AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-STB LE HAVRE (SAISON 2014-2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-STB LE HAVRE (SAISON 2014-2015)    Lun 13 Oct 2014 - 11:34

EST-CE TB ?
___________

Après trois invraisemblables défaites d’un point consécutives, à domicile contre Rouen, au Portel en coupe de France, puis à Dijon, le MSB affrontait ce samedi l’équipe du Havre, son chat noir de l’an passé. Daniel, tout juste arrivé pour suppléer Rodrigue, l’ayant rejoint à l’infirmerie, Erman allait encore devoir bricoler, avec un Romero annoncé en petite forme et un Michal au dos douloureux. Battus au tournoi de Sablé, les coéquipiers de Greer, quoique privés de Cox, n’entendaient pas permettre aux Manceaux de se reprendre. Le public et les deux équipes rendaient d’abord hommage à la mémoire d’André Buffière, avant que ne commencent les hostilités.

                             


Mouphtaou s’emparait du premier ballon et se chargeait ensuite de marquer le premier panier : 2-0. Suite à un contre de Dounia sur Brazelton, Greer gâchait son rebond offensif et Charles doublait la mise : 4-0. Greer se rattrapait sur l’action suivante (+ 2), mais Antoine ripostait aussitôt : 6-2. Ni Pope, ni Antoine, ni Greer ne parvenaient ensuite à trouver la faille, avant que Brazelton ne profite d’une seconde chance : 6-4. Mouphtaou confirmait alors ses bonnes dispositions : 8-4. Pope ayant fait “pschitt”, Antoine servait Mouphtaou, bien en position dans la raquette : 10-4. Inverizzi en échec, tout comme Antoine, c’était encore Brazelton qui maintenait les visiteurs à flot : 10-6. Charles tentait tardivement sa chance de loin, sans succès, et King s’affirmait dans la peinture : 10-8. Mouphtaou et Charles en échec, le STB repartait à l’assaut. C’était compter sans l’envergure de Mouphtaou dont les grands abattis coupaient la ligne de passe, avant que leur propriétaire n’aille en personne finir l’action sous les applaudissements : 12-8. King répliquait sans délai : 12-10. Shy et Antoine pour le MSB, Greer pour le STB se heurtaient aux défenses, tandis que Charles devait s’y reprendre à deux fois pour marquer deux points : 14-10. Brazelton jouait les poisons (+ 2), sans parvenir toutefois à stopper Antoine qui entrait, au buzzer, le premier triple de la rencontre : 17-12. Greer en échec, Mouphtaou manquait un tir à mi-distance et regagnait le banc en compagnie d’Antoine. Michal et Armon faisaient leur entrée sur le parquet. King ratait un lay-up et Shy lui donnait la leçon : + 2 & one ! À 20-12, les Tangos prenaient leurs aises. Pope glissait, obtenait une faute de Charles, sans parvenir à ses fins. Kévin relayait Charles, alors que Brazelton donnait des signes de fatigue. Pris dans une nasse bien posée, Michal se faisait déposséder du cuir. Brazelton tentait en vain sa chance, tandis qu’Armon, à la dernière seconde, extorquait trois jets aux hommes en gris. Avec un 2/3, le meneur américain portait le score à 22-12.
Si tout n’était pas parfait, les Manceaux avaient tout de même produit du jeu et la prestation de Mouphtaou était plutôt encourageante. Les statistiques étaient en tous cas en leur faveur : 12/10 au rebond, 2/1 aux passes décisives, 27/10 à l’évaluation.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Antoine a mouillé le maillot !

Dès la reprise, Greer goûtait au contre de Dounia, mais Michal manquait sa claquette. Le buffle de Punta-Cana retournait au charbon, avec plus de bonheur : 22-14. Armon envoyait une passe tellement téléguidée que Brazelton n’avait plus qu’à se saisir de la balle. Pitard, piteux, n’entrait qu’un seul lancer : 22-15. Armon en mauvais termes avec le cercle, Yegueté réduisait encore l’écart : 22-17. Kévin et Shy gaspillaient des munitions, tout comme Greer, heureusement. Romero remplaçait un Dounia très présent. Shy entrait un petit lay-up qui faisait du bien aux siens : 24-17. Si Brazelton cherchait un peu son second souffle, Yegueté dilapidait les lancers qu’on lui avait accordés. Avec deux fautes, Michal cédait sa place à Mouphtaou, alors que Romero s’invitait au bal : 26-17. Invernizzi et Brazelton tentait vainement d’enrayer la tendance. Romero interceptait le ballon et Kévin entrait son premier panier : 28-17. Tandis qu’Invernizzi et Diarra rivalisaient de maladresse, Romero engrangeait : 30-17. Le coach havrais rappelait ses hommes. Invernizzi ne trouvant toujours pas la bonne distance, Armon s’essayait sans conviction au tir à trois points. Erman relançait Antoine. Toujours pugnace, Greer revenait aux affaires : 30-19. Romero en échec, Armon récupérait le ballon, mais errait à la recherche d’une solution. Greer insistait et scorait, en deux temps : 30-21. Romero contré, Antoine arrachait la possession et délivrait une offrande à son partenaire : 32-21. Une claquette de King plus tard (+ 2), c’était de nouveau Romero qui s’illustrait : 34-23. Pitard sonnait la charge avec un trois points en tête de raquette : 34-26. Seul dans le coin du terrain, Kévin dosait mal son tir. Armon obtenait la faute, mais laissait un lancer en route : 35-26. Invernizzi sanctionné pour une charge irrégulière, Bartéchecky stoppait le jeu et lui passait un savon. Mouphtaou se montrant trop nonchalant, King prolongeait son règne sous les panneaux : 35-28. Cette fois, c’était au tour d’Erman de tout arrêter. Hélas, Antoine ne parvenait pas à exploiter la dernière occasion.
Malgré le score favorable et le bon passage de Romero, les supporters se montraient dubitatifs ! En cause, la prestation d’Armon, cible de toutes les critiques… Au rebond, le MSB était désormais dominé (21/27), mais menait largement à l’évaluation (41/26).

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Romero jouait-il diminué ?

Le STB remonté comme un ressort et durcissait sa défense. Antoine en faisait les frais, le premier, mais Shy récupérait le ballon. Pourtant ni Charles, ni Shy lui-même, ni Michal ne parvenaient à le déposer dans le filet. Les Manceaux serraient les rangs à leur tour et emmenaient King au bout des 24 secondes. Charles imposait sa puissance sous le cercle pour la plus grande joie d’Antarès : 37-28. Pope sortait une grosse brique de son maillot, mais Charles ne faisait guère mieux. Au contraire, à 100% sur la ligne, Brazelton ramenait doucement Le Havre : 37-30. Antoine voyait son ballon tournoyer sur l’arceau avant de ressortir. Cependant, Dounia empêchait Greer de nuire et Shy restait très actif : 39-30. Frustré, Pope passait en mode sniper : 39-33. Shy ne baissait pas les bras pour autant (+ 2), mais Invernizzi, quoique en mauvaise posture, entrait un triple tapageur : 41-36 ! Le MSB pouvait à nouveau sentir sur sa nuque le souffle du STB… Michal portait le poids des ans, tout comme Greer. Michal dépossédé du cuir, Invernizzi ramenait l’écart à une possession : 41-38. Et Antoine s’emmêlait dans ses pas ! Par chance, Brazelton manquait l’égalisation. Shy en échec, Charles bloquait Greer, avant de traverser le terrain pour aller entrer un joli tir en cloche : 43-38. Omniprésent, le champion coupait encore une ligne de passe. Michal trouvait Dounia en bonne position : 45-38. Greer se contentait d’un modeste 50% sur sa ligne : 45-39. Shy provoquait intelligemment la cinquième faute d’équipe des Havrais et s’offrait deux jets impeccables : 47-39. Malgré tout, Greer se cramponnait : 47-41. Romero contré, Charles se multipliait et le STB égarait sa remise en jeu. Malin, Antoine allait chercher un ultime coup de sifflet (1/2) : 48-41.
Au terme d’un quart temps difficile, Le Mans conservait son avance de la mi-temps, grâce aux éclairs de Shy et au gros travail défensif de Charles. Nonobstant, Michal dégageait une impression de souffrance et le STB restait dominateur au rebond (27/34, mais 53/39 à l’évaluation). La victoire était loin d’être acquise…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Shy : très précieux, très constant et très appliqué !

Les attaques étaient à la peine à l’entame du dernier round. Greer en échec, Romero faisait le pas de trop, Pope se heurtait à Michal, qui manquait son tir primé. Sitôt Charles sorti, pour sa troisième faute, Greer revenait à la charge : 48-43. Romero et Pope rataient tout. Kévin échouait, lui aussi, sur un tir ouvert. Mouphtaou gobait le rebond, mais Antoine cédait sous la pression adverse, alors que King régnait sur la raquette : 48-45. Shy en échec, Dounia confisquait le cuir, mais Antoine se faisait contrer. Armon le remplaçait aussitôt. À son tour, Pope se faisait bâcher, sans que Shy parvienne à relancer le MSB. Suite à un panier de Pope, le STB recollait à un petit point : 48-47… Mouphtaou à la peine, Invernizzi se faisait siffler un marcher. La tension montait. Shy, très appliqué, enquillait ses lancers : 50-47. Successivement, Pope, puis Greer venaient buter sur les défenseurs manceaux, mais le cercle refusait tout accès à Armon, de sorte qu’Invernizzi pouvait expédier, en limite de possession, un terrible missile égalisateur : 50 partout ! Au courage, Shy se faufilait sous les panneaux : 52-50. Cependant, Invernizzi, déchaîné, rétablissait aussitôt la parité : 52 partout à 2’47” du dénouement… Et Dounia laissait filer le ballon. Charles, heureusement, se muait en pare-feu et stoppait Greer, mais Michal n’arrivait décidément pas à entrer son shoot. Bousculé, Brazelton obtenait réparation et transformait ses deux jets : 52-54 ! À 1’12” du terme, les Tangos étaient menés pour la première fois dans cette rencontre et les spectres ricanant des trois derniers matches planaient sur Antarès ! Volontaire, Shy grappillait deux lancers, mais n’en entrait qu’un seul : 53-54. Plus qu’une minute et 5 secondes à jouer. Faute de Dounia… Plus que 46 secondes… Brazelton tentait de porter l’estocade, sans succès… Michal essayait encore, mais le ballon venait se coincer entre cercle et plexiglas ! À 27” 2, remise en jeu pour les Manceaux. Attendu comme au coin d’un bois, Shy se faisait contrer… Ouf ! Antoine était à la récupération et ressortait la balle vers Michal qui armait son tir et enflammait Antarès : après avoir tant souffert, il venait d’entrer le triple décisif ! À 13” du buzzer, les deux équipes étaient au coude à coude : 56 partout. Pitard se fracassait sur la défense et King manquait sa claquette… Cette fois, le signe indien était vaincu : prolongation !
En plein cafouillage en attaque, le MSB avait, une fois de plus, failli concéder un match qu’il avait mené de bout en bout. À l’évaluation, le STB menait 57-59, 44/42 au rebond et 9/8 aux passes décisives…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles : MVP, tout simplement !

Greer en échec, Michal manquait deux tirs consécutifs… Cependant, Greer, resté au sol, devait abandonner ses partenaires, apparemment blessé à la cheville. Pitard, puis Michal à la peine, Pope écopait d’une faute offensive, sa cinquième… Charles transformait ses lancers : 58-56. Épuisé, Brazelton ne trouvait plus la mire. Yegueté renvoyait Charles sur la ligne : 60-56. Brazelton n’arrivant plus à rien, Shy filait au dunk : 62-56 ! Antarès reprenait son souffle. Brazelton et Charles en échec, Invernizzi baissait pavillon et envoyait un vilain airball. Antoine, au contraire, retrouvait des ressources et assommait les Havrais : 65-56 ! Harcelés par leurs adversaires, ces derniers laissaient filer la balle et Charles leur portait le coup de grâce, à une seconde de la fin de la possession : 68-56. Vidé, Brazelton ratait même ses lancers. Suite à une gamelle de Shy, Charles montait dans les cintres et claquait le ballon dans le cercle : 68-56. Pitard, dépité, manquait lui aussi ses jets. La partie était gagnée !

                 

Grâce à l’énorme impact de Charles, auteur d’un double-double et MVP logique de la rencontre (17 pts, 12 rbds, 2 pds, pour 25 d’éval), bien aidé par Shy (18 pts, 2 rbds, 1 pd, pour 14 d’éval), par Dounia (2 pts, mais 12 rbds, 2 pds, pour 16 d’éval) et par Antoine (9 pts, 3 rbds, 2 pds, pour 6 d’éval), esseulé à la mène et donc parfois en sur-régime, le MSB remporte enfin un match, sans pour autant rassurer son public ! Si Mouphtaou a montré qu’il pouvait bien faire (8 pts, 8 rbds, pour 13 d’éval), il aura été invisible en seconde mi-temps. Ni Romero (8 pts, pour 4 d’éval), ni Michal (3 pts, 8 rbds, 2 pds, pour 2 d’éval), pourtant auteur du précieux panier salvateur, ne semblaient au mieux physiquement. Kévin ne parvient toujours pas à peser sur les débats (2 pts, 2 rbds, 1 pd, pour 1 d’éval), quant au fantomatique Armon (3 pts, 1 rbd, 1 pd, pour -2 d’éval), ses jours dans la Sarthe paraissent comptés. Avec Rodrigue et Daniel sur la touche, Romero et Michal sur trois pattes, le déplacement à Orléans s’annonce périlleux.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amara
Administrateur du forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-STB LE HAVRE (SAISON 2014-2015)    Lun 13 Oct 2014 - 12:02

cheers

_________________


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: Re: MSB-STB LE HAVRE (SAISON 2014-2015)    Mar 14 Oct 2014 - 5:34

Un compte-rendu de victoire, ça change la vie... 😜

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MSB-STB LE HAVRE (SAISON 2014-2015)    

Revenir en haut Aller en bas
 
MSB-STB LE HAVRE (SAISON 2014-2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» New Deal de la LNR dés la saison 2014-2015
» Avant-saison 2014-2015
» Saison 2014/2015
» Le FC PLAUZAT recherche des joueurs pour la saison 2014-2015
» Infos saison 2014-2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2014-2015-
Sauter vers: