AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MSB-SPO ROUEN (SAISON 2014-2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Dunk
Journaliste du Forum
avatar


MessageSujet: MSB-SPO ROUEN (SAISON 2014-2015)    Lun 29 Sep 2014 - 14:07

UN S.P.O. DÉJÀ DANS LE TEMPO ?
_____________


                             

Pour cette ouverture de la saison, Le Mans accueillait Rouen et les supporters les mieux informés — ceux qui avaient assisté à certains matches de préparation —, avaient le cœur déjà lourd d’appréhensions : non seulement le jeu d’Armon, le nouveau meneur, faisait déjà débat, mais, entre les tribulations administratives de Mouphtaou, les blessures récurrentes de Rodrigue et les petits bobos de Michal ou de Dounia, l’équipe n’avait presque jamais évolué au complet dans les tournois de pré-saison… Si le S.P.O., invité de dernière heure en Pro A malgré une quatorzième place en Pro B, n’était certes pas la plus grosse cylindrée du championnat, le MSB, privé de certains cadres, il est vrai, s’était déjà incliné à Robert Jarry deux semaines auparavant. Rodrigue, justement, était annoncé manquant ! Tout commençait cependant par des réjouissances, puisque Alain Koffi, meilleur marqueur de l’histoire du club, récemment transféré chez en Normandie, voyait son numéro 7 retiré définitivement et accroché dans les cintres d’Antarès, sous les applaudissements chaleureux du public.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Excellente soirée pour Alain Koffi !

D’entrée de jeu, les visiteurs affichaient leur envie et arrachaient le premier ballon d’attaque. Irrégulièrement contré à la limite de la possession, Thompson obtenait et transformait 3 lancers : 0-3. Romero laissait filer la balle et Koffi se rappelait au bon souvenir des panneaux manceaux : 0-5. Les défenses montraient les dents, de sorte que ni Charles, ni Cook, ni Romero ne trouvaient le chemin du filet. À 2/2, Mouphtaou, bousculé sur un rebond offensif, débloquait la situation : 2-5. Thompson en difficulté au tir, Romero faisait le pas de trop. Si Trapani et Kévin manquaient leurs cibles, le premier revenait à la charge : 2-7. Le cuir ayant glissé entre les mains Charles, Cook mitonnait un triple qui faisait mal au moral : 2-10. Armon ratait un lay-up et Romero ne faisait pas mieux sur la seconde chance. Bien en jambes, M’Baye se faufilait sous le cercle pour un panier facile, avec la faute : 2-13. Suite à une mésentente entre Charles et Mouphtaou, Cook, de loin, achevait de placer le MSB sur le grill : 2-16. À 4’14” de la fin du quart temps, Erman réclamait enfin un temps mort. Antoine tentait un tir lointain que Romero claquait dans la bonne direction : 4-16 ! En retour, Cook lui servait un lay-up aux petits oignons : 4-18. Romero à 2 fautes, Michal entrait dans la partie. Mipoka en échec, Dounia perdait son premier ballon. Hamilton, puis Antoine et Kévin, plus personne ne trouvait la bonne distance. Mipoka obtenait cependant deux jets, qu’il allait transformer. Erman rappelait ses troupes. À 6-20, Michal, sur un joli stepback, faisait admirer sa technique : 8-20. Mipoka en faisait un peu trop, mais Hamilton prenait le rebond, sans succès, heureusement. Antoine en échec, Armon rattrapait l’affaire, in extremis : 10-20 !
Dès les premières minutes, le cinq de départ aligné par Erman avait complètement pris l’eau. Armon était transparent, Kévin maladroit, Mouphtaou emprunté…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Romero devrait monter en puissance…

Si ni Michal, ni Armon ne parvenaient à leurs fins, Akingbala et Courby ne faisaient pas davantage d’étincelles. Sur un pick’n-roll d’école, Kévin entrait enfin un panier : 12-20. Les défenses marquaient le pas et, successivement, Courby, puis Michal, Cook puis Shy, au buzzer, et enfin Thompson allaient mettre de l’argent au coffre : 16-26. À ce petit jeu, c’était pourtant le MSB qui lâchait le premier, suite à un marcher d’Antoine. Cook lui-même gâtait un peu la sauce, mais Koffi, au rebond offensif, provoquait la faute : 16-28. Alors qu’Antoine tentait l’impossible, seul Cook semblait posséder la bonne recette : 16-31. Michal, puis Koffi à la peine, Shy s’efforçait timidement de réveiller les siens : 18-31. Koffi manquait un petit bras roulé, bien rattrapé par Trapani, que les hommes en gris envoyaient sur la ligne pour un 2/2 : 18-33. Mouphtaou revenait aux affaires, tandis qu’Armon manquait son flotteur. En pleine confiance, les visiteurs faisaient le show et Trapani s’offrait un alley-oop : 18-35. Dounia, complètement à côté de ses sneakers, ratait son tir. Armon errait d’un bout à l’autre du terrain sans savoir que faire du ballon et choisissait d’aller au cercle malgré les deux adversaires qui l’attendaient pour le contrer. Trapani laissait un lancer en route (1/2) et Michal, furieux, frappait dans la mousse pour signifier son mécontentement à ses partenaires : 18-36. Très bien ciblé par la défense normande, Michal se démenait en vain et M’Baye lui faisait la nique (+ 3) : 18-39. Un silence mortel flottait sur Antarès et Mouphtaou tentait de réagir : 20-39. M’Baye transformait encore deux lancers (2/2) : 20-41. Si Michal n’abdiquait pas (+ 2), Koffi ripostait aussitôt en montant au dunk : 22-43. Erman prenait un nouveau temps mort et relançait Antoine, qui servait Mouphtaou : 24-43. C. Denis arrêtait le jeu pour gérer la dernière possession, qui ne donnait rien.
Dans un deuxième quart temps à l’image du premier, les Manceaux révélaient toutes les lacunes de leur jeu collectif : la défense n’était pas au rendez-vous et, faute de solutions offensives, on fonçait dans le mur, en multipliant les actions individuelles. Avec deux fautes chacun, Charles, Dounia, Romero rongeaient leur frein sur le banc. Le Mans dominait légèrement au rebond (17/15), mais multipliait les mauvais choix et les pertes de balles, encaissant un terrible 19/52 à l’évaluation !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Antoine s'est pourtant démené…

Histoire de ne pas laisser refroidir, Cook arrosait d’emblée à 3 points : 24-46 ! Impitoyablement, l’arceau repoussait les tentatives d’Antoine, de Charles et de Shy. Antoine, pourtant, coupait une ligne de passe, mais Michal ne parvenait pas à convertir la possession en points… Cook, pourchassé par Charles avec qui il avait échangé quelques mots un peu vifs, perdait de sa superbe et Romero revenait dans la partie : 26-46. Le S.P.O., pris à la gorge, se précipitait et, à son tour, laissait échapper des ballons. Shy en profitait pour filer au cercle : 28-46. Les défenses montraient les crocs : Hamilton, puis M’Baye, Shy puis Romero en faisaient les frais. Présent au rebond offensif, Romero laissait un lancer en route (1/2) : 29-46. Suite à un passage en force de Koffi, Antoine trouvait Charles et les Tangos reprenaient du poil de la bête : 31-46. Les passes rouennaises se faisaient moins précises et Shy s’en donnait à cœur joie : 33-46. C. Denis stoppait l’hémorragie. Cook revenait aux fourneaux (+ 2), mais Romero (+ 2), puis Charles (+ 2), après une nouvelle interception, réduisaient l’écart : 37-48. La remontée était amorcée, mais les visiteurs ne l’entendaient pas de cette oreille. Ni Thompson, ni Romero, ni Cook ne réussissaient dans leurs entreprises respectives. Au contraire, Charles, déchaîné, profitait d’une excellente passe d’Antoine pour entrer un tir à 3 points : 40-48… Sous pression, Akingbala effectuait un pas de trop. Romero ne trouvait pas la bonne trajectoire, mais Antoine interceptait et, en transition, frappait à 3 points : 43-48 ! Cette fois, les Manceaux, euphoriques, revenaient sur les talons de leurs adversaires… Après une nouvelle interception, Michal ramenait son équipe à une possession : 45-48. Thompson en échec, Shy recollait même à un petit point : 47-48. Cependant, Courby s’invitait à la lutte (+ 2) : 47-50. Hélas, Michal ratait le panier égalisateur et Hamilton, au buzzer, sortait de l’ombre pour un triple qui faisait mal aux Tangos : 47-53.
Emmenés un Charles taille patron, Shy, Romero et Antoine avaient enfin retrouvé leur basket. Malchanceux, les Manceaux avaient toutefois encaissé un vilain 0-5 dans les dernières secondes et rien n’était joué.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Charles : l'orgueil d'un champion !

Un lancer de Romero, un rebond offensif de Dounia et un panier de Shy permettaient au Mans de revenir à 50-53. Thompson, puis Hamilton cafouillaient, mais Dounia rendait la possession et le meneur américain ne se faisait pas prier : 50-55. Dounia ayant commis sa troisième faute, Michal revenait sur le parquet. Armon poursuivait son incroyable série de tirs maladroits et de choix inopportuns. Trapani, Romero et Courby en échec, Hamilton bénéficiait d’un rebond offensif d’Alain, mais, victime de la faute, manquait un de ses jets : 50-56. Erman rassemblait ses troupes. Mouphtaou et Koffi se neutralisaient, mais Michal veillait au grain et claquait le cuir dans le filet : 52-56. Trapani l’imitait aussitôt sur l’autre panneau : 52-58. Les deux équipes se rendaient coup pour coup, mais Michal expédiait un superbe rainbow shot : 55-58 ! Courby répondait à 2 points : 55-60. Antoine donnait des signes de fatigue, tout comme Koffi. Charles fonçait au cercle, mais gâchait un précieux lancer bonus : 57-60. Cependant, incapable de se défaire de Charles, Cook le bousculait et rendait la possession ! Antarès grondait de plaisir… Malheureusement, Shy et Antoine ne se comprenait pas et gaspillaient des munitions. Trapani en échec, Michal assurait : 59-60. Un vent de panique soufflait chez les Normands et Thompson se laissait enfermer. La chance, pourtant, abandonnait les Manceaux : Antoine ratait le shoot qui aurait permis aux siens de passer devant. Trapani, fébrile, dosait mal son tir dans la peinture. Antoine filait au cercle, mais, peut-être déséquilibré par son vis-à-vis, manquait l’immanquable, sans obtenir réparation ! Le match basculait, à 21” du coup de sirène. Hamilton, avec un modeste 50% aux lancers, entretenait pourtant l’espoir : 59-61. Sur une action brillante, Shy se faufilait dans la raquette et entrait un joli flotteur égalisateur : 61 partout ! Le public ravi croyait à la prolongation, mais les arbitres, accédant à la réclamation de C. Denis qui affirmait avoir réclamé un temps mort, remettaient 2”3. Sur la remise en jeu, alors que les Rouennais avaient manqué leur alley-oop, Trapani bondissait pour renvoyer le cuir dans le filet : 61-63 ! À son tour, Erman stoppait la partie : le MSB disposait de 0”3… Michal s’appliquait et prenait son tir dans les délais, mais, à la déconvenue de toute la salle, le ballon tournait à deux reprises sur l’arceau et ressortait…

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Shy : encore timide, mais bourré de talent…

Après une première mi-temps lamentable à tous points de vue — où était la défense à la JD ? (prononcer Jedi !) —, les Manceaux ont effectué une belle remontée, face à un S.P.O. qui a crânement su saisir sa chance, malgré un fantomatique Akingbala. Si les performances de Shy (14 pts, 4 rbds, 2 pds pour 15 d’éval), de Michal (15 pts, 3 rbds, 1 pd pour 15 d’éval) et de Romero (10 pts, 7 rbds, pour 7 d’éval) sont porteuses de promesses, si Charles, d’abord handicapé par les fautes, a finalement tenu son rang (9 pts, 2 rbds, 1 pd pour 10 d’éval), il est clair qu’Antoine, malgré sa vaillance, ne peut, seul, assumer le poste de meneur et que Mouphtaou est encore loin d’être dans le tempo ! Au registre des déceptions, figurent aussi Dounia, peut-être mal remis de sa récente blessure, et surtout Kévin, incapable de montrer à Antarès ce qu’il a su faire en pré-saison… Plus fâcheux, Armon ne paraît pas l’homme de la situation et le recrutement du trop fragile Rodrigue, quelles que soient ses extraordinaires qualités, prend déjà des allures de pari manqué… En tous cas, un gros chantier attend Erman et ses adjoints !
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Michal : un des tauliers du MSB label 2014-2015 !

[Merci à David Piolé pour ses magnifiques photos !]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
The Dunk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MSB-SPO ROUEN (SAISON 2014-2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» New Deal de la LNR dés la saison 2014-2015
» Avant-saison 2014-2015
» Saison 2014/2015
» Le FC PLAUZAT recherche des joueurs pour la saison 2014-2015
» Infos saison 2014-2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des supporters du MSB :: LES EXCLUSIVITES DU FORUM :: Les articles sur les rencontres :: Archives :: Saison 2014-2015-
Sauter vers: