-Challenge, le MSB 2014-2015 continue de déjouer les pronostics des meilleurs spécialistes et sème le doute dans l’esprit de ses plus fidèles supporters… Soit dit sans vouloir manquer de respect à quiconque, en d’autres temps, la venue de Boulogne-sur-Mer, nouveau promu et actuelle lanterne rouge du championnat, eût été considérée comme une formalité, mais, dans le contexte actuel, nul n’était d’humeur à fanfaronner : privés de Romero, toujours gêné par son épaule, les Manceaux se devaient de prendre ce match au sérieux, d’autant que le SOMB, handicapé par les blessures de plusieurs de ses cadres, s’était récemment assuré les services d’un nouveau meneur, en la personne de Tweety Carter…

                           

Daniel, Charles, Rodrigue, Michal et Dounia se présentaient sur le parquet face à Carter, Boynton, Var, Brun et Kozan. Charles manquait sa première tentative, tout comme Brun, qui expédiait une vilaine brique. Sur l’action suivante, Charles n’était pas loin de perdre le ballon, ce qui amenait Daniel à prendre le tir dans de mauvaises conditions, avant que ne retentisse la sirène. En double pas, Var s’aidait de ses grands compas pour ouvrir le score : 0-2. Rodrigue à la peine, Dounia rattrapait l’affaire en contrant Boynton, sans pour autant parvenir à récupérer le cuir. Carter en échec, Michal voyait son shoot hésiter sur l’arceau, mais poursuivait sur son élan et claquait le ballon dans le filet. À 2 partout, Rodrigue coupait une ligne de passe et servait Daniel qui s’était projeté vers l’avant : 4-2. Brun égalisait aussitôt, avant que Daniel ne récidive en contre-attaque : 6-4. Bousculé au rebond après une incursion peu convaincante de Carter, Brun entrait ses deux jets : 6 partout. Par la suite, Daniel et Brun continuaient de jouer les premiers rôles, mais se heurtaient, l’un après l’autre à des défenses bien en place. Après une tentative lointaine avortée de Daniel, Dounia contrait sèchement Carter. Ni Michal, dans la raquette, ni Boynton, du corner ne parvenaient à leurs fins. Charles et Brun cafouillaient à leur tour, tandis que Dounia, auteur de sa deuxième faute, laissait sa place à Kevin. Michal trouvait Rodrigue sur une des rares combinaisons proposées par les Manceaux : 8-6. Après un airball de Var, encore bien placé, Brun obtenait deux lancers supplémentaires et rétablissait la parité. Peu à son avantage depuis le début, Charles commettait une faute offensive, sans que Carter puisse en tirer avantage. Un instant le rebond paraissait favorable aux visiteurs, mais le cuir roulait jusque dans leur moitié de terrain. Oublié par son ange gardien, Kevin ne trouvait pas la bonne trajectoire. Au contraire, Akono lui donnait la leçon (+ 3) et il fallait tout le talent de Rodrigue pour maintenir les Tangos à hauteur de leurs adversaires : 11 partout. Anagonye en échec, Daniel se faisait contrer et Charles cédait sa place à Mouphtaou. Le MSB à 5 fautes d’équipe, Tsagarakis entrait ses deux lancers et la marque en restait là, puisque Var s’offrait un contre sur Kevin : 11-13.
Trop lents et dépourvu de solutions à l’intérieur, le Manceaux cherchaient en vain la faille, malgré quelques éclairs de Daniel et, surtout, de Rodrigue.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Michal n'était pas toujours à la fête…

Le jeu reprenait avec Antoine à la baguette, mais Tsagarakis cueillait les Sarhois à froid en entrant un panier primé : 11-16. Kevin se faisait sanctionner pour la faute, mais, par chance, Tsagarakis dosait mal son jet. Michal réduisait l’écart à une possession : 13-16. Rodrigue, à deux fautes, cédait sa place à Shy. Sur un pick’n’roll rondement mené, Anagonye se rappelait à la mémoire des défenseurs : 13-18. Kevin regagnait le banc et Charles revenait sur le terrain. Le jeu restait statique et Antoine, contraint de prendre ses responsabilités à quelques secondes du buzzer, ratait la mire. Mouphtaou s’emparait du rebond offensif, sans pouvoir le convertir en points. Erman rassemblait ses troupes. Anagonye en échec, la balle circulait plus vite qu’à l’ordinaire, de sorte qu’Antoine offrait des étrennes anticipées à Shy, en embuscade dans le coin du terrain : 16-18. Antarès concédait enfin quelques applaudissements. Boynton, puis Michal, par deux fois, suite à un rebond de Mouphtaou, échouaient dans leurs entreprises respectives. Charles, à deux fautes, laissait Daniel le relayer. Le dos de Mouphtaou ayant interrompu la remontée du ballon, Germain Castano procédait à des changements : Carter remplaçait Akono (à 2 fautes) et Kozan Anagonye, qui venait de stopper irrégulièrement Mouphtaou. Ce dernier ayant transformé ses lancers (2/2), les Manceaux revenaient à 18 partout. Kozan relançait pourtant Boulogne : 18-20. Victime d’une faute, Michal sortait pour laisser entrer Kevin, avant de revenir pour tirer des lancers (2/2), car le SOMB était dans la pénalité : 20 partout ! Kozan redonnait un coup de collier, mais gâchait le & one que lui avait accordé le corps arbitral : 20-22. Daniel en échec, tout comme Carter après lui, Mouphtaou se jouait de Kozan : 22-22. Brun cherchant à gagner le match à lui tout seul, Daniel redonnait l’avantage aux siens : 24-22. Tsagarakis à la peine, Brun postulait pour le concours du plus piteux airball de la soirée. Daniel négociait fort mal un stepback, tandis que Tsagarakis punissait la défense, à 8 mètres : 24-25. Si Shy glissait un orteil derrière la ligne, une grossière mésentente entre Carter et Tsagarakis permettait au MSB de repartir de l’avant. Michal remplaçait Kevin. Antoine, profitant de ce que le SOMB était dans la pénalité, convertissait deux lancers : 26-25. Boynton ripostait aussitôt, à 100% sur sa ligne et le chassé-croisé continuait : 26-27. Mouphtaou ayant complètement raté le cercle, Brun retrouvait soudain ses repères et faisait frémir le public : 26-30. Après un tir manqué de Michal, en tête de raquette, Castano prenait un temps mort. Arrêté irrégulièrement, Boynton entrait ses deux jets : 26-32. Shy et Boynton rivalisaient de maladresse. Un quart de seconde avant la mi-temps, cependant, Michal, depuis la ligne médiane, expédiait un incroyable missile et la planche, complaisante, repoussait le cuir dans le cercle : 29-32 !
Incapables, le plus souvent, de faire vivre la balle, les Manceaux se heurtaient régulièrement à la zone adverse et proposaient à leur public une médiocre prestation. Quoique valeureux, les Boulonnais ne paraissaient pourtant pas intouchables !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Mouphtaou : peut-être avec plus de temps de jeu ?

À la reprise, Erman alignait Charles, Rodrigue, Antoine, Dounia et Michal. Ce dernier ayant manqué son premier shoot, tout comme Var le sien, Rodrigue entrait les premiers points de ce second round : 31-32. Suite à un contre douniesque, Carter demeurait demeurait assommé plusieurs minutes, avant d’être évacué par les services médicaux. Le jeu reprenait ensuite, mais les Manceaux ne cessaient de refuser les tirs. En désespoir de cause, Michal essayait l’impossible, sans succès. Heureusement, Brun expédiait un nouvel airball… Si Antoine ratait sa lointaine tentative, Boynton plaçait son pied hors des limites du terrain. Charles, décidément mal inspiré, manquait un tir ouvert. Un énième parpaing de Brun plus tard, Antoine trouvait Dounia dans la peinture : 33-32 ! Ouf… Antarès respirait un peu. Pourtant, Boynton n’abdiquait pas : 33-34. Pire, Charles se faisait déposséder du ballon et Var filait au cercle : 33-36. Shy suppléait Charles. Le MSB manquait de rythme, à l’image de Michal dont le tir déviait… Akono, puis Michal en échec, les Tangos s’efforçaient de presser plus haut, mais se faisaient sanctionner par Boynton : 33-39. Fait rare en terre mancelle, des sifflets nourris tombaient des travées ! Au milieu de la tempête, Rodrigue, infatigable, colmatait les brèches : 35-39. Tsagarakis se précipitait un peu pour prendre sa chance, ce qui donnait à Dounia l’opportunité de réduire l’écart : 37-39. Suite à une faute offensive de Kozan, Rodrigue manquait l’égalisation et Boynton tentait en vain de relancer les visiteurs. Anagonye se faisait siffler un marcher et Germain Castano écopait d’un avertissement. Rodrigue en faisait un peu trop, tout comme Brun, de son côté. Efficace, Shy ramenait le MSB à hauteur du SOMB : 39 partout… À quelques secondes de la sonnerie, Anagonye (+ 2) croyait replacer Boulogne devant, mais Tsagarakis venait malencontreusement déstabiliser Shy qui essayait de faire aussi bien que Michal lors du précédent quart temps… Shy héritait alors de 3 lancers, qu’il transformait sans trembler : 42-41 !
Avec un Charles à côté de ses sneakers et un collectif en panne, le MSB virait miraculeusement en tête, grâce à sa traction arrière et au gros travail de Dounia dans la raquette. Pour autant, l’affaire était loin d’être dans le filet…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Rodrigue et Shy : deux des sauveurs de la soirée !

Brun et Anagonye en échec, Rodrigue manquait un tir important. Cependant l’adresse fuyait décidément Brun, de sorte que Rodrigue, à 8 mètres, pouvait allumer une mèche qui venait éclairer le début du dernier acte : 45-41. Mal en point suite à un contact, Anagonye n’y arrivait plus. Germain Castano arrêtait la rencontre. Mouphtaou contré, la balle revenait vers Antoine qui tentait sa chance, en vain. Anagonye insistait (+ 2), mais se mettait dans son tort avec Rodrigue qui se présentait sur la ligne pour un 2/2 : 47-43. Contré par le panneau, Anagonye réussissait à ressortir le cuir vers Tsagarakis qui frappait à 3 points : 47-46. À Boulogne, personne ne baissait les bras ! Rodrigue en échec dans le corner, Boynton obtenait 2 jets et relançait les visiteurs : 47-48 ! Shy voyait sa tentative repoussée : la balle faisait le tour de l’arceau à deux reprises, avant de ressortir ! Dounia, qui l’avait au bout des doigts, ne parvenait pas à s’en emparer et Var, d’un triple bien envoyé, climatisait Antarès : 47-51… Suite à une incompréhension entre Rodrigue et Dounia, Brun avait l’occasion de creuser un petit écart qui aurait pu s’avérer fatal, mais son tir ne parvenait pas à destination. Michal remplaçait Mouphtaou et Antoine servait Shy pour un shoot décisif : 50-51… Après sa quatrième faute, Dounia laissait sa place à Kevin. Brun était dans le noir et, sur le rebond, Shy se jetait à terre pour arracher la possession. Antoine lançait Rodrigue qui n’attendait que cela : 52-51. Dans les tribunes, l’oxygène revenait… Embusqué dans le corner, Var dosait mal son geste et Antoine, en transition, enfonçait le SOMB : 55-51. Akono en échec, Kevin ratait deux jets consécutifs. Si Boynton se montrait maladroit, Akono rattrapait le coup : 55-53. Plus que 2’30” à jouer… Cerné par la défense, Michal lobait tout le monde sur un rainbow shot de grande classe : 57-53. Brun se cassait les dents sur un Kevin soucieux de se racheter et Shy allait chercher le panier & one ! À 60-53, un vent de soulagement parcourait la salle. Oublié par la défense, Tsagarakis tentait, sans succès, d’entretenir le suspens. Erman regroupait ses hommes. Le SOMB gardait la possession et Boynton (+ 2) jetait ses dernières forces dans la bataille : 60-55. À 44” de la libération finale, Antoine, en vieux briscard, allait chercher deux lancers : 62-55. Dounia revenait assurer la défense à la place de Michal et obligeait Akono à mettre le pied en touche. Impérial, Antoine protégeait son ballon et continuait à 100% sur la ligne : 64-58. Un triple de toute beauté d’Akono (+ 3) venait alors troubler les esprits, mais Antoine poursuivait son sans-faute, à 2/2 : 66-58. Auteur de sa cinquième faute, Rodrigue regagnait son banc sous les bravos, laissant trois lancers à l’impeccable Boynton : 66-61. À quelques secondes du dénouement, Antoine relançait rapidement vers Kevin qui concluait la rencontre par son premier panier : 68-61.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Antoine est devenu indispensable !

Au terme d’un combat intense contre des Boulonnais courageux, le MSB l’emporte finalement grâce à l’engagement de Rodrigue (16 pts, 2 rbds, pour 14 d’éval), MVP de la soirée, et à la fougue de Shy (14 pts, 5 rbds, pour 16 d’éval) et d’Antoine (11 pts, 2 rbds, 6 pds pour 16 d’éval). Souvent décalé à un poste qui n’est pas le sien, Michal (11 pts, 6 rbds, 1 pd pour 8 d’éval) a réussi quelques tirs exceptionnels à des moments cruciaux et Dounia (4 pts, 4 rbds, pour 8 d’éval) a fait son possible au rebond et en défense. De son côté, Mouphtaou (4 pts, 8 rbds, 1 pd pour 9 d’éval) continue à progresser, mais ne joue peut-être pas suffisamment pour devenir incontournable. Quant à Daniel (6 pts, 2 pds, pour 3 d’éval), quoique plein de vif-argent dans le premier quart temps, il s’est progressivement éteint et est demeuré cantonné sur la banc. Enfin, si Kevin (2 pts pour - 1 d’éval) se démène pour défendre, il peine toujours à apporter des points, et que dire du non-match de Charles (1 rbd pour - 4 d’éval), si flamboyant en début de saison ? Si la victoire est belle, certains spectateurs, autour du Dunk, n’hésitaient pas à qualifier le niveau de jeu de leur équipe favorite d’indigne de la Pro A… De quoi se faire du souci à l’approche d’un voyage à Nanterre…



[Merci à David Piolé pour ses magnifiques photos !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-BOULOGNE-SUR-MER (SAISON 2014-2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» New Deal de la LNR dés la saison 2014-2015
» Avant-saison 2014-2015
» Saison 2014/2015
» Le FC PLAUZAT recherche des joueurs pour la saison 2014-2015
» Infos saison 2014-2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2014-2015-
Sauter vers: