AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-CHOLET BASKET (saison 2014-2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-CHOLET BASKET (saison 2014-2015)   Mer 5 Nov 2014 - 17:07

VENGEANCE À LA TURQUE…
_____


Défaits par deux fois durant la saison dernière, les Choletais espéraient bien reprendre le dessus sur le MSB, cette année. Au demeurant, l’arrivée en Sarthe d’Erman Kunter et de Rodrigue Beaubois leur apportait, si besoin en était, un surcroît de motivation. Pour les Tangos, toujours malmenés par les blessures, privés non seulement de Rodrigue mais aussi de Daniel, son suppléant, il s’agissait surtout de confirmer la précieuse victoire acquise sur le parquet d’Orléans.

                             

Le CB s’emparait du ballon sans que Minnerath parvienne à marquer. Après un échec d’Antoine, c’était finalement Charles qui ouvrait le score : 2-0. Banks égalisait, mais Romero expédiait un missile longue portée qui mettait Antarès de bonne humeur : 5-2. Si Delaney filait au cercle (+ 2), Romero s’imposait le long de la ligne de fond : 7-4. Oliver apportait son écot (+ 2), tandis que Michal, handicapé par ses lombaires, ratait son tir. Le CB prenait brièvement l’avantage par Minnerath (+ 2), avant qu’Antoine, de loin, ne sorte le grand jeu : 10-8. Delaney ne convertissait un seul de ses lancers, après quoi il fallait des tentatives de Shy, de Michal, de Charles, de Shy à nouveau, de Michal, enfin, pour que les Tangos repartent de l’avant : 12-9. Peacock ramenait l’écart à un petit point, tandis que Charles, la main bandée, manquait la mire. Par chance, Shy passait par là : 14-11. Oliver et Michal, bien servi par Antoine, se rendaient coup pour coup : 16-13. Delaney en échec, Shy faisait son timide à 1/2 sur la ligne : 17-13. Si les Choletais qui campaient dans la raquette se faisaient sanctionner, Charles expédiait un vilain airball. Rousselle apportait son grain de sel (+ 2), mais Shy ripostait aussitôt : 19-15. Minnerath à la peine, Armon, tout juste entré pour relayer Antoine, laissait filer le cuir et lui offrait une seconde chance : 19-17. Les Manceaux cafouillaient et rendaient la possession, sans que Rousselle puisse en tirer avantage. Hélas, Michal égarait la balle, ce qui permettait à Delaney de rétablir la parité à 19-19 juste avant la sirène.
Plutôt dominateur au rebond (11 ≠ 3), le MSB, d’abord bien emmené par Antoine, avait perdu l’occasion de se détacher. Tous ces ballons perdus risquaient de lui coûter cher…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Romero, plutôt percutant en début de match…

Le grand De Jong venait participer aux hostilités : 19-21. Armon se faufilait jusqu’au cercle pour lui répondre (+ 2), mais  commettait ensuite une faute sur Rousselle qui transformait ses deux jets de réparation : 21-23. Mouphtaou en échec, De Jong à la faute offensive, Charles continuait à chercher en vain la bonne distance et Shy, qui avait pris le rebond offensif, ne faisait pas mieux. Suite à un repli trop lent de l’adversaire, Peacock déposait la balle dans le filet : 21-25. Mouphtaou retournait au combat avec succès (+ 2), tandis que Jomby n’était que l’ombre de lui-même : 23-25. Cependant les Choletais manquaient à leur tour de précision dans les passes et Michal ramenait les siens à 25 partout. Peacock (+ 2) revenait à l’assaut, alors que Michal donnait des signes de fatigue : 25-27. Banks profitait de l’aubaine (+ 2), tandis qu’Armon laissait encore le ballon lui échapper : 25-29. Peacocks se montrait maladroit, tout comme Kevin et, à deux reprises, Jomby. Si Armon tentait un improbable tir, Minnerath bondissait comme un diable pour écraser un alley-oop dans le cercle : 25-31. Antoine, au courage, trouvait la mire, à huit mètres : 28-31. Une nouvelle fois, pourtant, le repli défensif était trop lent, de sorte que Minnerath allait aplatir exactement le même panier que sur l’action précédente, le bonus en plus : 28-34 ! Antoine se multipliait, mais le manque de fond de jeu semblait flagrant ! Jomby gâchant des munitions, Romero transformait deux lancers qui soulageaient un peu les siens : 30-34. Un airball de Rousselle plus tard, Shy manquait l’occasion offerte aux Tangos de se rapprocher. Rousselle ratait ensuite la réception d’une passe, sans que Romero puisse en tirer bénéfice. Antoine défendant sa raquette avec l’énergie du désespoir, Mouphtaou ramenait les Manceaux à une possession : 32-34. Minnerath donnant des signes de fatigue, Antarès poussait son équipe. Épuisé, Antoine butait sur la défense adverse, sans cesse au pressing sur le meneur manceau, et, de dépit, envoyait l’inévitable Minnerath sur sa ligne : 32-36. Shy, à son tour, manquait la réception du ballon et Jomby relançait les Choletais : 32-38. Antoine servait Mouphtaou qui montait au cercle : 34-38. Ce dernier faisait ensuite admirer ses talents de contreur et, malgré un temps mort, et une seconde chance offerte aux visiteurs consécutivement à un problème lors de la remise en jeu —, Oliver ne parvenait pas à trouver le cercle.
Privé de Charles, sur le banc et la main bandée, avec un Michal gêné par son dos et un Armon inexistant, les Manceaux manquaient de solutions et gaspillaient trop d’occasions. Seule leur domination au rebond leur permettait d’exister…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Shy n'est pas encore Shine, mais il peut briller…

Le troisième round commençait bien, avec un échec de Peacock et une belle passe de Romero pour Charles : 36-38. Delaney maladroit, Peacock se chargeait de la finition : 36-40. Cependant, Mouphtaou ayant raté son bras roulé, Banks revenait aux affaires : 36-42. Un dunk de Romero (+ 2) redonnait un peu d’allant aux Tangos, mais Minnerath gâchait vite la joie d’Antarès en rappelant à tous qu’il savait aussi s’écarter : 38-45. Romero à la peine, Mouphtaou s’imposait dans la peinture : 40-45. Banks, puis Mouphtaou en échec, Delaney écopait d’un passage en force, mais Antoine manquait son lay-up. Oliver se rappelait au bon souvenir des Tangos : 40-47. L’arceau ayant rejeté le tir de Romero,  Minnerath provoquait la faute et enquillait ses deux jets : 40-49. Inexorablement, le CB se détachait… Charles lançait toutes ses forces dans la bataille et arrachait un panier, avec la faute, pour entretenir l’espoir : 43-49. Mieux, Minnerath se révélait faillible et Armon, oui Armon, vous ne rêvez pas, se faufilait dans la peinture et marquait avec l’aide de la planche : 45-49 ! Cependant, Minnerath, inarrêtable, assénait un nouveau 2/2 aux Manceaux : 45-51. Armon sciait ensuite la frêle branche sur laquelle son équipe avait pris appui en rendant la possession et il fallait l’intervention musclée de Charles pour la récupérer. Hélas, Michal n’était pas dans son assiette, décidément, et, si Jomby n’était guère plus brillant, Peacock envoyait l’artillerie lourde : 45-54. Les Tangos accusaient le coup, d’autant qu’Armon commettait sa énième bévue et que Banks pilonnait lui aussi à trois points : 45-57 ! Face la défense de fer des visiteurs, Shy soutirait bien deux petits jets (2/2), mais Rousselle s’invitait au tir au pigeons et assommait Antarès : 47-60. Alors que Charles forçait son talent, Banks, derrière l’arc, renouait avec son passé de sniper : 47-63 ! Face à un CB de plus en plus euphorique, les défenseurs manceaux balbutiaient leur basket… à l’instar de Charles et d’Antoine qui entraient violemment en collision !
Vaillant jusqu’à la moitié du quart temps, le MSB avait ensuite complètement craqué devant la furia de son adversaire. La suite s’annonçait pénible…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Antoine a défendu ses couleurs !

Ni Mouphtaou, ni Banks ne trouvaient d’abord la juste mesure. Un énième ballon perdu permettait pourtant à De Jong d’exploiter l’avantage que lui confère sa taille pour obtenir des lancers : 47-65. Un shoot lointain de Shy brillait alors tel un éclair dans la nuit : 50-65. Si De Jong, placide, doublait la dose, Shy, en revanche, n’y parvenait pas : 50-67. Dounia coupait la ligne de passe, mais Shy rendait la possession et Minnerath (+ 3), très adroit et polyvalent, s’imposait comme l’homme de la soirée : 50-70. Après une millionième perte de balle, Erman rameutait ses troupes : la rencontre virait à l’humiliation… Une gamelle de Peacock, un échec de Charles, une balle rendue par Peacock, tout était difficile. Sur la ligne, Mouphtaou s’appliquait : 52-70. Suite à un passage en force de Peacock, Antoine laissait parler son orgueil : 55-70. Peine perdue : un nouvel alley-oop Jomby/Minnerath remettait les pendules à l’heure choletaise : 55-72. Kévin entrait, enfin, un shoot : 57-72. De son côté, Delaney s’offrait le panier et son bonus : 57-75. Suite à une gamelle de Minnerath, Antoine s’attirait la faveur des supporters avec un second tir longue distance consécutif : 60-75. Delaney en échec, le meneur sarthois grattait un petit point supplémentairee : 61-75. Agacé, Minnerath portait l’estocade : 61-78. Cholet récupérait le cuir et Morin, à 2/2, s’invitait à la fête : 61-80. Mouphtaou laissait deux lancers en route et Delaney pouvait conclure : 61-82. L’ultime effort d’Antoine ne donnait rien…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Le meilleur moment de cette triste soirée ?

Vaillants jusqu’à la 25ème minute, environ, les Manceaux ont complètement sombré par la suite, à l’image d’Armon qui n’aura jamais trouvé l’harmonie dans la Sarthe et qui a sans doute grillé son dernier joker, ce soir. Si le score est sans appel, c’est encore pire à l’évaluation (53-104 !). Il n’y a guère que Mouphtaou (10 pts, 8 rbds pour 12 d’éval), Antoine (10 pts, 3 rbds, 4 pds, pour 9 d’éval) et, à la rigueur, Shy (10 pts, 2 rbds, 1 pd, mais un vilain 2 d’éval) qui émergent du naufrage. Romero, plutôt bon en première mi-temps (9 pts, 3 rbds, 2 pds, pour 8 d’éval), a ensuite été étrangement puni par Erman dont la gestion interroge déjà plus d’un supporter… En tous cas, ce soir, les Choletais, bien emmenés par l'excellent Minnerath, MVP incontestable, auront adressé un joli pied de nez à leur ancien entraîneur ! Stoppé en plein élan par une blessure au doigt, Charles aura fait son possible (10 pts, 2 rbds, 1 pd, pour 8 d’éval), de même que Michal, visiblement handicapé. Mais où étaient donc Dounia et Kévin ? Les Manceaux ont du pain sur la planche avant de se rendre à Châlons-Reims…
[Merci à David Piolé pour ses photos superbes…]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-CHOLET BASKET (saison 2014-2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MSB-CHOLET BASKET (saison 2014-2015)
» New Deal de la LNR dés la saison 2014-2015
» Avant-saison 2014-2015
» Saison 2014/2015
» Le FC PLAUZAT recherche des joueurs pour la saison 2014-2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2014-2015-
Sauter vers: